Forum rpg
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une simple balade [PV : libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Une simple balade [PV : libre]   Sam 31 Juil - 14:12

Le brouillard commençait déjà à se lever. Dans une forêt faite d'arbres de pierre, c'est plutôt effrayant. Sans compter le vent au travers des branches qui fait le même son qu'une personne soupirante, les nerfs sont parfois mis à rude épreuve. Beaucoup de gens sursautent sans cesse dans cet endroit. Des "gens"... peut-on vraiment les appeler comme ça. Ces "gens" ne vivent pas sous terre, comme les autres. Ils sont à l'extérieur, attendant qu'une pauvre victime kaedienne ne surgisse d'entre les arbres. Quant à Yanto, cette ambiance était plutôt relaxante. Bien que sur ses gardes, il n'était pas pour autant nerveux. Le jeune homme avançait, tout simplement, sans son masque, bien évidemment. À travers cette brume, il n'aurait même pas pu voir où il allait. Il avait cependant gardé son long manteau ainsi que sa veste pare-balle, au cas où.

Yanto ne savait pas trop pourquoi il était venu ici. En fait, il allait là où ses pieds le menaient. Et visiblement, le jeune homme aurait mieux fait de ne pas les écouter, puisqu’ils semblaient le mener nulle part. Toutefois, il devait reconnaitre que c’était relaxant. Il ne venait pas non plus pour chasser, puisqu’il avait mangé, cela ne faisait qu’une journée. La faim qu’il ressentait était encore supportable. Et comme il avait toujours faim… Enfin. Yanto aimait beaucoup mieux manger moins d’humanoïde que d’autre monstres, parce qu’ainsi, le jeune homme passait un peu plus inaperçu. Il avait eu de la chance de ne pas se transformer trop lors de son infection. Au moins, s’il était vraiment un monstre, cela ne se voyait pas trop. Ainsi, il pouvait dévorer des gens sans être trop soupçonné. C’était un plus d’avoir l’air Kaedien. Pour certain, c’était une faiblesse, mais lorsqu’on a la mentalité de Yanto…

Le jeune homme était encore perdu dans ses pensées. Il n’avait même pas remarqué les trois personnes qu’il avait croisées. À voir comme ça, il ne se préoccupait pas de grand-chose. Puis, Il s’extirpa de ses pensées. Il n’avait pas trop comprit ce qui l’avait tiré de sa rêverie, et il s’arrêta pour regarder autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 1 Aoû - 2:51

Le soleil se couchait à l'horizon, se fondant dans la brume comme dans un mirage oranger. Phaedra aurait du elle aussi agir comme son homologue et se coucher, les nuits en surface étaient tellement froide et périlleuse. C'était en fait, probablement pourquoi elle aimait chasser la nuit, cette sensation de se sentir sans cesse observé, traqué... C'était en soit un frisson de plaisir qui l'effrayait à la fois, étrange vous me direz? Vous avez probablement raison, mais n'oublions pas qu'elle était Amaterasu et que la nuit ne pouvait non plus pas grand chose contre le soleil. Et il y avait aussi cette piste qui la tracassait depuis un petit moment. La jeune fille suivait les traces d'une créature humanoïde, monstre ou Kaédien? Cela était dure à dire à première vue et à seconde aussi! La chose en question semblait porter une paire de botte, le Mi-Animal était donc obligatoirement ou presque, à exclure des hypothèses. Une chose était certaine cependant, cette chose n'était pas prudente du tout. Une chance peut-être? Ou un piège? En aucun cas elle ne devrait baisser sa garde.

Soudainement elle s'arrêta pour observer les alentours. Le brouillard s'épaississait rapidement, filtrant la lumière et les odeurs. La nature était donc contre elle pour cette chasse, excitant! Tout simplement excitant! Phaedra dut donc se forcer la vue pour examiner les environs, une constations troublante la frappa. Comment avait-elle fait pour ne pas s'en rendre compte avant?

* La forêt des soupirs... Prudence, je n'es jamais chassée dans cette forêt par le passé. Je la connais pour m'être souvent arrêté devant les arbres pour observer. Le silence de cette endroit est anormal et il n'est brisé que par les soupirs des arbres. Il semble qu'il soit finalement temps que j'y entre. Je dois premièrement marquer les arbres pour ne pas me perdre, je ne peux dessiner de plan avec ce brouillard qui couvre tout. *

Un second frisson de frayeur lui parcourut l'échine, une sensation plaisante lorsqu'il s'agissait de chasse. Quelqu'un deviens bien démentir les vieux comptes qui disaient que cette forêt était hanté et maudite. C'était un défis de taille, quelque chose qu'elle n'avait pas fait depuis très longtemps.


'' Il semblerait que j'entre sur ton territoire.'' Souffla t-elle à l'adresse d'une créature vivante qui ne pouvait l'entendre. Du moins, elle le croyait.

Phaedra dégaina Hinoiri de son saya, le wakizashi en main elle fit une légère marque sur l'arbre de pierre émettant un petit grincement.

* Je ne peux pas me risquer à faire un tel bruit. Que faire? Mais oui! Suis-je sotte! *

La chasseresse usa de d'Hinoiri de manière à libérer un fil de la manche de son kimono, tirant dessus elle obtint un fil d'une taille suffisante pour être attaché à l'arbre le plus prêt. Gardant son Wakizashi en main droite, la jeune fille s'avança doucement alors que sa manche se transformait lentement en lambeau, lui permettant ainsi de retrouver son chemin facilement.

Il ne lui fallut pas bien longtemps pour finalement trouver la chose qu'elle suivait. Le potentiel adversaire était seul, au milieux d'un petit espace dégagé. Sa silhouette humaine compliquait réellement les choses.


* Comment l'approcher? Réfléchie Phaedra, réfléchie! Oh! Je crois que je viens d'avoir une merveilleuse idée. *

Nephilim cacha soigneusement Hinoiri dans un plis de sa robe, accrocha Asahi à une branche. D'un coup vif elle arracha sa seconde manche qu'elle jeta sur son sabre. Elle prit bien soins de s'écorcher le bras sur son wakizashi. La créature s'arrêta alors, Phaedra en profitant pour apparaitre en faignant de tomber à genoux sur le sol, des larmes coulait de ses yeux et du sang de son bras droit.

'' Aidez... Aidez-moi... '' Dit-elle d'un ton suppliant. '' Aidez-moi...'' Fit-elle en éclatant cette fois en sanglot.

Le plan était bien simple, si la chose était humaine, elle l'aiderait assurément ou du moins probablement... Si c'était un monstre, la vue d'une magnifique jeune fille en détresse et la vue du sang sur son bras ne pouvait conduire qu'à une seule chose. L'assaut. Dans ce cas la elle avait Hinoiri dans le plis de son kimono...

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 1 Aoû - 3:34

Quelqu'un. Ici. C'était donc possible? Qui demandait de l'aide? Non, c'était une feinte, bien entendu. Mais dans l'autre alternative... elle se ferait dévorer par un autre. Puis, Yanto ressentit cette odeur... Ses yeux devinrent aussi rond que des balles. Du sang. Pour plusieurs, c'était une caresse pour les sens olfactif. Mais dans son cas, c'était plutôt une torture. Il ne devait pas se laisser aller dans sa faim. Mais cette sensation... cette horrible faim... Le jeune homme se sentait esclave de sa saleté d'envie de dévorer les gens. Et quel idée de venir ici en ayant besoin d'aide. Au bout d'un moment, il retourna sa tête vers la fille qui implorait de l'aide. Son regard se dirigea vers la forêt. Devait-il s'en aller, ou aider la fille? risquer de perdre la vie, ou la laisser mourir? Et si... elle n'était pas blessée? Yanto passa une main sur son visage, puis soupira. Il secoua la tête puis se dirigea vers elle, croyant plus ou moins avoir fait le bon choix. En fait, rien n'était moins sûr. Il avait même baissé sa garde. Arrivé, près d'elle, il la regarda. du sang s'échappait de son bras. Rien de grave, non, loin de là. Seulement... c'était suffisant pour lui donner envie de mordre dans sa chair.

"Quelle idée tu as de venir ici, de te blesser, et de demander de l'aide à n'importe qui, comme ça."

Non. Ça n'avait aucun sens. Personne n'était assez stupide pour faire ce genre de chose. L'explication qui venait à l'esprit du jeune homme était qu'elle était un monstre qui cherchait à manger. Ou alors... ou alors quoi? Une militaire, peut-être? non... elle n'en avait pas l'air. Et elle n'avait pas non plus l'air d'un monstre. Ah, et alors, puisque Yanto non plus, n'en avait pas l'air. Et cette odeur qui obscurcissait son esprit... Pourquoi s'était-il privé aussi longtemps, il avait faim, et il aurait toujours faim. Ce n'était pas une vie, tout ça. En fait, l'autre choix non plus... Un autre soupir de sa part.

"Qu'est-ce qui t'arrive?"

Il n'avait même pas envie de connaitre la réponse. Le jeune homme n'avait pas non plus envie d'y rester. Il voulait partir. Continuer de marcher. Ne pas se préoccuper de cette odeur enivrante. Yanto devait se ressaisir. Mais il avait la très grande impression de s'être mit dans de sale draps. Sans en avoir peur, C'était surtout qu'il sentait que cela allait mal se terminer. Peut-être que son choix avait été judicieux... en temps normal. Présentement, ce n'était pas les temps normaux. Son hésitation était grande. Cette fille était étrange, et surtout, elle ne lui faisait pas un bon effet. Et si ce n'était que sa paranoïa, et sa peur de faire les mauvais choix? Il se dit finalement qu'il ne fallait pas essayer de prévoir le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 1 Aoû - 4:31

Phaedra continuait d'acter la jeune fille en détresse, pour quiconque la connaissant la scène aurait été plutôt comique, mais pour quelqu'un qui ne l'avais jamais c'était bien différent. Pour le moment, elle était certaine d'une chose, elle avait l'avantage sur son adversaire à moins qu'il ne se sauve. De toute manière si la chose fuyait alors elle ne valait pas la peine que la chasseresse continue de se donner autant de mal pour trouver des ruses. Elle avait tissé son piège et n'avait maintenant plus qu'à attendre en espérant que le pire ne ce produise pas. Le pire étant que son pouvoir du sang s'active tout seul pour soigner sa plaie superficielle. Idée fortement désagréable puisqu'elle mettrais son plan à l'eau à moins qu'elle ne soit face à un complet idiot... Dans le meilleur des cas le tout ne durais pas plus de dix secondes, c'était rêver.

Finalement la chose se retourna et marcha vers elle. Nephilim se dit alors qu'elle n'avait qu'à regarder le visage de la chose pour déterminer si elle était monstre ou humaine. Ainsi elle pourrait réduire son champ d'action en conséquence de cause. Si c'était un humain elle allait tout simplement dévoiler le stratagème. Si c'est un monstre alors il fallait déterminer s'il était agressif ou non et ensuite prendre une décision.


* Approche. Viens dans ma toile. Je suis las de pleurer pour te capturer. Approche... *

Elle vit son visage, humain. Un visage complètement humain. Il était bel homme, assez pour qu'elle le remarque. La conclusion la plus logique aurait donc été de se relever et de tout expliquer. Mais quelque chose n'était pas claire. Cet homme avait quelque chose de dérangeant. Sa manière de parler, son regard... Phaedra sa maudit alors pour avoir élaborée ce plan pour une telle personne. N'aurait-il pas été plus simple qu'il soit laid et inhumain. Ou simplement humain sans cet air étrange qui ne lui inspirait pas confiance. C'était insoutenable et plaisait. Une situation compliquer dans laquelle tout pouvait se jouer sur un mot, un geste.

*Je vais tenter d'en savoir plus, cet homme m'intrigue beaucoup trop. Je ne sais pas pourquoi... C'est complètement illogique. *

La chasseresse leva son bras qui n'était pas blessé et sécha ses larmes en sanglotant.

'' Ils m'ont amener ici... Les choses! Je me suis échappée et j'ai courut si vite... je ne sais pas quel est cet endroit. J'ai peur...''

Et le pire arriva avant même que l'homme n'est été en mesure de prendre la parole. Le sang stoppa son écoulement net, puis fit chemin inverse pour retourner à l'intérieur du bras de la jeune fille, la plaie quand à elle commença à se cicatriser anormalement rapidement. Le cœur de Phaedra arrêta de battre un instant. Elle n'avait maintenant plus beaucoup d'option, comment pouvait-elle non seulement expliquer ce phénomène...

* Capacité idiote! J'ai besoin de plus d'entrainement! Mon corps réagit tout seul à mes blessures. C'est bien malin. Je suis certaine que cela est arrivé car j'y est pensée! Je suis horrible parfois... Vite Phaedra, tu dois trouver quelque chose. *

Son sang ne fit qu'un tour alors que sont corps réagissait à l'instinct, La seconde plus tard elle se trouvait debout, son corps contre celui de l'homme, son visage se positionna prêt de la tête de l'homme pour que sa bouche se retrouve prêt de son oreille. Hinoiri était subitement réapparut des plis de son kimono et sa pointe piquait désormais la gorge du potentiel adversaire.

'' Je suis humaine. '' Souffla t-elle doucement.

Elle resserra son étreinte sur le manche d'Hinoiri.

'' Ma lame est vive, ne tentez rien contre moi. '' Lui chuchota t-elle.

La chasseresse augmenta la pression que sa lame exerçait sur la gorge de l'adversaire.

'' Puis-je vous faire confiance? '' Lacha t-elle au creux de son oreille.

Phaedra posa sa main droite sur le coeur de l'homme.

'' À cette distance, si vous mentez je sentirez votre rithme cardiaque augmenter. Soyez honnête. '' Dit-elle finalement tout bas.

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 1 Aoû - 5:23

Les choses l'auraient emmenés... Yanto les mangeait sur place... ou alors il essayait de ne pas faire saigner, avant de trainer sa victime. De nouveaux monstres, ou des monstres stupide? Ou... un piège? Il n'en était pas sûr. Yanto vint pour aider la jeune fille à se relever, mais il fut soudain stoppé par le sang qui revenait dans la plaie. Plus de cette odeur pour l'empêcher de penser. Mais, c'était un peu tard. Il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit, et la jeune fille l'aggripait déjà, prête à le tuer. Yanto trouvait cela plutôt décevant. Il s'était laissé berné aussi facilement. Et par des pleurs, dans un endroit comme celui-ci. Yanto entendit la fille lui parler. Elle était humaine, mais ça, le monstre l'avait déjà comprit. Elle lui dit aussi de ne rien tenter contre elle. Comme si le jeune homme était sencé être en mesure de faire quelque chose. Son arme était dans son dos. Il aurait été trop long pour la prendre. Son pouvoir? Autant compter sur un miracle. Elle lui demanda si elle pouvait lui faire confiance. Et il ne devait pas lui mentir. Évidemment, Yanto était dans une impasse.

"Alors si je mens, vous saurez ce que je suis. Si je dis la vérité, vous le saurez aussi, tout comme si je ne dis rien. Et puisque vous êtes humaine, je doute que votre réaction me plaise."

Yanto ne savait pas trop quoi faire. Il venait de lui dire ce qu'il était. Pouvait-elle lui faire confiance? Peu importe si oui, elle ne voudrait pas. C'était un monstre, quelqu'un qui dévorait les semblable de la femme. Elle aurait sans doute la même réaction que les autres. Aurait-il pu la blâmer? non, certainement pas. Yanto aurait sûrement fait la même chose lui même.

"Je vous aurais attaqué il y a longtemps, si j'aurais voulu le faire. Peut-être pas efficacement, mais... la faim aveugle... Donc, je crois que vous pouvez me faire confiance."

Allait-elle l'écouter? ça, Yanto en doutait. Mais il fallait bien essayer. C'était mieux comme ça. Bien sûr, il risquait tout autant de mourir que dans l'autre cas, où il mentait. Alors, quel choix aurait été le bon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 1 Aoû - 5:53

Les secondes s'écoulaient comme des heures. Plus rien n'existait mis à part de son adversaire et elle-même, toute sa concentration était centré en un endroit précis. En temps normal Phaedra aurait garder un peut de son attention pour l'environnement, mais elle se savait seule avec l'homme. Le danger ne pouvait venir que d'un seul endroit, c'était une évidence. Bien que son plan est tourné au vinaigre, la chasseresse fut fière de sa rapidité d'exécution et d'être ainsi en situation d'avantage, elle n'avait qu'un mouvement à faire, une seule petite pression... Bien qu'à un rythme différent, la jeune fille pouvait sentir le cœur de l'homme battre tout comme le siens. C'était vraiment une situation dangereuse et oh combien plaisante! Depuis combien de temps une situation si excitante c'était présenté à elle? Le frisson de l'adrénaline, du combat. Peut-être que rien aller en ressortir, c'était bien possible, mais le prélude en aurais valu la peine.

Il lui parla calmement, elle écouta chacun des mots avec grande attention pour déceler la moindre information qui pourrait lui être utile. Information qui d'ailleurs ne tarda pas à venir, l'interrogatoire c'était fait incroyablement rapidement et sans aucun accroc.


* Un monstre. J'ai bien fait de sauter sur l'occasion... Il est étrangement élégant pour un monstre cependant. Détail anodin, mais intéressant pour moi. J'ai envie d'en savoir plus sur lui, très envie. Je ne comprends vraiment pas, mais il m'intrigue vraiment... *


Santant son cœur battre elle put déterminer qu'il avait été honnête envers elle. La question était maintenant de savoir si ce monstre n'était pas un manipulateur née... Pour ce fait elle n'avait aucun moyen de le savoir. À cet instant Phaedra aurait du enfoncer son wakizahi dans la gorge de l'homme sans hésiter et sans regrets. Mais sa curiosité gagna sur la logique.

'' Peut-être bien... ''

D'un bon rapide elle s'écarta du monstre pour se retrouver par d'Asahi qu'elle attrapa par le saya. Hinoiri retourna dans le plis de son kimono alors qu'elle tendait le saya de son grand katana en face d'elle en position horizontale prête à le dégainer de la main gauche.

'' Je reconnais votre honnêteté. Je vous donnerais donc mon nom. ''


Elle écarta légèrement les jambes prête à combattre.


'' Je me nome Phaedra. Voici Asahi mon katana. ''

La jeune fille était tendu, mais trouva la force de faire un magnifique sourire à son adversaire. Pourquoi avait-elle fait cela? Elle ne le savait pas, cela lui semblait normale bien que la circonstance n'en prouvait que le contraire.

'' Puis-je savoir le votre nom? ''

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 1 Aoû - 6:26

Tiens donc. Yanto n'y croyait pas. Elle le laissait vivre? Cela n'avait aucun sens. Pourquoi? Pourquoi avait-elle fait une telle chose? Peut-être n'était-elle pas comme les autres, finalement... Néemoins, elle était sur ses gardes. Et elle lui donnait son nom, maintenant? C'était de plus en plus étrange, selon lui. À quoi jouait-elle? Phaedra. Yanto n'aurait pas cru parvenir à converser avec elle, ni même réussir à s'en aller, tout simplement. Et elle lui demandait le sien, maintenant. Mais l'action tout juste avant avait perturbé le jeune homme. Pourquoi, ce sourire? Yanto n'y comprenait vraiment rien. C'était étrange. Souriante et prête à engager le combat. Plutôt contrastant, comme image. Enfin, il fallait bien qu'il lui réponde.

"Mon nom est Yanto."

Le jeune homme se surprenait lui même. Comment pouvait-il rester aussi calme? Elle venait d'essayer de le tuer, après tout. Ils étaient maintenant là, à sympathiser. Et pourquoi? Pour s'en retourner chacun de son côté par après, peut-être se revoir, mais cette fois... Yanto était sûr, ce ne serait pas si jovial. D'un autre côté, il préférait ne pas s'en occuper. Pourquoi l'avoir épargner. C'était sa question première. devait-il la lui poser? peut-être pas. En fait, il ne savait pas trop quoi dire ensuite. Il leva les bras, avant de les laisser retomber.

" Et maintenant? On fait quoi? Tu m'as épargné, je t'en remercie, mais cela ne fera pas de moi une personne normal."

Yanto était toujours aussi calme, mais il n'aimait pas être en position de faiblesse. Et, si son pouvoir ne se réveillait pas, c'était certain, il serait toujours inférieur. Son pistolet? Derrière son dos, très subtil d'essayer de le prendre dans sa main. Elle lui couperait un membre avant même qu'il ai pu dégainer. Alors... autant essayer de prendre des informations. Il se doutait cependant que c'est Phaedra qui désirait le plus poser des questions. Sinon, l'épargner aurait été inutile. Yanto fixait les yeux de la jeune fille sans les baisser. Il avait toujours considéré mieux de regarder son interlocuteur, et ce même lorsqu'on est une créature comme lui. Il attendait patiemment une réponse de la part de Phaedra. Bien qu'il fut plein d'interogation, son air ne laissait rien paraitre, mais n'importe qui aurait bien comprit que Yanto ne comprenait pas trop la situation, laissant ses questions pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 1 Aoû - 20:50

Sa main tenait fermement le tsuka (poignée) de son katana. Un seul mouvement du monstre et elle lui coupait un bras. La course d'une lame dans son saya augmentait de manière très importante la vitesse de celle-ci, une technique au sabre nommé Hiken était d'ailleurs basé sur ce principe, rendant l'utilisateur presque invisible dans un rayon égale à la longueur de sa lame. Une technique que Phaedra s'efforçait d'ailleurs de maitriser comme arme secrète... Mais la n'était pas le point actuelle, la concentration et l'attention étaient de mise. L'homme semblait si calme que cela la déroutait. Il devait bien préparer quelque chose, personne ne pouvait rester aussi détendu dans une tel situation a moins d'avoir pleinement confiance en soit. Si c'était le cas c'est qu'il préparait quelque chose. Discrètement elle observait les pieds de son interlocuteur, lire les mouvements des pieds et des jambes était essentiel pour prévoir les actions de l'adversaire. S'il bougeait c'était terminé pour lui.

Le jeune homme daigna finalement à lui réponde, la chasseresse fut satisfaite. Si son adversaire lui donnait son nom c'était pour elle une marque de respect. Elle se pencha donc légèrement en avant pour exécuter une légère révérence pour saluer son ennemi. Il était très important pour Phaedra de connaitre et de donner son nom à ses adversaires. Elle ne répondit cependant pas tout de suite, préférant attendre de voir si Yanto allait rajouter quelque chose.


* Il s'exprime vraiment comme un humain normal. Il s'habille avec une certaine classe et une certaine prestance. Peut-être est-il de ceux qui résiste au virus et tente de vivre le plus possible comme des êtres humains. Si c'est bien le cas peut-être pourrait-il m'aider... Rien n'est trop certains pour le moment. N'abaisse pas ta garde, non jamais. *

La suite des paroles du jeune homme la fit sourire encore plus. C'était bien évidant qu'il n'était pas normal! Le simple le fait de le dire en démontrait la preuve. Pas un monstre par avant ne lui avait dit pareille parole. S'il ne se considérait pas normal, c'était peut-être bien qu'il n'avait pas accepter sa condition de monstre. Et cet autre question, elle ne put s'empêcher de laisser échapper un petit rire cristallin.

'' Je ne sais pas Yanto. Qu'aimerais-tu qu'il se passe? ''

Elle se mit a rire une fois de plus. C'était bien une drôle de question.

'' Je suis curieuse. Tu sembles tellement humain... Tu parles comme un humain, tu réagis comme un humain, tu a un visage humain, tu portes des vêtements humain. Je sais que tu as probablement déjà mangé des hommes. Dis-moi Yanto... As-tu aimer les tuer? Ou est-ce que cela t'a dégouté de devoir le faire pour survivre? ''

Sa curiosité n'avait jamais été autant piqué par une seule personne.

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 1 Aoû - 21:44

Elle lui demandait ce qu'il aimerait qu'il se passe? Yanto arqua un sourcil. Au fond, il n'y avait pas vraiment pensé. Et pourquoi toute cette curiosité de sa part? Qu'est-ce que lui, Yanto Kavalskee, avait de si exceptionnel pour qu'elle lui pose toute ces questions? Il avait l'air humain et n'appréciait pas le fait d'être considéré comme une erreur de la nature. Qu'y avait-il d'étrange là dedans? Ne savait-elle donc pas qu'il avait été un humain, lui aussi, autrefois? Il avait simplement eut la chance de ne pas avoir l'air d'une tole métallique embulante, c'est tout. Quelle explications voulait-elle de plus? Décidément, Yanto n'en avait pas finit ave Phaedra. Celle-ci lui posa une question à laquelle il ne s'attendait pas. S'il aimait tuer. tuer ceux qu'il avait dévoré. Que devait-il répondre? Il n'en était pas sûr. Ce n'était pas comme s'il avait le choix, après tout. Yanto ne croyait pas avoir aimé tuer ces gens. Cependant, il n'avait pas détesté non plus, étant donné que la mort de ceux-ci signifiait qu'il pourrait se nourrir, lui procurant un certain soulagement. En fait, il réalisa finalement que ça ne lui faisait plus grand chose. Après tout, il en vivait, et il devait faire avec.

"Je n'ai pas vraiment le choix de le faire, tu vois. Et c'est tout de même ce dont je me nourrit, alors, difficile d'en être dégouté. Quant à aimer cela... eh bien disons que ça ne compte pas parmis mes passe temps. Le seul plaisir ressentit, c'est de ne plus avoir faim."

Le jeune homme laissa sa réponse faire son effet. Qu'allait-elle répondre à cela? En fait, il ne le savait pas. Tuer des gens, cela faisait parti de son quotidien. Il n'y avait ni plaisir ni dégout à en retirer, pour lui. Et encore une fois, il se demandait en quoi cela était si impressionnant qu'il tente de rester plus humain que monstre. C'était une couverture. Si un humain l'interceptait, il pourrait croire qu'il est comme lui. C'était d'une part, plus facile de chasser, et d'une autre, plus facile pour passer inaperçu. En effet, Yanto avait été chanceux de rester tant comme avant. Toutefois, Yanto n'avait pas croisé beaucoup de monstre, ces derniers temps. Peut-être avait-il l'air un peu plus bestiale? Yanto ne savait pas trop. S'ils avaient vraiment un air de monstre, alors ce devait être beaucoup plus hardu de chasser. Les gens devaient immédiatement comprendre ce qu'ils étaient, et donc, essayer de les tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 1 Aoû - 23:01

La jeune fille observait absolument tout les mimiques faciaux de son interlocuteur pour y déceler toutes informations qui pourrait lui indiquer si ce dernier était encore tout aussi sincère et s'il n'était pas sur le point de tenter quelque chose. La chasseresse était d'une prudence doublé. Elle ne savait réellement pas si elle pouvait baisser son arme et se détendre ou si elle devait se préparer au combat. Yanto était très intriguant. Trop intriguant pour qu'elle sache quoi faire et cela rendait la situation de plus en plus excitante. Se retrouver ainsi plongé dans l'inconnue, sans qu'aucune de ses techniques servant à déterminer si un interlocuteur était un potentiel adversaire ou non, ne fonctionnait correctement. Ce Yanto était beaucoup plus humains que certains hommes qu'elle connaissait. Troublant, passionnant.

Après une petite réflexion bien courte le jeune homme répondit à sa question. Il était toujours aussi calme et aucun tic n'était venu briser son visage détendu. Il ne semblait donc pas mentir, une fois de plus Yanto ce fessait soit très convainquant soit très honnête. Dans l'un ou l'autre des cas, la réponse avait était exactement ce que Phaedra voulait entendre.


* Alors il ne tue que par nécessiter de survie... Je me disais bien qu'il semblait trop humain pour être une créature bestiale qui ne tue que pour le plaisir. Maintenant je dois savoir s'il a présentement faim. Car dans ce cas j'aurais surement à me battre pour ma vie. *

Son regard s'adoucit légèrement alors qu'elle cherchait à voir si l'homme portait une arme. Phaedra en vint à la conclusion qu'il en avait peut-être sous son manteau ou derrière son dos. Pour ce faire l'arme ne pouvait pas être d'une grande taille, mais ce n'était qu'une hypothèse.

'' Je suis une chasseresse, Je n'es jamais tuer pour le plaisir de tuer, mais par nécessiter. Nous avons besoin de l'antidote pour vivre. Comme vous avez besoin de notre chaire, j'ai besoin de votre sang. Je comprends ta situation qui est comme la mienne. Je devrais surement te tuer, ce que je fais est une insulte aux hommes qui sont mort dévoré par toi... Mais je ne peux pas blâmer ta faim car la mienne est identique. ''

Elle soupira, puis lui offrit un nouveau sourire sans pour autant baisser sa garde, la jeune fille c'était légèrement détendue.

'' Je ne chasse que les monstres qui sont réellement des monstres... Vous avez été comme nous il n'y à pas si longtemps. Tu es comme moi. ''

Phaedra fit un pas devant elle pour que le jeune homme soit à porter de lame.

'' J'aimerais savoir si tu as faim en ce moment. Tu ne ma pas attaquée lorsque je saignait, mais sait-on jamais. Je veux savoir si tu aimerais me dévorer à cet instant ou si c'est une pulsion que tu sais retenir.''

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Lun 2 Aoû - 22:49

Alors elle chassait les monstres par nécessité. Yanto s'était très éloigné des gens. Il savait que ce qu'il avait était une maladie, mais qu'il y avait un antidote, et qu'en plus, se trouvait dans le sang des monstres... Tout ça, c'était du nouveau. On pouvait réellement guérir cette chose? Peut-être pas. Il était toutefois évident qu'on pouvait la prévenir, vu l'état de Phaedra. Alors donc les deux espèces étaient condamnées à s'entre-tuer pour survivre. C'était plutôt stupide, comme destin. Yanto fut vite tiré de cette pensé par les autres paroles de la jeune fille. Leurs faim étaient donc la même, ah vraiment. Yanto savait bien la souffrance qu'il ressentait. Elle était loin d'être psychologique. Il n'avait pas peur de se transformer, car il l'était déjà. C'était sans doute ce qui animait les chasseur : le risque d'être transformé sinon. Quant à lui, Yanto le faisait pour ne plus ressentir la souffrance que lui causait la faim. Tout les deux avaient certes besoin de tuer pour assouvir leur faim, mais... de là à dire que c'était la même chose. Puis, Phaedra posa une nouvelle question. S'il avait faim en ce moment. Un sourire s'étira sur les lèvres de Yanto. Il avait toujours faim. Seulement voilà, le jeune homme savait quand manger devenait un besoin. En ne prenant qu'une certaine quantité, il était capable de se contrôler. Si il aurait commencé par dévorer tout ce qui passait devant lui, il n'en aurait pas été capable. Le scénario aurait été bien différent s'il aurait eu vraiment faim, croyait Yanto.

"Disons que si je ne t'ai pas sauté dessus en commençant, je ne vois aucune raison de le faire maintenant, sans compter qu'en ce moment, je te sais armée, en santé, et prête à frapper si je fais un seul mouvement trop brusque. Non, je n'ai pas faim."

Yanto ressentit une chose, à l'intérieur de son bras. le virus faisait des siennes? Il tourna sa tête vers son bras gauche, serra et déserra son poing. Puis, le jeune homme frappa son majeur avec son pouce pour entendre un son très léger, mais qui en disait long. Son corps recommençait à prendre la consistance du métal. l'avait-elle détecté? Peut-être. Cela dit, avec l'élément de retour dans son corps, ce serait beaucoup moins difficile, dans le cas où il aurait à se battre. Toutefois, il préférait éviter. Ce serait bête de vouloir tuer celle qui l'avait épargné. Et la faim se faisait encore tolérable. Il releva la tête, et reposa son regard sur Phaedra. Elle lui avait demandé s'il avait faim. Pourquoi ne pas faire pareil?

"À mon tour, j'aimerais savoir si vous avez besoin de mon sang, à cet instant. J'ai toujours cru qu'on tuait les monstres à cause de ce qu'ils étaient mais... en fait, c'est pour vous éviter de devenir un monstre."

Un nouveau sourire s'étira sur le visage de Yanto. La mort d'une race signifiait automatiquement la mort de l'autre, mais ils devaient nécessairement tuer l'autre pour survivre. à cette pensée, Yanto eut presque envie de rire. Ainsi donc, le jeune homme n'était pas si monstrueux qu'il le croyait. S'il aurait été humain, Yanto aurait finit par tuer l'autre race pour sa propre survie, comme il le faisait présentement. Il réalisait maintenant à quel point la ressemblance était frappante.

"C'est un peu... malheureux, le sort qui nous est réservé à tous. Au fond, nous sommes appellé des monstres simplement pour que les humains ne soit pas conscient qu'ils dévorent en quelques sorte une race qui leurs est semblable."

Yanto recula d'un pas. Il ne voulait pas être à porté de l'arme de cette fille. Et surtout, il voulait être préparé, si le combat survenait. Il faudrait faire vite, car Yanto ne pourrait pas retenir son élément éternellement, et il partirait vite, très vite. Si le combat devait survenir, il devait arrivé bientôt. Mais Yanto ne donnerait pas le premier coup. Après tout, Phaedra l'avait épargné. Il n'avait aucune raison de vouloir la tuer. Yanto recula encore d'un pas, juste au cas où. Le jeune homme savait comment prendre son arme rapidement, mais pour ça, il lui fallait au moins de la distance entre lui et son adversaire. Son bras droit se positionna légèrement derrière lui, mais c'était à peine perceptible, et surtout, le mouvement pour prendre l'arme serait moins lent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Mar 3 Aoû - 2:13

Le sourire de l'homme la dérouta légèrement. Il était vrai que Phaedra souriait elle aussi et qu'elle le fessait toujours même en situation plutôt tendue, il n'y aurait donc normalement eu aucun malaise à y avoir. Peut-être était-ce seulement car ce sourire était la première vrai réaction de l'homme qu'elle avait enregistrer depuis le début de cette conversation plutôt inusité. Et il y avait se claquement de doigts qui lui avait sembler produire un son métallique. Quelque chose se préparait peut-être?

Cependant malgré ce sourire et ce geste étrange, Yanto restait toujours aussi calme, pas le moindre signe d'animosité ne pouvait se faire sentir envers elle. La chasseresse ne croyais pas que son interlocuteur était un pacifiste et donc qu'il finirait probablement par agir. Avant d'être en mesure de lui faire assez confiance pour relâcher sa position de combat, elle devait tout d'abord s'assurer qu'il n'avais absolument aucune envie de se battre ou de lui faire un coup traitre. Et puis s'il ne voulait pas combattre qu'allait-il se passer? Allaient-ils partir chacun de leur coté sans rien de plus?

La remarque du jeune homme la fit rire à nouveau. Il avait bien raison, Phaedra était bien loin d'être une jeune fille sans défense. Au contraire elle était en ce moment même en situation de pouvoir en cet affrontement. Évidement cette situation pouvait tourner à tout moment. D'ailleurs, Yanto commençait à prendre des initiatives. Il venait de lui poser une question qui était normal et bien adapté. La chasseresse lui devait bien une réponse puisqu'il venait de répondre à la même question. Question qui était d'ailleurs fort importante au niveau de ce qui pourrait se passer.


'' Je n'es pas besoin de ton sang pour moi actuellement. Je ne sors jamais sans l'antidote. Lorsque je chasse c'est pour amener ce sang aux autres principalement... Nous en avons de besoin de beaucoup pour maintenir tout le monde. ''

Elle s'arrêta un petit moment pour peser ses mots avec justesse.

'' Au début les monstres étaient tué par les hommes pour se défendre. Vous avez commencez à vous nourrire de nous... Mais en contre partie nous avons aussi fait part d'une cruauté infâme contre vous... L'antidote n'existe pas depuis bien longtemps il est presque aussi vieux que le virus en fait... Peut-importe. ''

Yanto enchainait déjà avec un second constant extrêmement logique. Phaedra devait avouer qu'il n'avait pas complètement tord et même que certains points concordait à son propre raisonnement. C'était pourquoi elle ne tuait pas simplement les monstres comme les autres humains.

Mais cette fois avant qu'elle n'est dit le moindre mot, Yanto fit un pas derrière. Les sens de la jeune fille se réactivèrent instantanément alors qu'elle resserrait la tension qu'elle exerçait sur le Tsuka de son arme. Instinctivement elle fit un pas devant et lorsque l'homme fit un second pas derrière, elle fit un second pas devant. Phaedra ne pouvait se résoudre à laisser Yanto prendre de la distance sur elle... La chasseresse répondit alors au jeune homme comme si de rien était, ne voulant pas dévoiler qu'elle était parfaitement prête à toute éventualités.


'' Très malheureux oui... Nous devons nous dévorer entre nous et la fin de l'un signifie la fin de l'autre. Cela semble être un mauvais tours du destin... Ne crois-tu pas que nous sommes tous condamnés? C'est très ironique... Ne sommes-nous pas tous des Kaédies avant tout? ''

La tension monta d'un cran alors que le sourire de la jeune fille grandissait.

* Ne bouge surtout pas ou tu pourais perdre une main et qui sait, beaucoup plus... *

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Mar 3 Aoû - 23:30

Yanto comprit bien vite que Phaedra était vraiment préparé, et surtout, qu'elle n'aurait pas peur d'attaquer. Quant à lui, Yanto était hésitant. Il se savait en mauvaise posture et face à un adversaire de taille. Ce n'était pas comme s'il rencontrait un simple humain dans la rue. Elle était différente et capable de se défendre. Le jeune homme savait aussi comment se battre, mais contre une fille avec un katana... ce serait différent. Qui plus est, sa force résidait dans sa capacité à viser juste avec son arme, et à frapper au bon endroit avec son poing. Présentement, il n'aurait pas assez de temps pour dégainer, et il était désavantagé à cause de l'arme de Phaedra. Yanto se savait capable de bloquer les coups de sabre avec ses bras, mais il ne ferait certainement pas long feu. Le jeune homme éviterait donc d’engager le combat, mais elle ne lui facilitait pas la tâche. Yanto comprenait toutefois, qu’elle fut aussi préparée à attaquer. Si lui-même ne s’en prenait qu’aux personnes qu’il jugeait malhonnête, ou qu’il prenait en train de commettre un acte qui lui vaudrait une sentence, Phaedra s’en prenait aux monstres véritables. Selon lui, il était tout aussi monstre que celui qui dévore tous ceux qu’il voit. Le jeune homme ne comprenait toujours pas l’attitude de la fille en ce qui le concernait.

"Pourquoi retiens-tu ta lame? J’ai tué tes semblables, il me semble. Des criminels pour la plupart, mais des kaediens « normaux » quand même. En quoi suis-je donc si différent des autres monstres que tu as déjà tué? J’ai l’air humain?"

Yanto se mit à rire. Était-ce donc la seule chose qui la retenait de le trancher en deux? Il y avait quelques choses d’autre. Mais quoi, le jeune homme n’aurait su le dire. Peut-être que non finalement… Peut-être qu’elle était simplement curieuse, qu’elle voulait avoir une conversation avec un monstre? Dans la tête de Yanto, c’était tout sauf vraisemblable. Ou alors elle avait vraiment conscience que lui aussi, était un kaedien? Rares étaient les humains qui le comprenait. Mais, selon lui, ce n’était pas assez. Elle voulait autre chose, mais quoi? Si c’était son sang, elle ne lui aurait pas parlé aussi longtemps. Qu’est-ce qu’elle lui cachait? Il reprit alors la parole.

"Tu sembles à la fois déterminé à me trancher la gorge, et en même temps… on dirait que tu hésites. Je me trompe?"

Yanto n’en avait pas l’impression. Elle se défendrait s’il tentait quoi que ce soit, mais dans l’autre cas… elle semblait plutôt indécise. C’était pourquoi le jeune homme se posait des questions. Il ne comprenait pas. Il y a de cela quelques minutes, elle était prête à lui enfoncer son arme dans la gorge, et maintenant… il était l’objet de sa curiosité. Il n’y comprenait définitivement pas grand-chose.

"Alors? Qu'est-ce qui anime ta curiosité?"

Yanto laissa Phaedra répondre. Après tout, il ne voulait pas l'interompre lorsqu'elle donnerait sa raison. Il espérait qu'elle lui permettrait de comprendre un peu plus son comportement, mais il n'était pas sûr qu'elle voudrait lui donner une vrai réponse. Après tout, elle pourrait tout à fait mentir, mais... c'était improbable. Enfin, c'est ce que Yanto croyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Mer 4 Aoû - 21:56

Le jeune homme ne semblait pas tenter d'autre manoeuvre pour s'esquiver en douce comme il venait de le faire, quelques secondes auparavant. Peut-être c'était-il résigné au combat? C'était probable, mais pourtant cela ne semblait pas être le cas. Yanto semblait toujours aussi détendu, il ne semblait réellement pas prêt à engager un combat contre elle et pourtant... Phaedra avait cette impression qu'il était armé et qu'il devait savoir se servir de ses armes. Ne lui avait-il pas dit qu'il tuait des humains? Il devait donc posséder une force caractéristique qui le rendait dangereux. Une arme n'était pas nécessaire, mais il devait posséder un pouvoir, comme tous les monstres. Au moins il était impossible qu'il soit Albinos, chose qui l'aurait désavantagé puisque les Albinos étaient du type à avoir des pouvoirs de l'esprit efficace à longue porté... Contre un katana, ce n'était très certainement pas le mieux adapté. Les Mi-Animaux quant à eux étaient très généralement très... Animal, donc cela s'éloignait du civisme de Yanto, ne restait plus que les Mi-Matériel/Élémentaire.

* Espérons qu'il ne soit pas de type feu, je perdrais ainsi une avance considérable quant à mon sabre... Selon moi, s'il a une arme elle doit être de type longue ou moyenne portée, telle qu'une arme à feu, sans quoi il n'aurait pas cherché à reculer autant. Un pas aurait suffit pour dégainer. Deux pas suffisent à dégainer une arme à feux, viser et tirer. Selon moi encore, son pouvoir doit avoir une incidence au corps à corps puisqu'il ne semble pas énervé d'être prêt de moi. À moins que ce ne soit un cas d'extrême confiance en lui. *

Son interlocuteur lui répondit par une question qui tout comme la dernière avait beaucoup de sens. Yanto était quelqu'un de brillant, c'était évident! Dans le cas contraire il n'aurait jamais posé cette question. S'il n'était pas stupide alors cela signifiait probablement que son état de calme était causé par le fait que Yanto devait avoir un quelconque plans.

Avant qu'elle ne réponde Yanto se mit à rire, cela piqua sa curiosité une fois de plus, Phaedra décida donc de le laisser terminer pour voir ou l'homme voulait en venir avec ses questions qui convergeaient tous vers un seul et même point, une seule et même réponse. La seconde question de Yanto la fit rire à son tour. Oui, évidement elle était très déterminée... La troisième question quant à elle, eu un impact minime, elle était évidente. Aucune autre question n'aurait été en mesure de terminer cette chaine correctement mis à part celle-la.

La chasseresse soupira doucement, les yeux mis-clos. Il aurait été facile de croire qu'elle venait de baisser sa garde, mais cela n'était pas le cas, non, pas du tout. Un petit piège tendu à son adversaire? Non plus, cette dernière ne fessait qu'une fois de plus choisir parfaitement ses mots pour être absolument claire et sans équivoque. L'opération ne dura pas plus d'une seconde.


'' Pourquoi je retiens ma lame? J'ai tué nombre de tes semblables, des monstres, de vrais monstres il me semble. Il n'y a pas de Kaediens anormaux pour moi. Nous tuons tout deux pour la même raison, mais pas pour le même clan. En quoi suis-je différente de toi? Ai-je l'air d'un monstre? ''

Phaedra lui offre une fois de plus son sourire le plus magnifique qui en avait et en charmais toujours autant en bas, parmi les hommes.

'' J'ai plus de détermination qu'il n'en faut pour te tuer deux fois. '' Dit-elle sur un ton étrangement doux tout en serrant le Tsuka d'Asahi.

'' Je n'hésite pas. Je n'hésite jamais. Je frappe, je coupe. Rien ne résiste à ma lame. Je n'hésite pas, je me prépare. ''

La jeune fille recula légèrement son pied droit pour être en position parfaite pour trancher le côté gauche de l'homme d'un seul coup de sabre.

'' Je n'ai aucune raison de te tuer. Mais je ne sais pas si je peux te faire confiance au point de relâcher ma garde. Je me doute que tu sois armé toi aussi. Probablement d'un pistolet, je le crois car tu as reculé de deux pas. Je ne connais pas ton pouvoir non plus, mais ce claquement métallique... Je ne sais pas ce que tu peux faire n'y ce que tu veux faire de moi. Je ne frapperais que si tu agis de manière douteuse. Ma parole est donné, je t'ai déjà dit que je ne tuais que les monstres qui étaient réellement monstrueux. Ce n'est pas de l'hésitation, mais de la méfiance. ''

Une mèche de cheveux tomba délicatement sur son visage.

'' Je n'ai jamais rencontrée un monstre comme toi, un monstre comme moi. J'aimerais te regarder, te connaitre. Je suis curieuse à un point tel à propos de toi! Cela serait bien triste que je sois obligée tuer. Mais je n'hésiterai pas si tu ne m'en donnes pas le choix. Tu sais, personne n'aime se faire dévorer. N'ai-je pas raison? ''

Le jeune fille soupira l'air légèrement triste.

'' Ce n'es pas simple, voir impossible. Même si tu me ressembles. Quelque chose en nous nous pousses à nous entre tuer. J'aimerais pouvoir déposer mon sabre et croire que tu ne me feras rien, mais je ne suis pas naïve. Comment pourrais-je être certaine que durant cette conversation ta faim ne deviendra pas incontrôlable? J'aimerais pouvoir déposer mon sabre ou sortir de cette position de combat, mais je risquerais ma vie inutilement n'est-il pas? De même que tu ne peux être certains de ma parole. Par nature nous sommes opposés. ''

Son sourire revint trôner sur son visage venant balayer l'air triste qui l'avait habité.

'' Et pourtant... J'aimerais vraiment connaitre Yanto, le monstre civilisé. Peut-être pourrais-je alors mieux comprendre les monstres? J'aimerais satisfaire ma curiosité. ''

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Ven 6 Aoû - 21:43

Yanto du reconnaitre qu'elle avait raison. Il était imprévisible, vu sa source de nourriture. Et donc, il valait mieux être préparé à se défendre. Mais dans ce cas, même s'il lui aurait dit en toute sincérité qu'il ne lui voulait aucun mal, qui l'aurait cru. Il était un monstre, et, bien qu'il ait eu l'air civilisé, il restait un monstre. C'était toujours aussi dur à avaler, pour lui-même. Il ne savait même pas ce qui était advenus des autres gens, dans l'usine, ou même de sa famille. Le jeune homme n'avait pas osé revenir dans sa maison, et désormais, les membres de cette famille n'y étaient sûrement plus. Il avait perdu son père, sa mère, sa sœur... En bref, toute sa famille. Maintenant, s'il les revoyait, Yanto avait bien peur qu'il aurait envie de les dévorer. Étaient-ils seulement encore en vie? Il n'était pas sûr.

Au moment où Phaedra lui avait dit qu’elle avait assez de détermination pour le tuer deux fois, Yanto se retint de répondre : eh bien qu’attend-tu. Il considérait que la mort serait peut-être une délivrance. Mais d’un autre côté, Étant donné qu’il avait déjà été mort, il n’avait pas tellement envie de ressentir une nouvelle fois la sensation d’un morceau tranchant dans sa peau. Tout ça parce qu’il était mort sur un tas de ferraille, littéralement. Il n’était plus humain, et il dévorait les gens. Tout ça parce qu’on ne l’avait pas enterré, et qu’on avait préféré le jeter sur du fer et divers métaux. Enfin. Il était ce qu’il était, voilà tout. Le jeune homme devait vivre avec cette faim, cet élément nouvellement acquis qui courait dans son corps, avec le fait d’être… un monstre.

Yanto était donc différent des autres monstres qu’elle avait vus. Il savait que certains prenait plaisir à être sadique, mais ce n’était sûrement pas généralisé, ou… peut-être que si? Rien n’était vraiment sûr, désormais.

"Je n’ai pas de raison de te tuer non plus. Peut-être que demain, tu serais à risque, mais présentement… je doute que ma faim ne devienne incontrôlable en quelques minutes. Enfin, je suis un monstre, et voilà. Comme tu l’as dit, nous sommes opposés."

Yanto soupira. C’était plutôt décevant, de savoir qu’ils seraient, à un moment ou un autre, obligé d’essayer de tuer l’autre. Le jeune homme aurait bien aimé essayer de faire le contraire. De démentir que les deux peuples devaient obligatoirement être opposé. On avait trouvé une façon de régler un tas de problème, alors pourquoi pas ça. Qu’est-ce que ce virus avait de si différent des autres catastrophes. Peut-être que les deux races pourrait collaborer? Un nouveau sourire s’étira sur le visage de Yanto. Il se rendait bien compte que cela n’arriverait jamais. C’était stupide de même penser que cela serait possible. Mais bon. Cela aurait pu être une solution, de commencer par deux personne.

"Comme il n’y a sûrement pas de moyen pour moi d’être comme avant, Je crois donc qu’il n’y a pas de moyen de nous faire entièrement confiance. C’est pas très réjouissant. Pas du tout en fait. On est ennemi sans même se connaitre."

Yanto regarda le ciel, puis les alentours. Il n’aimait vraiment pas la façon dont l’histoire de ce monde semblait vouloir prendre fin. Deux espèces condamné à se tuer l’une l’autre. C’était une histoire qu’on voyait dans les films, pas dans la réalité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyn Kousko
Blue Flames Of The Azure
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 27
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'XP:
250/400  (250/400)
Points de vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 8 Aoû - 22:31

La journée venait tout juste de démarrer et j'étais là, assise au beau milieu de la porcherie qui me servait de maison. Une boite de carton à moitier déchirer par les milliers de gens passant rapidement trop près d'elle. Je n'avais jamais réellement vécu dans le luxe lorsque moi et ma famille vivront à l'extérieur de la tour... Pourquoi est-ce que cela aurait-il changer une fois en dedans ? J'ai toujours vécu dans un trou à rat, et maintenant je vis dans un trou de laveuse... La journée avait débuter par l'entremise d'un passant voulant savoir si j'étais toujours vivante ou pas. Il était vrai que dormir dans une ruelle n'était pas la meilleure des choses à faire. Une fois réveiller, cette enfoiré avait tenté de me m'entrer son penis dans la bouche de force. Prise de rage, cet homme avait vite compris que j'étais pas le genre de petite fille sans défense. Si si, je vous l'assure, une testicule en moins, c'est pas quelque chose qui s'oublie. Effectivement, je lui avait arracher l'une de ses deux testicules a pleine dent. D'une main l'homme se tenais une testicules, tendis que de l'autre il me frappa au visage. L'impacte si puissant sur mon corps dépourvue de muscle m'avait jeté sur le sol.

[Homme] – Petite cochonne, comment savais-tu que j'aimais cela.

Avait-il dit avant de poser une main sur le trou ou vivait l'instant d'avant sa testicule. Une lumière s'échappa de sa main et en un instant, son corps c'était régénéré. Il avait murmurer des mots incompréhensible avant de s'approcher vers moi. Je n'étais vêtu que de mon Bikini habituelle, ma cape m'avait été dérober pendant la nuit, sans doute par un gamin. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'elle était fait a partir de mon âme et que je pouvais la dématérialiser à ma guise.

[Homme] – Tu m'as exciter petite garce

Continuait-il avant d'essayer de m'arracher le peu de vêtement que je disposais. Il était trop tôt pour que qui que se soit me vienne en n'aide. En plus de vivre dans un cartier défavoriser, l'homme était si muscler que personne n'oserai s'essayer. Avec l'un de ses bras massif, l'homme me pris par la gorge et me souleva dans les airs. Étant plus petite que lui qui devais mesurer 6,0 pieds, mais pied ne touchais plus sur le sol. Avec son autre main, il arracha se qui me servait de culotte qu'il garda dans ses mains. Il avança dangereusement son engin lorsque ce qu'il venait de m'arracher se transforma en bombe. Des flammes azures se mire à sortir de mon œil gauche juste avant que la bombe n'explose emportant avec lui le bras et une partie du visage de mon agresseur, qui plus est des fraquements s'était loger un peu partout dans le corps de mon agresseur pendant l'explosion. Comme la bombe était fait à partir de mon âme, la déflagration ne m'avait aucunement affecté. Le feu qui sortait de mon oeil gauche entourais mes os illiaques, reformant ainsi la petite culotte qu'il y avait à l'origine avant de s'éteindre.

[Homme] – Meures pute

Avait-il dit avant de brandir une chaine. Prise de panic, je lui fit dos et partie à courir, je n'avais pas envie de mourir, je n'avais pas endurer tout cela pour en arriver là. D'un mouvement habile, l'homme lança les chaines qui virent s'enrouler autours de mes jambes me faisant perdre l'équilibre. Mon oeil gauche se remit à brille de milles flammes avant de former une toute petite tête de mort souriante. J'avais compris ce qui allait ce passer, je pouvais sentir les petits morceaux de mon être à l'intérieur de l'homme n'attendant que le bon moment. Le petit crane qui s'était former se mit à rire. Bien entendu, aucun son en sortait, mais le mouvement de ''tête'' était facilement reconnaissable.

[Marilyn] – Boom !

Voilà la première chose qui m'était venu en tête. Les fraquements qui c'était immiser partout au sains du corps de cet enfoiré exploseur le déchiquettent instantanément.

La journée avait mal commencer. Pour me changer les idées, j'avais décider de sortir de cet enfer constant. Étant une chasseuse, j'avais l'autorisation d'entré et de sortir à ma guise, bien entendu, je devais subir une fouille en sortent et en entrant et bien souvent, les hommes n'y allait pas de main morte. Ce monde de perversité me dégoutais au plus haut point, mais je n'avais pas le choix de me fermer ma gueule et d'accepter. Je ne voulais pas plus de problème que maintenant.



***


Cela devait faire plusieurs heures que je n'avais pas croisé âme qui vive. J'avais marché toute la journée sans rien croiser et je ne voulais pas faire demi-tour sans un peu de défoulement. Ma cape m'étais revenu et il faisait si chaud que je l'avais changer en Katana. Je ne savais pas contrôler mon pouvoir comme plus tôt dans le journée, cela devait être l'instinct de survie, mais je savais au moins me vêtir et m'armer avec.

Le temps était brumeux et la nuit commençait à apparaître, je n'avais aucunement envie de retourner dans les bas fond de la terre, je préférais et de loin dormir ici devant le danger. Au moins, je ne me ferais pas violer par un animal... Déchiqueter, broyer, décapiter peut-être, mais pas violer. Je commençait à perdre espoir quand la silhouette d'une femme écarlate traversa la brume. Je n'y voyais pas très bien et elle était dos à moi. Étant en mode : « Recherche de chose » j'étais parvenu à la repérer. J'avais rapidement compris qu'elle traquais quelque chose elle aussi. Le temps n'aidant pas à la vision et sa concentration sur sa proie avait aider a passer inaperçue. Après quelques moments, elle avait décider d'entrer dans une foret non loin de la. J'avais failli à plusieurs reprise perdre sa trace... et je l'avais même perdu... j'étais retomber dessus par chance lorsqu'elle sortait de cette immensité. Quelques minutes avait suffi avant qu'elle rencontre sa proie. Je n'était pas assez proche pour discerner ce qu'il faisait, la brume et la noirceur était de plus en plus présente et n'aidais vraiment pas. Je n'étais quand même pas une super-femme. J'avais donc décider de m'approcher.

L'idée dans s'approcher, aurai été de regarder ou je m'étais les pieds, plus j'avançais et plus je prenais le risque que l'un des deux me repère. Sauf qu'une racine d'arbre, c'est souvent mal placé et j'avais trébucher dans une. Si seulement il n'y avait eu que cela... Un idiot avait eu la brillant idée d'installer un piège. BRAVO, ce n'était vraiment pas ma journée. Une corde c'était enrouler autours de mon pied après que j'aille fait un nez à nez avec le sol, me soulevant dans les airs. L'air d'une conne, je me débattais brasant mon katana de tout bord tout côté avant de couper la corde et de refaire un nez à nez avec le sol

[Marilyn] – C'EST QUI L'IMBÉSILLE QUI À MIS SA LA QUE JE LE METTE DANS UN BLENDER, QUE JE PESE SUR SMOOTIES ET QUE JE LE BOIVE

Avais-je hurler

[Marilyn] – Du coup, bonjour la discrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Lun 9 Aoû - 22:56

Les muscles de Phaedra commençaient à être légèrement endolorit. Cette position de combat était crispante et n'était normalement maintenue que pour quelque secondes, alors que cela ferait bientôt prêt de quinze ou vingt minutes qu'elle la gardait. Il était impératif que la chasseresse trouve un moyen de changer de posture sans pour autant perdre l'avantage qu'elle avait sur la situation. C'était compliqué, mais faisable, du moins, elle trouverais un moyen. Et puis d'un autre côté, il était peut-être possible qu'elle fasse confiance à Yanto. Le jeune homme ne dégageaient aucune énergie meurtrière, il était si calme et franc... Cela aurai été tellement surprenant qu'il tente quelque chose contre elle. Ce Yanto était vraiment différent de tout les autres monstres qu'elle avait rencontré tout au long de ses chasses. Oui, c'était peut-être à concevoir, baisser les armes, s'assoir et simplement discuter. C'était possible avec quelqu'un comme son interlocuteur, surtout qu'il ne semblait réellement pas avoir faim, ce qui étrangement était à la fois source de réconfort et de honte. Ne la trouvait-il pas désirable le moindre du monde?

*Je pourrais proposer de déposer nos armes en douceur et de nous assoir ensuite loins de c'est dite armes... Puisque je suis certaine qu'il possède une arme à feu, je ne peux simplement lui proposer de prendre une certaine distance pour discuter avec aise. Je tend à lui faire confiance, mais je ne suis pas sotte non plus. Je ne fais même pas pleinement confiance aux êtres humains que je croise, comment le faire avec quelqu'un qui pourrait me manger vivante d'un instant à l'autre ou me tirer dessus pour ensuite manger mon corps. Dans les deux cas c'est très semblable en fait... Aaarg! Phaedra, pourquoi ne lui coupes-tu pas la gorge! Idiote... Je vais... Attendre encore un peut et ensuite faire ma proposition. Je veux avant toute chose, savoir ce qu'il vas dire... *

Elle fut tirer in extremis de ses pensées par le jeune homme qui redevenais subitement volubile. Ses paroles assuraient une fois de plus qu'il n'avait pas envie de manger. C'était peut-être bien la seule chance qu'elle avait de discuter réellement avec un monstre. Une chance qui ne se reproduirait peut-être plus jamais. Cela serait incroyablement dommage et attristant. Depuis combien de temps attendait-elle de le rencontrer, le monstre avec qui elle pourrait tout comprendre. Ils étaient la clé qui lui permettrait de trouver la chose, l'homme qui avait tout détruis. Ils étaient ses enfants et étaient lier à lui, elle en était persuadée. Phaedra ne pouvait laisser échapper une telle chance, elle ne pourrait se le pardonner. Si prêt du but...

Le jeune homme soupira et son expression était claire. Il pensait comme elle, devoir se battre entre eux était inconvenant. Un combat qui ne devrait même pas être lieux de penser. Une déception cela serait s'ils devaient s'entre tuer. Si elle devait l'abattre, maintenant, sans retenue, comme la jeune fille le fessait toujours. Non, elle ne le pouvait tout simplement pas. Surtout avec l'expression de cet homme, elle était maintenant pratiquement certaine qu'il ne tenterait pas de la tuer. Cependant ses sens lui interdisaient de relâcher sa garde.

*J'ai toujours Hinoiri dans le pan de ma robe... Je sais aussi me défendre efficacement à mains nue... C'est possible... Mais son arme à feu! Il doit lâcher son arme avant moi, sans quoi, sans mes katana, il me sera impossible de le battre s'il à son arme en main. Non, peut-être pas... Je sais désarmer, c'est une technique martial de base... C'est possible, j'en suis persuadée. *

Yanto fit un dernier commentaire qui était réellement pertinent. Il avait raison et c'était bien évident. Mais elle le savait déjà. Et même si ce n'était pas réjouissant, c'était bel et bien l'état actuel des choses et le destin du monde si tout le monde continuait de croire que c'était vrai, de croire que de tuer tout le monde était la seule solution plausible et efficace. Elle ne voulait pas le croire, elle n'y croyait pas. Elle voulait autre chose, une autre solution...

'' L'antidote ne peut rien guérir. Ce n'est pas un antidote, c'est un prévenant. Il empêche l'infection d'atteindre le sang. Je ne crois pas qu'il est impossible d'échanger le cours actuel de l'évolution... Mais je crois tout de même qu'il est possible de se faire confiance, même si tu resteras à jamais un monstre. Il doit y avoir une solution. Il y à une solution, je suis certaine... Je ne veux pas d'un monde comme sa. ''

Ce fut à son tour de soupirer. Elle devait le faire, lui proposer de déposer les armes le temps d'une conversation. Ici personne ne viendrait, cette forêt était trop effrayante et trop dense. Ils avaient tout leur temps, en fin, jusqu'à ce que Yanto est faim ou qu'elle soit à cours de son antidote. La chasseresse avait assez de réserve pour passer une autre journée entière en surface. L'antidote n'était utiliser qu'une fois à tout les quartes heures.

'' Je suis soulagé que tu ne désires pas me dévorer Yanto. Mais d'un autre côté, je suis légèrement offusquée que tu ne me trouves pas appétissante. Ne suis-je pas assez jolie? '' Fit-elle d'un air entre l'amusement et la tristesse.

'' Mais la n'est pas vraiment la question... Je crois avoir une solution qui nous... ''

Un bruit la fit sursauté légèrement, quelque chose ou quelqu'un était tout prêt. Le son provenant de derrière elle, la chasseresse se sentit immédiatement en danger. Elle ne pouvait se retourner sans risquer que Yanto l'attaque, mais ne pouvait pas non plus ne rien faire sans quoi il était possible qu'elle se fasse prendre entre deux adversaires.

*Mais qu'est-ce que c'est? Je dois vite trouver un échappatoire, je suis dans une très mauvaise posture. Je ne sais même pas si ce bruit provient d'un simple animal ou d'autre chose de beaucoup plus dangereux... *

L'hypothèse de l'animal fut balayé alors que la chose urlait des paroles d'une agressivité sans limites. C'était sans équivoque, cette créature qui possédait un langage grossier et une voix de femme pouvait bel et bien être dangereuse. Sans réfléchir, Phaedra se jeta sur le sol vers la gauche de Yanto en exécutant une chute de judo se terminant avec une roulade. D'un geste vif elle revint sur ses pieds et bondit vers l'arrière pour se retrouver entre un arbre et le dos de Yanto. Ainsi elle gardait la même distance qu'elle avait précédemment avec le jeune homme, tout en le plaçant entre elle et l'autre femme.

'' Pardonnez moi Yanto... Je viens de vous placez en mauvaise posture une fois de plus... '' Échappa t-elle tout bas pour que seul lui entende. Phaedra était réellement désolée, mais n'avais pas le choix.

'' Montrez-vous maintenant! '' Cria t-elle d'un ton de voix autoritaire dirigé à la nouvelle arrivante qui semblait bien maladroite.

(P.S. Désolé pour les nombreuses fautes, je n'es pas vraiment le temps de corriger cette nuit T.T )

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Mar 10 Aoû - 0:02

Yanto était persuadé qu'il ne pouvait pas revenir comme avant, et Phaedra lui en avait donné la confirmation. Il n'appréciait pas le moins du monde. Rester une créature dévorant de la chair humaine n'était pas un destin réjouissant. C'était même assez médiocre, comme façon de vivre. Le jeune homme devrait cependant s'y faire. Il devrait en effet rester avec cette malédiction pour le reste de ses jours. C'était d'une tristesse assez grandiose, pour Yanto, mais il n'en fit pas de cas. Et la jeune fille semblait trouver elle aussi que ce monde n'était pas supposé être comme ça. Toutefois, les paroles suivantes troublèrent Yanto. Comment ça, pas assez appétissante? Le truc, c'est qu'il n'était pas une mouche attiré tout de suite par le délicat nectar d'une plante. Elle était dangereuse, et Yanto n'avait pas l'intention de faire une gaffe. Et puis, prendre autant de risque pour une si mince portion de chair... Il avait vu plus fournie. Toutefois, Yanto ne sut pas trop quoi répondre à cette réplique, le faisant réfléchir sur ce qu'il l'attirait en matière de nourriture. Évidemment, ce n'était pas la même que l'attirance sexuelle. Il gratta sa tête, l'air embarassé.

"Je sais pas trop. Vous êtes jolie, certes, mais... Aller dans un restaurant chic. vous trouverez ce qu'on y mange magnifique, mais le prix à payer sera bien élevé pour le peu de nourriture que vous aurez. Enfin, c'est mon impression de vous."

Il espérait ne pas l'avoir insulté en disant cela. Il signifiait surtout qu'elle était un gros risque à prendre, pour une si petite quantité. Certes très belle. Mais ça ne valait pas la peine selon lui. Ah, et puis, manger n'était pas une source de plaisir, pour lui. Alors pourquoi le faire avec un beau repas, si celui-ci n'a pas une grande quantité. Qui plus est, le nombre de risque que comportait ce "repas" n'en valait vraiment pas la peine. Et pourquoi penser à tout cela... S'il n'avait pas faim, c'était beaucoup mieux, pour elle. Elle vint à la même conclusion que lui en parlant d'une solution, mais se fit interrompre par un bruit, et une personne hurlant qu'elle s'était fait prendre. Yanto arqua un sourcil en guise d'incompréhension. Qu'est-ce que c'était que cette soirée? D'abord Phaedra, et maintenant elle. Puis, la jeune fille fit quelques mouvements très rapide pour se retrouver derrière lui. Elle se servait donc de lui comme bouclier maintenant? Non pas que cela ne l'ait dérangé, mais il trouvait que la situation avait bien changé. Yanto passa son bras derrière son dos, sous son manteau et saisit son pistolet, qu'il ressortit rapidement, dans un geste simple, puis le plaça de façon à pouvoir viser correctement, tenant sa main droite sous son bras gauche. Comme ce bras si était désormais avec une consistance semblable au métal, le fait de déposer son pistolet dessus eut pour effet de produire un nouveau son métallique. Puis, il répondit sur le même ton à Phaedra :

"Ne vous en faites pas, j'ai la peau dure."

Yanto eut un sourire. Effectivement, sa peau se durciçait, sans toutefois avoir une incidence sur ses mouvements. C'était un phénomène qu'il ne comprenait pas trop, mais ils'était toujours dit que c'était mieux ainsi. Enfin, Il avait légèrement dévoilé son pouvoir à Phaedra, mais peut-être n'aurait-elle pas comprit encore? De toute façon, maintenant, ça n'avait plus d'importance. Yanto était toutefois curieux de savoir ce qui avait crié comme ça. Il fit un pas, prudemment, en direction du bruit. Phaedra donna un ordre, mais Yanto doutait que celui-ci fut efficace. Il avança d'un autre pas, puis d'un autre. En ce moment, Yanto se demandait si ce n'était pas un autre piège, comme lui avait tendu Phaedra. Mais peut-être que non, au fait? Une nouvelle vague d'hésitation le submergea. Yanto émit un long soupir. Il en avait marre d'être toujours aussi peu sûr de lui. Puis, finalement, il décida d'avancer encore vers le bruit. Le jeune homme vit alors une jeune femme sur le sol. Vu la corde sur sa cheville, il se dit qu'elle était tombé dans un piège et s'était fait suspendre. Yanto tenta d'imaginer la scène.

"Tiens tiens."

Yanto sentait qu'avec cette nouvelle personne, en si mauvaise posture, il aurait très bien pu lui sauter dessus pour la dévorer. Mais cela aurait été contraire à sa propre règle, de ne pas tuer d'innocent. Il se retourna pour ne plus voir la jeune femme qui était tombé. Il ne voulait pas avoir faim. Pas maintenant. Il venait à peine de rencontrer une humaine qui semblait curieuse à propos de lui, il n'allait pas briser ses chances d'avoir enfin quelqu'un avec qui parler au moins une fois. Yanto avait parfois l'impression qu'il commençait à souffrir de la solitude. Mais pour l'instant, il y avait deux humaines, ce qui dégageait une odeur plutôt agréable pour lui. Toutefois, le jeune homme ne voulait pas les dévorer.

"N'importes quel monstre aurait profité de l'occasion. et pourtant..."

Pourquoi se retenait-il? Et pourquoi avait-il dit ça tout haut? La fille qui venait d'arriver allait sans doute vouloir sa mort sur le champ. Il se retourna, au cas où il aurait à se défendre. Mais maintenant, pistolet en main, et de l'autre côté, un bras en métal, il serait en mesure de riposter. Il attendit une réaction de quelqu'un, prêt à tout éventualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyn Kousko
Blue Flames Of The Azure
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 27
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'XP:
250/400  (250/400)
Points de vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Jeu 12 Aoû - 19:03

[Yanto] – N’importe quel monstre aurait profité de l’occasion. Et pourtant…

C’était un homme en habit de guerre qui avait sortie cette phrase. Il était vrai que j’étais en assez mauvaise position, mais pourquoi m’avoir dit cela ? Il était aussi vrai que si je voulais y aller dans la subtilité, je n’avais pas fait assez fort. Cela devait être la personne que la jeune fille que je suivais avait prise en chasse. Un monstre sans doute… Aucune idée, mais s’il ne l’était pas, la vie ne l’avait vraiment pas choyé… Comme il était laid.


[Marilyn] – Dans ce cas, pourquoi ne pas l’avoir fait ? Un manque de couille sans doute ? Loin de moi l’idée de te provoquer, j’ai eu une journée pleine de malchance et je n’ai vraiment pas envie de finir dans l’estomac d’un animal.


Avais-je dit en esquissant un sourire. Je posais une main sur le sol pour m’aider à me relever. Une fois debout, je pouvais distinguer par les feuillages l’autre fille dans une position étrange. Elle était sur ses gardes devant l’immondice que j’avais devant les yeux, mais lui avait parler –l’instant d’avant- avec civilité. Je ne comprenais pas le principe de respecter sa proie ? En soi, elle n’était pas ma proie, je la suivais, mais pourquoi parlait-elle ainsi à un monstre ? N’étais-ce pas notre travail que de les chasser ? Enfin, sur papier oui… je ne m’étais pas fait chasseuse pour cette raison. Je voulais pouvoir sortir à ma guise. Histoire de fuir le monde de la tour, histoire de fuir ce pourquoi j’avais survécu. Je n’avais pas des tout confiances en cet homme et une fois debout, je me mis sur mes gardes. Mon katana était retenu par ma main gauche, alors que l’autre le tenait. Le dos légèrement replié, j’étais en position de dégaine rapide. Le « Ikken », l’une des seules techniques qui m’ait vraiment sortie de la merde. S’il en tenait de moi, je ne me serait pas placer ainsi, mais cette femme avait semer un doute dans mon esprit sur les intentions de la chose.

L’atmosphère était à couper à la hache, je ne savais trop que dire, j’avais débarqué comme une incruste ici alors que les deux étaient en discussion, je jouais un parasite en sommes.

[Marilyn] – Je voulais faire plus subtile, mais je crois que c’est raté. Je ne sais trop que dire pour couper le froid qu’il y à entre nous si ce n’est. Mon nom, même si vous vous en foutez, est Marilyn Kousko…

Je regardais fixement l’homme qu’il y avait devant moi. Pourquoi ? Parce que de son corps massif, il cachait l’autre interlocutrice et que si quelqu’un voulait m’attaquer dans cette situation, cela serai plus lui. Quoi qu’il existe des gens « normal » à qui on ne peut faire confiance. Qui sait, peut-être est-elle comme cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Dim 15 Aoû - 23:18

La situation avait si rapidement changé qu'il était de plus en plus impossible ou même improbable de prédire la suite des évènements. Face à ce changement la chasseresse éprouvait des sentiments mitigées. D'un côté, l'imprévu l'excitait, tellement de nouvelles possibilités! Peut-être même un combat? Cette montée d'adrénaline était très bonne, très plaisante. Mais d'un autre côté, Phaedra était incroyablement frustrée. Qui pouvait bien oser briser cet instant! Elle avait enfin la chance de pouvoir comprendre! Enfin la chance de pouvoir discuter avec l'un d'eux et qui sait, peut-être même trouver une solution au problème! Mais cette chance lui avait été arrachée avec bruit et vulgarité. Cette femme qui venait d'arriver n'avait aucune bien séance et un langage ordurier qui ne faisait qu'aggraver la colère de la jeune fille. Et puis il y avait cet élément qui la dérangeait. Il était incroyable de penser une seule seconde que quelqu'un avait réussie à la suivre jusqu'ici sans qu'elle ne s'en rende compte. La chasseresse ne pouvait se pardoner d'avoir été aussi imprudente. Le brouillards ou la noirceur n'était pas de bonne excuse. Cette femme était arrivée en ce lieux car Phaedra avait été imprudente, mais pour l'instant il y avait autre chose à faire que de s'apitoyer sur une erreur. Il fallait régler cette erreur, non, elle devait le régler.

Plus important encore, Yanto venait de dégainer son pistolet. Comme prévu, il possédait effectivement une arme à feu. Cependant, l'élément qui attira réellement son attention fut le bruit provoquer par la résonance de deux objets métalliques se frappant alors que le jeune homme posait son arme sur son bras. Et puis les paroles de son interlocuteur ajouté à ce bruit et au souvenir du même son qui était apparut lorsqu'il avait claqué des doigts plus tôt.. Elle en vint à une conclusion. Soit Yanto portait une armure de métal sous ses vêtements, sois il était fait de métal! L'armure était à exclure, le jeune homme n'avait pas du tout l'air d'être gros et une telle chose l'aurait nécessairement élargie.


*C'est donc ça... Un monstre mi-élémentaire de métal très probablement. Voir peut-être un mi-matériel qui a fusionné avec un objet métallique. Mais à n'en juger par le fait qu'il ne se bat pas directement avec un objet provenant de son corps, l'hypothèse du mi-élémentaire de métal est beaucoup plus plausible. Suite à cela... Avec de telles paroles... Je suis maintenant certaine qu'il ne tentera rien contre moi. Il me protège littéralement contre la nouvelle venue. Mais je n'es pas besoin de protection. Bien sur que non. *

Mais avant même qu'elle ne passe à l'action, Yanto était déjà tout prêt de celle qui était venue les interrompre. Évidement, il n'attaqua pas sa nouvelle interlocutrice. Phaedra ne pouvait pas encore la voir très bien car elle était encore sur le sol, caché par le jeune homme. Le comportement de Yanto était réellement différent de celui de tous les autres monstres. C'était assez surprenant à voir. Était-il toujours ainsi lorsqu'il n'avait pas faim, ou agissait-il ainsi avec l'autre, car Nephilim était présente et qu'il ne voulait rien faire pour briser le début de relation qu'ils étaient tout deux en train de tenter de construire? Peut importe la raison pour laquelle il agissait ainsi, cela ne semblait pas plaire du tout à l'humaine qui lui répondit par une insulte méprisante empreinte de vulgarité une fois de plus. Phaedra détestait déjà la nouvelle venue qui était de surcroit une humaine, cela avait été prouvé par ses paroles.

Finalement, la nouvelle se leva. Phaedra se déplaça doucement pour pouvoir la regarder. Elle devait avoir environ le même âge qu'elle. Rapidement la jeune fille évalua le physique de l'autre, le teint pâle, les cheveux d'un noir de jet. Elle portait un haut de bikini, une paire de short, des bottes, des gants et un manteau noir, comme tout le reste. Le contraste rendait la chaire de cette dernière encore plus blafarde, presque fantomatique. Et soudainement... La jeune fille observa la nouvelle prendre une position de combat qui lui était très familière...


*Cette position des jambes... Sa manière de tenir son sabre... Le Ikken! La justesse de sa position ressemble à la mienne... Non, elle est meilleure que la mienne.... Cette posture est entièrement parfaite... Cette fille... Si elle peut maitriser cette technique, cela signifie qu'elle... Pourrait peut-être même me battre. Yanto n'a absolument aucune chance à une telle distance... Mais qu'est-ce que je raconte? Je m'inquiète pour un monstre maintenant...*

Et puis elle se présenta. Marilyn Kousko. Phaedra n'avait jamais entendu parler d'elle, pourtant si elles avaient réellement le même âge toutes deux auraient normalement du recevoir la formation de chasseresse en même temps. C'était curieux, mais plausible une fois de plus. Et cette position de combat... Malgré les manières déplacées de Marilyn, Nephilim la respectait désormais... Une telle technique de combat ne pouvait pas être maîtrisé aisément. Elle-même tentait de l'exécuter et y parvenait à peine. C'était impressionnant...

'' Je suis Phaedra Nephilim, chasseresse de premier ordre. ''

Elle ne s'était toujours pas décidé a dégainer Asahi de son Saya. Phaedra s'avança, laissant tomber sa position d'Ikken ridicule comparativement à celle de Marilyn, adoptant plutôt une position de dégaine traditionnelle qui lui laisserait les jambes libres pour sauter vers l'arrière au cas ou l'autre fille tenterais de l'atteindre avec le Ikken. Il décida aussi de rester à distance respectable pour être bien certaine de ne pas être dans le champ d'action de cette dangereuse technique de sabre.

'' Ne vous interposez pas entre lui et moi. Ce monstre est le mien. '' Dit-elle froidement.

Maintenant en position, la jeune fille ne démontrait aucune agressivité, elle était même parfaitement calme et posée, cependant prête à l'action qui pourrait subvenir à tout moment. Malgré la froideur de ses paroles, elle ne sut cacher une certaine admiration, toujours sous le charme de la technique de Marilyn.

'' Yanto, je vous serais reconnaissante si vous pouviez désormais reculer. Cette position de combat qu'elle utilise est celle du Ikken... D'un Ikken parfait devrais-je dire... Je désirai vous garder en un seul morceau. Vous êtes fort, je n'en doute pas, mais s'il vous plait, écoutez-moi.''

Son regard se posa à nouveau sur Marilyn qui n'avait pas encore bougé.

'' Laissez-moi ce monstre et ne lui faite absolument aucun mal. Je n'attends pas que vous puisiez comprendre ce qui se passe. Vous ne le pourriez probablement pas. Mais cela est très important pour moi. ''

Elle positionna son pouce droit sous la garde de son sabre et resserra le Tsuka. Décidée à faire ce en quoi elle croyait.

'' Actuellement, je ne cherche pas le conflit. Nous sommes toutes deux humaines, mais je n'hésiterai pas à me servir de ma lame si vous refusez ma requête. Je puis juger par cette position que vous employez que vous êtes une guerrière hors pairs. Dans cette tour ils me connaissent sous le nom de la Princesse Écarlate, il n'y a pas erreur sur le nom. Vous comprendrez la référence. Un conflit entre vous et moi pourrais résulter en quelque chose de très embêtant. J'aimerai ne pas en venir à dégainer Asahi. Mais comprenez-moi bien, je suis résolue à le garder intacte.''

Phaedra offrit sont plus magnifique sourire à Marilyn, pourquoi? Une fois de plus, c'était inexplicable, un réflex pour rendre sa demande sincère? Certainement plus pour détendre légèrement l'atmosphère après de telles paroles? Peut-être. Elle savait cependant qu'elle risquait gros si cette escarmouche éclatait. C'était indéniable.

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Lun 16 Aoû - 0:16

Yanto ne comprenait pas tellement l'attittude de cette Marilyn. Certes, il n'allait tout de même pas espérer des remerciement, mais au moins, de ne pas essayer de l'insulter pour rien. Le jeune homme ne s'était pas vraiment arrêté aux suppositions de cette fille, mais il prit mal le fait qu'elle le qualifie d'animal. Il avait beau être un monstre, Yanto n'acceptait pas sa condition, et le fait qu'on lui rappelle avec autant de délicatesse le mettait quelque peu en colère. Il n'en voulait pas à Marilyn de croire cela de lui, cependant. C'était même tout à fait naturel, puisque lui même se considérait comme tel. Enfin, ce n'était pas très important pour le moment. Ce qui l'inquiétait un peu plus était l'arme qu'elle possédait. Pourquoi tout le monde avait-il donc des épées et des sabres? Lui, il n'avait qu'un pistolet tout simple, une arme des vieux temps, mais toujours aussi efficace. Mais contre l'arme de Marilyn... Yanto craignait qu'il ne lui soit d'aucune utilité. La seule chose qui lui était utile était son poing gauche, présentement de la même consistance que le métal. Mais, cela aussi, était un autre problème. Yanto sentait que son pouvoir s'affaiblissait. Bientôt, il disparaitrait, le laissant épuisé. Encore pire, peut-être sa faim se réveillerait-elle... Étant donné que les deux filles s'étaient présenté l'une à l'autre, Yanto se dit qu'il faudrait peut-être en faire autant, tout en se disant que personne n'allait s'en soucier.

"Vous êtes tout aussi diplomate que subtile, à ce que je vois. Mon nom est Yanto, le reste n'ayant probablement pas d'importance pour personne. Et comme je ne suis à vos yeux qu'un animal, je doute que mon prénom ait une quelconque importance, n'est-ce pas?"

Un sourire apparut sur son visage. Pourquoi, il ne le savait pas trop. Ce sourire disparu lorsque Phaedra dit qu'il était son monstre. Il arqua un sourcil. Ah bon. Donc, elle avait bien l'intention de trouver une solution? Pourquoi? Et ce conseil qu'elle venait de lui donner. Pourquoi l'aidait-elle? Vu sa très faible connaissance des techniques de combat aux armes possédants une lame, il ne douta aucunement de la véracité des dires de Phaedra. Il recula de deux pas, mais il croyait bien que Marilyn allait faire exactement le même nombre de pas, comme Phaedra l'avait fait, peu de temps avant. Enfin, peu de précaution est toujours mieux que rien. Yanto eut un petit sourire. Tant de mots lui venaient à l'esprit qu'il préférait garder pour lui, pour éviter des commentaires désobligeants qui lui auraient valut un trou ou deux. Et surtout, il ne voulait pas avoir un peu faim. En ce moment, c'était supportable, et il savait que s'il se fournissait le luxe d'en prendre un peu plus, cette nouvelle quantité serait celle à laquelle il devrait répondre en mangeant. Une blessure le mettrait sans doute en colère, et il voudrait manger pour essayer de sauver sa peau.

Yanto avait du mal à comprendre la situations. Phaedra tentait de le préserver pour quelques raisons que ce soit, et Marilyn... et bien il ne connaissait pas vraiment ses intentions. Mais c'était plutôt étonnant de voir que Phaedra, en plus de vouloir le garder vivant, était prête à utiliser sa lame contre une personne qui lui aurait voulu du mal. C'était à n'y rien comprendre. Il avait du mal à croire que Phaedra était curieuse sur sa personne au point d'attaquer une autre humaine. C'était bien le cas de le dire, les évènements le dépassaitent. Yanto était l'ennemi commun de ces deux filles, et pourtant, l'une d'entre elle était prête à lever son arme... pour son ennemi.

"Donc, on a deux humaines dont une qui est prête à attaquer une alliée potentiel, alors que je suis apparemment la seule menace probable."

Yanto ne dit pas autre chose. Il avait dit ce qu'il voyait, et il n'aurait servit à rien d'en rajouter. Il n'en valait pas la peine. C'était ce qu'il croyait. Le jeune homme n'était pas la personne la plus intelligente, mais il avait été très souvent logique. Présentement, sa logique ne l'aidait pas du tout. Il n'en percevait pas, dans cette situations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyn Kousko
Blue Flames Of The Azure
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 27
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'XP:
250/400  (250/400)
Points de vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Mer 25 Aoû - 18:29

Instant éphémère en lune de nuit
Diaphane éclat relègue l'ennui,
Ombres s'entrelacent, uniques,
Font place à la scène, sublime.

Tout les évènements avaient dégénérés si rapidement et Marilyn avait quelque peu de difficulté à les comprendre. Tout d'abord, qui était la jeune fille qu'elle avait pris en filature ? Elle disait s'appeler Phaedra Nephilim, un nom qu'elle n'avait jamais entendu et/ou retenu. Elle disait aussi être une chasseresse de premier ordre, cela n'avait aucune importance pour Marilyn, elle c'était engager dans le but de sortir de la tour et non pour revenir populaire. L'anonymat l'avait bien réussis jusqu'à aujourd'hui, alors pourquoi changer quelque chose qui fonctionnait déjà ? Ce qui avait troublé Marilyn, c'était le fait que son interlocutrice espérait qu'elle la connaîtrait ? C'était sans doute quelqu'un de connu à l'intérieur du cercle fermer des tueurs de monstre. Enfin, il était vraie qu'il n'avait pas de réunion propre à : « Vous devriez connaître tel personne ». La chose la plus troublante dans cette situation, c'était l'attitude changeante de cette femme. D'une part, elle regardait Marilyn comme une ennemie et au moment où elle s'était mise en position, elle avait changer d'avis et c'était devenu une personne bonne en estime pour par la suite sortir un discourt blessant sur le fait qu'elle devrait l'attaquer si Marilyn poserait une main sur son monstre.

[Marilyn] – T'es une girouette où quoi ? Un instant tu es méfiante, l'autre tu sembles impressionnée et l'autre ta juste envie de me pourire la gueule ! Un peu de sens


Avait échappé Marilyn. Elle ne connaissait pas réellement la retenu et il ne fallait pas lui en vouloir. Contrairement à la probable dame devant elle, marilyn n'avait pas vécu dans une famille très riche et avait passé la plus part de son temps dans la rue avec la vermine humaine, dont elle croyait aussi faire partie. Dans ses conditions de vie, le langage s'appovrit pour devenir vulgaire et directe et Marilyn croyait dure comme faire que les imbécillité aristocratique de la bonne langue était emplie d'hypocrisie et d'inutilité. Pourquoi prendre 10 minutes pour dire quelque chose qui se dit seulement en une ?

L'histoire des présentations avaient été inutile et n'avait été là que pour détendre l'atmosphère qui ne l'était pas du tout et de toute façon, elle avait déjà oublié le nom des gens. Une mémoire très sélective, voilà l'héritage familial qui lui avait été déverser sur un plateau d'or. De toute façon, rien n'importait plus que sa propre survie et Marilyn n'était pas du genre à aimer se battre. Si la situation l'obligeais, elle savait manier un sabre. Par chance, cette fois-ci on lui avait laisser le choix, soit elle combattait deux potentiel adversaire, soit elle ne faisait rien et attendais sagement que tout ce calme. Le choix était simple, voilà pourquoi elle retira son sabre de son fourreau et le piqua devant elle avant de s'assoir au ras d'un arbre.

[Marilyn] – Je n'ai nullement l'intention de me battre, dans la mesure où vous me laissez le choix. Que tu soit connu ou pas, qu'il y ait des conséquences pas, j'en n'est strictement rien n'a faire, mais je déteste les combats inutile.

Marilyn avait poser son sabre devant elle pour deux raisons, la première était que les gens devant elle savait ce qu'était le « Ikken », où du moins une personne le savait et il était donc impossible pour Marilyn de pratiquer cette art avec son Katana dans cette position puisque le fondement même de la technique est d'utilisé son fourreau pour accentuer la vitesse de son sabre. La deuxième était que Marilyn n'était pas dupe et que si la situation venait à dégénérer, son sabre lui serai plus utile comme ceci que dans l'autre position. Premièrement, la position est plus relaxe, tu peux être placer nimporte comment tant que ton Katana est prêt de toi et que deuxièment, elle maîtrisait plus cette technique que le « Ikken »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Mer 1 Sep - 0:07

Elle se tenait la, tout simplement, bien droite. Une lueurs de défis dans les yeux. À cet instant un seul mot, un seul mouvement aurait conduit à l'éclatement de la situation. Phaedra n'avait pas d'ami n'y de limite lorsqu'elle avait une idée bien précise en tête. Que son adversaire son humain et que la chose qu'elle voulait protéger soit un monstre. Cela n'avait aucune importance, pas aujourd'hui du moins. Et même si son interlocutrice maitrisait une technique incroyable puissante qu'elle aurait aimer elle aussi maitriser, cela n'avait aucune importance, du moins, pas en ce moment précis. La chasseresse n'hésiterais pas si le moment se présentait, elle ferait verser le sang, elle le ferait déferler tel une cascade de rubis scintillant. Rien n'aurait été en mesure de lui faire changer d'idée. Elle avait fait un choix et espérait que la nouvelle venue face elle aussi le bon choix. Tuer les siens alors qu'ils n'ont rien fait de mal est un crime, un simple et vulgaire meurtre et Phaeadra n'avait pas envie de commettre un meurtre, mais le ferait si nécessaire. Sa résolution était inébranlable, pourquoi? Car elle avait peut-être finalement la chance de comprendre ce que cette chose voulait et peut-être même de la trouver.

Se fut Yanto qui réagit le premier. Ses paroles firent légèrement sourire Phaedra. Il était vrai que cette Marilyn était d'une vulgarité et d'une grossièreté déconcertante. Elle venait des premiers niveaux de la tour, c'était bien évident. Constant désolant, voir qu'il y avait encore toujours autant d'inégalité au seins des hommes alors même que leur monde c'était écroulé. Désolant, mais pour le moment elle n'y pouvait rien, rien pour changer cette structure pourrie qui avait tout précipité dans la chute. Ce genre d'infrastructure rouiller qui menace de céder d'une seconde à l'autre. Une structure pleinement humaine dans toute sa splendeur. Le genre de structure qu'il fallait changer, qu'elle allait changer... Mais pour sa elle avait besoin de Yanto pour comprendre... Comprendre ce qui avait bien arrivé. Besoin de retrouver la créature immonde qui avait initié le chaos. Besoin de savoir comment détruire ce virus. Et après? Après elle trouvait bien ce qu'il faudrait faire pour régler les problèmes internes.

La seconde vint aussi du jeune homme. Sa phrase résonna un long moment dans la tête de la chasseresse. N'étais-ce pas évident qu'il n'était plus la menace? Ne lui avait-il pas prouvé? Ne l'avait-il pas encore compris qu'elle était prête à tout pour en savoir plus? Que la race ne lui importait pas présentement. Pourquoi trahirait-elle ses convictions? Pour une simple histoire de race, alors que les humains étaient bien loin d'être différent des monstres après tout. Elle connaissait des monstres humains... De viles créature, de vulgaires choses dénué de sens et conduite par le plaisir et les envies. De vrai animaux. Si seulement ils pouvaient tous comprendre... Mais il était encore trop tôt pour pouvoir non seulement penser qu'un jours ils finiraient pas comprendre, eux, les hommes.

Et chapeau, Marilyn ouvrit la bouche pour vociférer une foule d'absurdité grossière une fois de plus. Mais qui était-elle donc à la fin? Une irrésitible envie lui déchira l'âme alors qu'elle retenait sa main de ne pas frapper son interlocutrice durement. Elle n'avait donc aucun tac? Mais pas un minimum. C'était franchement déplaisant. Sa retenue fut si grande que seule dans son regard une note violente passa en éclaire avant qu'elle ne reprène son calme.

Finalement son interlocutrice fit un mouvement. Ne voyant absolument rien d'agrésif dans celui-ci, Phaedra ne fit rien, mais ses muscles se crispèrent, sait-on jamais. Le mouvement résultat en un sabre piqué bien droit dans le sol. Signe bien évident que Marilyn avait fait le bon choix, elles ne croiseraient donc pas le fer, pas maintenant. C'était bien évidement le signal qu'elle attendait.

Doucement très doucement, la Princesse Écarlate déposa Asahi sur le sol, toujours dans son Saya. Elle n'en avait pas besoin face à un adversaire désarmé, dans le pans de ses vêtements se trouvait toujours son Wakisahi et son pied se trouvait de manière à pouvoir propulser Asahi dans ses mains. La prudence était toujours de mise. Et puis il était probable que Marilyn sache une autre technique de combat...


'' Malgré vos insultes je vous remercie de votre choix. Je vous en suis reconnaissante. '' Fit-elle avec une légère révérence.

'' De fait, je ne suis pas une girouette. Cette touche d'admiration n'est pas pour vous, mais pour votre technique au sabre. Et la méfiance est de mise lorsque je croise une personne armé qui de surcroit me suit. ''

Nephilim tourna légèrement la tête pour voir le jeune homme du coin des yeux. Il avait toujours son arme à la main.

'' Pourriez-vous déposer votre pistolet Yanto? Ainsi nous serons tous à armes égales. Bien que cela soit extrêmement relatif, je crois que du moins, cela ferait baisser la pression qui règne. ''

Son regard vint se poser à nouveau sur la jeune fille asise sous un arbre.

'' Je suis certaine que la raison pour laquelle j'ai protéger Yanto vous laisses complètement indifférente, alors je n'aborderai pas le sujet avec vous. Cependant je me demande pourquoi vous restez ici, assise. Ne préfériez-vous pas quitter les lieux? Après tout ce qui ce passe ici n'est pas de votre ressort. Je ne pourrais certainement t pas vous forcez à partir sans avoir recours aux armes. Et si j'en viendrais à dégainer, je reviendrai sur ma parole et le choix que je vous es donné. Mais j'aimerais tout de même que vous vous releviez et que vous rebroussez chemin. ''

Un petit air d'avertissement se devinait sur son visage parfais.

'' C'est très important pour moi. Je ne vous connais pas encore, mais je sens que vous n'accèderai pas à ma requête de disparaitre de l'endroit. Mais ne ridiculisez pas un seul mot qui sera dit ici et n'en dites pas mot à personne, jamais. Je ne m'attend pas à ce qui que ce soit comprenne, pas même Yanto. Les réponses que je cherche aujourd'hui ne seront probablement bonne que pour moi. ''

Elle lui offrit un second sourire radieux.

(Cours poste et délais long, orthographe pauvre aussi, je m'en excuse, la suite sera meilleur, je vous le promet!)

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   Mer 8 Sep - 11:17

Yanto se demandait, pourquoi cette Marilyn faisait-elle tout pour les mettre en colère? Si ce n'était pas son but, Le jeune homme en avait vraiment l'impression. En tout cas, elle ne cherchait pas à les amadouer. Lorsqu'elle se mit à vomir tout ce qui lui passait en tête, Yanto en fut désappointé. Il n'avait jamais eu une véritable éducation, et pourtant, il était capable de gérer cette situation sans insulte, sans coup de tête. Quant à elle, Marilyn semblait être dirigée par ses coups de tête. Le jeune homme était prêt à viser cette tête et à tirer sans aucun remord. Elle l'énervait. Toutefois, il jugea plus sage de ne pas le faire. Marilyn mit son arme sur le sol, qui se planta dans la terre. Elle prit une position assise près d'un arbre, et dit qu'elle n'avait pas l'intention de se battre. Puis, se fut au tour de Phaedra à déposer son arme sur le sol, puis, elle remercia Marilyn de ne pas avoir engagé le combat. La jeune fille se tourna ensuite vers lui, et lui demanda de déposer son arme. Comment, déposer son pistolet? Ce n'était pas un sabre qu'on pouvait piquer dans le sol et le reprendre facilement. Il baissa les yeux vers son arme, puis soupira. Il la jeta sur le sol, quelques pas devant lui. Et juste pour le rendre encore plus vulnérable, son bras redevint ce qu'il était. Yanto essayait de contrôler sa respiration, pour ne pas qu'il ait l'air trop épuisé. Il prenait de grande inspiration, lente, pour ne pas que son essoufflement soit apparent. Mais, sans doute était-ce un peu inutile.

Phaedra se mit encore à parler à Marilyn. Elle lui demandait si elle ne préférait pas quitter les lieux. Pourquoi voulait-elle que cette fille parte? Certes, ce n'était pas de ses affaires. Et, Yanto se dit que de ne pas l'avoir ici éviterait qu'elle laisse sortir d'autre commentaire. Mais une question restait dans la tête du jeune homme. C'était important pour Phaedra, mais il se demandait toujours pour quelle raisons. Et visiblement, Phaedra se fichait pas mal qu'il comprenne ou non. Et lui, ne tenterait sans doute pas de comprendre plus qu'il ne fallait. Cela ne lui servirait à rien, de toute façon. Alors, il en resterait là.

Yanto avait toujours l’impression d’être en danger. Certes, elles s’étaient toutes deux désarmés, mais de façon à ce qu’il soit possible de se réarmer facilement. Lui, il avait simplement jeté son arme devant. Comment passer inaperçu et la reprendre? Il avait envie de reprendre son arme, de partir. D’un autre côté… il laisserait derrière lui Phaedra. Sans doute ne pourrait-il même pas la revoir un jour. C’était bien la seule personne qui n’avait pas été entièrement hostile envers lui. Et, sans doute serait-elle la seule. Yanto en était conscient, et c’était l’une des choses qui le retenait dans cet endroit. Et dire qu’il était seulement venu ici pour se balader… Maintenant, on discutait avec méfiance. Sans doutes que c'était la bonne chose à faire. Yanto était un monstre, Phaedra et Marilyn, des humaines. Yanto regarda son pistolet, sur le sol, en se demandant ce qu'il lui avait prit de le jeter là. il aurait pu le garder, le mettre dans son étui, au moins. Le jeune homme tourna son regard vers Phaedra.

"Si tu veux des réponses sur les monstres, je peux toujours essayer d'y répondre, mais je ne promet pas que ce sera satisfaisant. Mais, essais toujours, on verra."


[HRPG : c'est court et ça a été long avant de l'envoyer, désolé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damoclès
Émissaire De L'Antithèse
avatar

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 24
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Points d'XP:
2635/2699  (2635/2699)
Points de vie:
25/350  (25/350)

MessageSujet: Quelle imprudence !   Mer 8 Sep - 21:02

La forêt des soupirs , quel nom intéressant pour des choses de pierres immuables et insignifiantes . Pouvaient-ils être vivants , pouvaient-ils ressentir la douleur ? Question pertinente s'il en est , j'avais déjà essayer de les frapper plutôt dans la journée , aucune réaction , pas de tressaillement rien qui ne trahisse une existence autre que physique . Ce n'est que de la matière inerte juste cela . Décevant !

Trois jours de marche jour et nuit à la recherche d'une proie digne de ce nom et toujours rien , mais il est hors de question de rebrousser chemin . Mes pas se font silencieux comme à l'habitude entre les troncs pétrifiés , je suis à l'aise dans ce silence perpétuel , ce vide est un univers plein de curiosité ... Je sent autour de moi le souffle du vent sur les troncs de pierre , je sent son frottement , sa friction , j'entends les rats tout proches qui me suivent depuis des lustres se croyant furtifs je distingue dans le lointain des éclaircis entres les remparts de lances de pierres croisées , peut-être un endroit où trouver des pistes de monstres ? Hasard fort appréciable , que cette possible éclaircie un endroit où me restaurer et dormir si l'endroit me semble pas menaçant et peu difficile à défendre .

Enfin ! Des traces sur le sol , des empreintes de bottes dirais-je . Accroupis le nez presque coller sur le sol il est en général assez difficile de se tromper . La persévérance est la clé de la réussite , par mon acharnement , j'ai réussit finalement à trouver ce que je voulais ... L'envie de dégainer mes armes me démange furieusement , comme une éruption cutanée féroce ! La réserve et le calme , doivent prévaloir sur mon envie de combattre car il est en ce monde de surface des êtres qui méritent mon respect pour leur compétences de combat.

Redoublant d'ardeur , je devient un prédateur , furtif j'avance encore plus vite grisé par la possibilité de tuer !
La traque a commencer !

J'arrive à la lisière de cette éclaircie , surprise une seconde paire de traces semble suivre en parallèle la première le tracer semble être prudent , sinueux . Cela ressemble aux traces d'une personne prudente , trois bipèdes en ces bois au même moment , qu'elle chose improbable . Quelle belle surprise , je sais que je vais avoir bien du plaisir cette fois-ci ce ne sera pas comme ma dernière sortie il y a plus de huit mois auparavant ! Oh jouissance , enfin de l'imprévisibilité dans ma chasse sportive .

Silencieux , je jette un regard rapide entres les branches et que vois-je ? Surprise , j'y voit une femme armé d'une lame ,un homme et une autre femme qui se regardent et semble être dans le creux d'un échange verbale . Pourquoi , dans cette position de force la femme ne passe pas à l'action ? Quelle stupidité . À sa place je passerais à l'attaque immédiatement pour avoir l'effet de surprise et prendre un tournant décisif dans l'affrontement . Je continue de les observer mais je ne voit rien qui puisse m'être utile .

Devrais-je m'approcher ? Oui pourquoi ne ferais-je pas cela ? Je m'éloigne lentement de la lisière du bois et contourne en silence , à bonne distance , afin de contourner les femmes pour enfin me positionner dans le dos du jeune homme ...

Bien , ce n'est pas un débutant il est plus en garde qu'il en a l'air . Petit futé . on prévoit ... Il se peut qu'il soit un chasseur mais il est bien rare d'en rencontrer en cet endroit . C'est une possibilité qu'il ne me faut pas négliger , car il peut résulter des affrontements même avec eux . Qui ne risque rien n'a rien . Subitement avec toute la vitesse dont je suis capable , je bondis dans le dos du jeune homme et stoppe mon élan brutalement à environ six mètres de lui pour me prémunir d'un coup réflexe qui pourrait suivre .

Puis je dit:« Tiens , tiens ,tiens , qu'avons nous là ? »

_________________
Le plus bel idéal sera celui qui a l'égal de la sincérité de son message , pourra lui aussi saigner de façon sincère !

/l、
(゚、 。 7
 l、 ~ヽ
 じしf_,)ノ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une simple balade [PV : libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une simple balade [PV : libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaedes :: Les Décombres :: La Forêt Des Soupirs-
Sauter vers: