Forum rpg
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Plusieurs mois apres ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Sephirot Low

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 27
Date d'inscription : 08/10/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Plusieurs mois apres ...   Sam 20 Nov - 21:41

Sephirot se trouvais sur Kaedes, depuis deja plusieurs mois, ayant perdu tout ces frère d'armes et la vue. Il se fesait discret, mais guardais c'est objectif en tête, il devait se réadapté et ce rapidement si il désirait survivre.

Les premiers jours:

Le lendemain du massacre de c'est compagnon, L'homme se déplacais a quatres pattes dans le campement, cherchait armes et dequoi se nourire, il realisa rapidement que la nouriture normal ne le comblais que très peu. Il se tenta a plusieurs reprise de chasser et de tendre des pièges, mais il était difficile de reussir quoi que se soit, vue son nouvelle handicap. Ce fut un bon matin lorsqu'il se reveilla en sursaut alors que l'une des cordes qu'il c'était attaché au doigt se mis a virevolté dans tout les sens, il avait finalement attrapé quelque chose!

Cela fesait aujourd'hui trois jours qu'il n'avait rien mangé, mais l'instinct de survie lui redonna l'énergie necessaire pour se rendre rapidement a sa proie. Il se souvenu que son piege etait un filet donc il s'approcha doucement ne sachant pas trop a quoi s'attendre. Ce fut a ce moment même qu'il entendit un siflement, c'était forcément un reptile, sachant qu'ils n'étaient pas très très savoureux Sephirot fut quelque peu décu, mais il ne pouvais pas se permettre de faire le difficile. Il fit quelque pas de plus et c'est a ce moment qu'il entendit une voix....

''Qu'est-ce que c'est que cette chose... ?'' Disait-la voix

Chose ?.....

Qui avait pu prononcer ces mot... Rapidement il sortit l'une de c'est lame et fit le moin de bruit que possible, il pouvoit a sa grande surprise entendre le vent qui frappais sur les toiles du campement qui etait a une bonne distance de la, mais mis a part les bruit naturelle de la forêt et le reptile qui souflait rien... ils étaient seul... Serait-ce le reptile qui lui aurait adressé la parole ?

''Qui est la ! ?'' demanda t'il

''Tu ne peux me voir... ? Étonnant hybride,,,''

Hybride ! ? Dequoi il parle!

Sephirot savait très bien que son interlocuteur était un serpent, il entendais tres bien des écailles qui se frottait sur le sol. Pourquoi arrivait-il a comprendre la langue fourchue et pourquoi le traitait-il d'hybride... Rassemblant rapidement tout les détails, il realisa qu'il devait forcément être devenue l'une de c'est créature... S'éffondrant en larme au sol, Sephirot ne savait plus se qu'il devait faire, il était devenu l'un des leurs... Il devait realiser sa mission avant de perdre la tête et de se nourire d'être humain!.

'' Aurait-tu l'intention de me tuer?...'' Demanda le serpent

Sephirot se roula la question dans la tête pendant un long moment et en conclus que cela ne le mènerais nul part... Les serpents était trop venimeux pour la plus part pour etre manger, il devait trouver autre chose...

''Non....Si je te libère tentera tu de me devorer?'' Demanda-t-il

''Si tu serais le gout que vous avez les creatures de ton espece tu realiserais rapidement que tu n'en vaut pas la peine....''

Il était encore difficile pour lui de realiser ce qu'il était devenu, une chose,une creature, un monstre et tout ce qu'il c'était promis d'éliminer... Il devrait accomplir sa tâche et ensuite il s'enlèverait la vie...

''Je suis Sephirot... et toi?'' Dit=il en déprenant le reptile de son filet.

''Je suis Ryper, un reptile que les hommes nomme de Python Royale et je te trouve très interessant...dommage que nos chemin doivent deja se séparer''

Ce fut a ce moment qu'il entendit le repitle s'éloigner, il avait donc tenu parole... S'apprêtant a retourner au campement , il entendit soudainement un cris venant du ciel, c'était un aigle... Il arrivait a entendre les ailes battres et puis en localisant son compagnon il realisa que l'aigle fesait de grand tour dans le ciel en attendant le bon moment ! Sephirot se pressa pour foncer en direction de son ami, courant de toute c'est force il realisa qu'il arrivait a entendre le son de c'est propre pas qui s'éloignais dans la foret, mais rapidement ce meme son lui revin rapidement au visage... Sans s'y attendre il rentra nez a nez avec un arbre!....

Je dois m'en sevir comme un sonor!....

Il repris la course, mais cette fois il sortit deux lames qu'il frappais regulierement afin d'entrendre tout obstacle. Quelque seconde plus tard le battement d'aile s'arrêta et l'Air se fendit rapidement dans les cieux, le volaille foncais, il avait encore le temps ! En une fraction de seconde le reptile lacha un petit cri de surprise et il décolla du sol et ce fut a ce moment que l'aigle se fit empaillé par la fine lame du Katana...

Les mois qui suivèrent jusqu'a aujourd'hui:

Sephirot et le python tissèrent des liens étroit et il s'aidèrent mutuellement, le python aidait Sephirot a s'adapter a son handicap, tandis qu'il le nourraisait avec la nouriture du campement.... Jusqu'au jour ou ...


Aujourd'hui

N'ayant plus rien a mangé, les compagnon n'avait plus d'autre choix que de quitté le campement, prennant ces armes ils partire en direction de la ville , marchant pendant une demi journée Ryper, lui signala qu'ils se trouvaient maintenant devant un champs de pierre, forcément un cimetière... Ryper lui annonca aussi que devant chacune de c'est pierre se trouvais un trou, mais qu'il était vide...

''Ce son probablement les infestés qui on causé cela afin de se nourir...'' Se dit-il

''Nous devrion peut etre nous reposé ici, puisque les lieux on été depouiller, il y a peu de chance que nous soyons déranger... '' sugéra Ryper...

Je proposa a mon ami de prendre le premier tours de garde, et peu de temps apres qu'il se soit endormis des pas s'approchèrent, Sephirot s'avanca un peu et deposa quatres de c'est Katanas moyen en losange autour de le et pris le manche de son plus grand d'une main tandis que l'autre tenais le foureau... Il se penchat légèrement et suivis les pas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Mar 22 Fév - 22:14

Phaedra avait finalement été en mesure de sortir de la forêt en suivant les marques qu'elle avait faites sur les arbres aux débuts de la soirée. Cela avait été probablement sa seule action intelligente de toute la journée... Le seul moment où elle avait su être en contrôle de la situation... Tout s’était passé si vite après sa rencontre avec Yanto... Il y avait eu Marylin puis la créature, Damoclès. Sans oublier le gigantesque serpent de flamme qui brulait tout derrière elle, serpent qu'elle avait évité de justesse en se cachant sous un rocher de grande taille. Peut-être aurait-il mieux fallu qu'elle se laisse bruler vive? Cela aurait sans aucun doute était plus facile, le cours des évènements l'avait vidée de ses forces. La jeune fille n'avait qu'une idée en tête, s'écrouler quelque part et dormir, dormir pour tout oublier, dormir pour peut-être se réveiller en réalisant que toute sa journée n'avait été qu'un cauchemar sans importance, un simple mauvais rêve... Pourtout Nephilim savait que malgré la folie des évènements, rien n'avait jamais été aussi vrai dans sa vie, le sourire de Damoclès la hantait toujours, la hanterait toujours. Beaucoup trop réel, froid et macabre. Son subconscient n'aurait pas été en mesure d'inventer pareille chose, pas même dans un rêve. C'était une certitude absolue, elle était bel et bien en pleine réalité.

Son monde avait été ébranlé. Sa conscience tout entière avait failli. Jamais elle n'avait eu aussi peur de toute sa vie et le comble c'est que même si Damoclès était loin d'elle, cette dernière avait toujours aussi peur, une terreur omniprésente l'habitait. Phaedra avait failli, elle n'avait pas su être à la hauteur de l'adversaire. Pour une chasseresse elle était bien faible, vraiment trop faible même... Son titre de Princesse écarlate avait une nouvelle signification, c'était elle qui était couverte de sang, elle et elle seule. Ce n'était pas le sien, c'était un fait, mais cela ne la soulageait pas, lors de ce combat Phaedra avait ressenti beaucoup plus de douleur que son adversaire, bien que la sienne n'a été d'ordre psychologique. Oui, elle avait perdu et le sang qui la tachait en cet instant la tacherait pour les années à venir. Il avait saigné sans même sans fléchir, elle l'avait tailladé de toute part sans même qu'il ne dégaine. Damoclès s’était laissé faire et était reparti sans aucune plaie, la tête haute! Bien plus puissant que lorsqu'il était arrivé et elle... Malgré toute l'énergie qu'elle avait mise à le frapper, à le trancher, elle était ressortie abattue, détruite. Phaedra avait perdu sans même avoir reçu le moindre coup.

La jeune fille avait envie de mourir. La nuit était encore très jeune et déjà elle pleurait le jour. Le soleil allait se lever c'était inévitable, mais serait-elle en mesure d'en faire autant, Amaterasu... Au plus profond d'elle-même Phaedra avait déjà trouvé la résolution nécessaire à prendre les choses en main, elle ne pourrait jamais en rester sur une défaite de ce genre... Et Damoclès... Une telle abomination ne méritait pas d'exister... Au plus profond d'elle-même, Phaedra ne voulait pas mourir, la conviction de pouvoir encore faire quelque chose existait toujours, ce n’était sa nature, rien de plus, rien de moins... Mais en cet instant, la jeune fille était fermée à toutes réflexions. La nuit allait être longue, mais le soleil allait apporter les réponses avec son levé, c'était inévitable, il se levait toujours, indubitablement... Et elle allait en faire autant. Il faisait encore nuit, le temps n'était pas aux réponses, car en elle des changements s'opéraient et Phaedra ne parvenait toujours pas à comprendre toute l'ampleur de sa rencontre avec Damoclès.

Ses yeux se fermaient pendant qu'elle marchait. La fatigue la gagnait de plus en plus et la tour était loin, tellement loin... De toute manière Nephilim avait laissé tomber l'idée de se rendre jusqu'à la tour, et ce depuis un bon moment. La chasseresse n'avait pas le coeur à s'y rendre, devoir passer les teste anticontaminations, subir le regard inquisiteur des hommes, les questions sur sa chasse, sur l'état de ses vêtements... Elle ne se sentait pas capable d'affronter le regard inquiet de Kyosei et le regard sévère de Tsukiyo... Phaedra n'en aurait été tout simplement pas capable.

Ironiquement, comme si le destin lui avait joué un très mauvais coup, les pas de Nephilim l'avaient conduit dans le pire des lieux dans lesquelles cette dernière aurait pu atterrir. La jeune fille laissa s'échapper un petit soupir désespéré, elle venait de pénétrer le cimetière. Elle qui avait désiré mourir quelques minutes auparavant. Un lieu qu'elle avait toujours évité, contourné. Phaedra aurait quitté les lieux aussitôt en temps normal, mais pas cette nuit. Elle était beaucoup trop épuisée mentalement et physiquement. Phaedra chercha des yeux un endroit où s'allonger. Cette dernière remarqua tout de suite un vieux chêne aux airs sinistre qui se trouvait non loin. La jeune fille marcha de peine et de misère jusqu'à celui-ci et se laissa tomber sous ses branches. Pas une seule seconde la chasseresse qui était toujours tellement prudente ne se douta qu'il y avait possiblement du danger. Sa fatigue était trop grande, ses sens s'endormaient, cela ne lui ressemblait pas...

Un petit bruit se fit entendre, Nephilim sut que son origine n'était pas normale, mais il était trop tard, cette dernière s'était assoupie, la main gauche sur le tsuka de Asahi.

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sephirot Low

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 27
Date d'inscription : 08/10/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Mar 22 Fév - 23:15

La nuit étouffais tout bruit en ce soir de pleine lune, sur c'est garde l'homme lourdement armée écouta attentivement le moindre bruit que produisait la présence, l'odeur du sang lui vint rapidement au narine, suivis d'un soupir. La présence qui accompagnais l'homme dans ce cimetière paraissais épuisé, sans doute qu'elle avait durement combattu, mais qu'importe peut être passerais t'elle son chemin si Sephirot ne se fessais pas remarqué... Une faible odeur de souffre qui n'était qu'au départ négligeable semblais se faire de plus en plus imposante, certes quelque chose semblais ne pas se passé normalement en dehors de la présence étrangère, mais sa ne semblait pas directement menaçant donc pour l'instant il pouvais se concentré sur l'inconnu...

Autre que l'odeur de souffre et de sang, un fin filament de parfum se fit discrètement ressentir, si doux que l'homme aurait été porté a baissé sa garde en se disant qu'une personne qui dégageais une si douce odeur ne pourrais en aucun cas être mauvaise, trop souvent trompé par ce genre de ruse l'homme fis une manœuvre des plus agile, il posa son poids sur l'arrière de son talons droit et se donna un élan de son autre pieds afin d'effectuer un rotation d'un tours complets et récupéra de sa main droite les quatre Katanas qui l'entourais en les tenants entre chacun de ces doigts et resta en position accroupis lorsqu'il attendit un nouveau son qui le pris part surprise.

Sephirot en conclu que la personne qui se trouvais dans le cimetière en sa compagnie ne pouvais être rien d'autre qu'une femme, vue la délicatesse de c'est pas malgré l'épuisement et cet étrange parfum. Un faible, même a peine audible ''pouf'' se fit entendre, suivis de l'écorce d'un arbres qui se fit écrasé. La dame ne semblait pas l'avoir vraiment remarqué, le rythme cardiaque n'avais pas augmenter et il crut même entendre de faible ronflement, se serait-elle endormis ?. Sephirot s'avança prudemment et en prenant bien soin de chaque bruit qui l'entourais, aucune réaction ne se fit entendre même une fois rendu derrière le tronc d'arbre sur le quel la dame s'était endormis.

Sephirot qui tenais son grand Katanas de sa main gauche et c'est quatre autre de la main droite se pencha un peu en se collant l'oreille sur le tronc, les '' Clic clac'' que la chevelure produisait lorsque le vent la poussait contre le tronc d'arbre lui permit de déterminer la hauteur exact de la femme. Sephirot glissa déposa doucement c'est quatre sabres qu'il tenait de sa main droite et tenta d'atteindre la ceinture de la dame afin de voir si elle était armé, il atteint a l'instant même et ce surement par chance un manche qui ressemblait quelque peut au sien mais différemment fait, il le dégaina doucement en écoutant très bien les battements de cœurs et la respiration de la femme afin de deviné si elle se réveille ou pas, mais elle semblais s'être durement endormis, car elle ne bougea pas d'un poil. Étrangement ce qui parvenu rapidement au narine de Sephirot se fut une forte odeur qui se propagea a la seconde même ou il eu commencer a retiré la lame.

Il utilisa la même tactique, mais cette fois il se libéra les deux main afin de retiré le fourreau de la dame au complet en fessant bien attention de ne pas perturbé le sommeil de la dame, une fois cela fait il reprit son grand Katanas et l'enfonça violemment dans le tronc d'arbre a quelque mini mètre prêt de la tête de la jeune femme et puis contourna l'arbre afin de monter sur son katanas qui fut planter de coté de façon a ce que lorsqu'il y grimpa dessus , qu'il ne s enfonce pas dans le crane de la fille.

Une fois debout au dessus de la femme sur sa lame, il examina du doigt ce qu'il venait de trouver, c'est propre arme était rester sur le sol prêt de la dame. Le soleil se leva quelque heures après du moins c'est ce qu'il en conclue en sentant la température ambiante augmenté peu a peu et en sentant que son ami le serpent et la femme se réveilla en même temps. N'ayant pas entendu de battement de paupière, mais sentant que la dame reprenait de plus en plus conscience Sephirot se contenta d'être attentif au action que la dame pourrait entreprendre , il savait que c'est katana a lui trainais non loin d'elle, peut être aurais t'elle le réflexe de les agrippé afin de se défendre en s'apercevant qu'elle était désarme ou peut être prendrais t'elle peur, il s'amusa a tenter de deviner sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regan Chepahs

avatar

Masculin Nombre de messages : 253
Age : 27
Date d'inscription : 14/12/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'XP:
317/399  (317/399)
Points de vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Mer 23 Fév - 19:59

Le cimetière, lieux peut accueillent et dangereux en généralité vous dirais probablement la majorité des êtres composer de carbone; une place ou les cadavres son incalculable par endroit, plusieurs bêtes charognards y vive et arracherais un membre en quelque seconde. La terre y était humide et boueuse ou marécageuse par moment, selon les précipitations, chose que plusieurs créatures devaient apprécier. En faite, peut importais a une particulière qui se reposait encore au fond d’une mare de boue, exténuer et a cours de matériel génétique. Le Regan était paisiblement en train d’absorber l’eau et le sang dans lequel il baignait telle un cadavre parmi temps d’autre, bien qu’il fût vivant, malgré le manquement de plusieurs fonctions vitales à l’homme. Ces cellules se reformait a une vitesse folle lorsqu’il dormait, mais plus de la moitié servait à recopier les nature et propriété de son environnement directe : lorsque le Chepahs est inconscient, son mécanisme de Mutavolte est constamment en fonction, calquent ces propriété sur tous se qu’il touche.

Il devait être étalé ainsi depuis quelque jour déjà, rechargeant son corps et apaisant son esprit. Il remua lentement en réveillant doucement son organisme, retirent les lames ranger dans ces avent bras, chose plutôt déplaisante pour s’étirer. Il remarqua que ses membres supérieure semblait a première vue abimer et en charpie avent de commencer à reprendre lentement sa forme originelle; un humanoïde a l’allure gélatineuse, la peau grise avec quelque veines verdâtre apparente sur son crane. Ces yeux globuleux jaunâtres commencèrent à observer autour de lui; plein de gens blesser semblait dormir comme lui quelque minute plus tôt, mais il ne trouvait aucun signe de son compagnon de route. Sa tête lui faisait encore mal et il ne comprenait pas totalement se qui c’était passez. Des images flou tournaient dans son esprit et la dernière fois il ne voyait plus très bien se qui était souvenir hallucination et rêve.

Le Mutavolte voyait malgré tous la présence de son ami qui allait bientôt lui tourner son œil chaleureux et souvent brulant. Malgré se que disait son ancien camarade, le soleil et la lune restaient ses amis fidèle qui ne le quittait jamais totalement. Regan le salua poliment d’une révérence avent de commencer à se nettoyer; il retira délicatement la première couche de peau de l’organisme telle une créature muent pour changer de peau, mais le procéder n’était que hygiénique pour lui. Une odeur de cadavre restait malgré tous près de la nouvelle peau qui échappait des effluves similaire à l’odeur environnent; un mixte entre la moisissure et le soufre.

Il prit chaque lame de phase dans ces mains et commença à tituber lentement sans savoir ou aller ni pourquoi. Il voyait que personne ne semblait vouloir se réveiller malgré ses efforts inutiles. Il fini par entendre quelque chose, le bruit sec de l’acier percutent quelque chose, un peut différent du bruit que ferais une hache lorsque l’on coupe du bois, mais malgré tous assez semblable. Alors Regan savait maintenant, il n’était pas seul dans ce lieux à être debout. Mais malgré tous, il avait appris lentement dans se monde si immense et intriguent ; il faut se méfier de se que l’on connaît et encore plus de se que l’on ne connaît pas.

En souplesse, le Chepahs tentât de voir d’où provenais un tel bruit, de quoi il s’agissait et aussi qui était la. En marchent il laissait lacement trainer la pointe de sa lame au sol sans i porter trop attention et peut-être inconsciemment pour attirer l’attention. Malgré tous, Il voyait de loin quelque chose; une masse brune et semblant sec, doter de plein de bras, certain minuscule d’autre plus grand, mais sous assez long et pointent plus vers le ciel. La bouche béante de la chose était ouverte sans bouger et quelque chose semblait percher au dessus de celle-ci. Regan resta cacher un moment à tenter de regarder se que c’était, tapis dans l’ombre d’un débris d’ancien monument mortuaire, prennent lentement la consistance de cette pierre qui le côtoie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Jeu 3 Mar - 15:49

Phaedra fit de terribles cauchemars sans pouvoir s'éveiller. Ses pensées, toujours hantées du sourire carnassier et du rire dément de Damoclès. Il l'avait suivi jusque dans ses rêves pour en faire d'affreux cauchemars qui avaient fait de ce moment un évènement peu agréable. La jeune fille rêvait de sang, de mort et de nuit éternelle. Elle rêvait du serpent de flamme qui l'observait de son oeil inquisiteur, comme pour lui rappeler la prophétie qu'avait vociférée Damoclès. La fin du monde tel qu'il le connaissait approchait à sa fin? Jamais elle n'aurait cru pareille prophétie, jamais elle n'aurait cru le premier fou venu parler de fin du monde. Il y en avait tellement dans la tour... Mais avec Damoclès c'était différent. Sa force, la conviction qu'il dégageait, il ne pouvait pas mentir... Et il y avait toujours le serpent de flamme... Était-ce réellement le symbole de la fin? Damocès était-il réellement le prophète de cette prophétie? Il ne fallait pas non plus oublier Nathaniel... L'homme qu'elle recherchait depuis si longtemps... Damoclès avait parlé de lui, ils étaient alliés, il n'y avait aucun doute... Comment pourrait-elle non seulement battre les deux créatures en même temps? Phaedra ne parvenait même pas à faire plier, un tant soit peu, Damoclès! Si elle ne parvenait pas à le battre lui, pourrait-elle battre l'autre? Non, la chasseresse le savait très bien... Il fallait que cette dernière devienne plus forte, beaucoup plus forte... Bref, un sommeil agité ne donnait pratiquement jamais rien de bon! Dans ce cas, ce n'était pas différent.

Et puis le soleil se leva finalement, la chaleur de ce dernier vient embrasser le visage de la jeune fille pour la tirer de ses cauchemars. Le rideau de la nuit se levait, enfin... Phaedra s'éveillait doucement, caressé par la lumière. Ses paupières exécutèrent un léger battement alors qu'elle revenait à elle. Nephilim s'étira doucement en bâillant.


'' Le jour est enfin venu... Enfin... Ce n'était qu'un cauchemar après tout... Hum... Le jour? Il fait... Soleil?... ''

La jeune femme ouvrit les yeux complètement, observant l'environnement de manière très attentive. Il lui fallut quelques secondes avant qu'elle ne réalise vraiment dans quel endroit elle s'était assoupie. La vision des lieux lui donna la nausée. Devant elle s'élevait un champ de pierre tombale brisé, de tombe profanée, ouverte et saccagée. L'oeuvre de monstre qui avait perdu toutes traces de leur humanité, créature infâme.. Si la vision lui donnait la nausée alors à la pensée de voir les corps se lever d'eux-mêmes ou de se faire dévorer, lui donna un frisson d'horreur.

'' Le... Cimetière? J'ai dormi en surface!? Cela signifie donc que... ''

La chasseresse regarda nerveusement ses mains, ses bras, ses jambes, elle était couverte de sang, couverte du sang de Damoclès, mais n'avait elle-même aucune blessure. Rien ne lui était arrivé? Aucune attaque pendant la nuit? Phaedra laissa s'échapper un léger soupire de soulagement. Elle était en vie et intacte... Cependant, un léger détaille vint briser son soulagement. Un tout petit détaille qui la fit paniquer pour finalement la mettre en colère contre elle-même. Asahi avait disparu. La jeune fille se releva tremblante de rage, les larmes aux yeux, son sabre, son précieux sabre... Le fait de perdre un bras lui aurait fait probablement moins mal que de perdre Asahi. De plus, Phaedra savait qu'elle était la seule fautive dans cette histoire, personne ne l'avait forcé à s'endormir en surface au milieu du danger... Elle c'était simplement assoupi la, sans prendre la moindre précaution et Asahi avait disparu...

La jeune femme se calma juste assez pour réfléchir de manière claire. C'était la seule manière de retrouver son arme. Ce n'était certainement pas en restant là à rien faire qu'elle pourrait éventuellement poser ses mains sur Asahi.


'' Je dois le retrouver... Je dois le retrouver tout de suite! Je suis certaine que je me suis endormi avec... Je ne l'es pas perdu, quelqu'un ou quelque chose me la voler! Mais pourquoi un monstre m'aurait volé mon sabre sans même tenter de me... Quelque chose ne me semble pas logique... Quelque chose... ''

Nephilim remarqua alors la présence de plusieurs Katana autour d'elle... La scène était invraisemblable... Les sabres n'étaient pas présents lorsqu'elle était arrivée, c'était une certitude... Il était vrai qu'elle était dans un état de somnolence très avancé la nuit dernière, mais un tel détail ne lui aurait pas échappé. Elle frissonna, pourquoi seulement maintenant ressentait-elle une présence dans son dos? Avait-elle été imprudente à ce point? Phaedra se retourna et l'aperçut... Un homme a la peau de serpent, perché sur une lame de Katana juste au-dessus de l'endroit où elle s'était endormie... Ses yeux étaient fermés, mais elle pouvait sentir le poids d'un regard... La jeune fille aurait juré qu'il l'observait.

Ses doigts se glissèrent sous le pan de sa robe pour y retrouver le tsuka d'Hinoiri, son wakizashi. La douceur du boit lui rappela celle Asahi, ils avaient été forgés tout deux en même temps après tout... C'est à cette pensée que son regard croisa l'objet de ses désirs. Son katana, Asahi, se trouvait dans les mains de l'homme serpent. Une flamme rageante s'alluma dans ses yeux.


'' Mon sabre... Rend le moi, rend le moi tout de suite! ''

Il n'y avait aucune place pour les belles paroles, aucune place pour les présentations, il n'y avait que l'homme serpent, elle et son sabre. La créature avait fait une terrible erreur en le lui prenant. Personne n'avait le droit de toucher l'arme, personne mis à part elle-même. Asahi était son âme, tout ce qu'elle était... Le lui prendre revenait au même que de la frapper droit au coeur. Phaedra tenait plus à son sabre qu'à quoi que ce soit d'autre, mis à part ses deux jeunes soeurs bien entendu.

'' Je le veux maintenant! ''

Hinoiri jaillit du pan de sa robe alors que la bouillante chasseresse bondissait sur l'un des katanas plantés dans le sol, se servant de celui-ci comme point d'appui pour sauter à la hauteur de l'homme serpent. Phaedra planta son wakizashi à un cheveu de l'homme, se tenant en suspension d'une main elle frappa de son talon le poignet de l'homme et attrapa Asahi entre ses pieds avant de se laisser tomber au sol, Hinoiri toujours planté dans l'arbre.

Phaedra observa attentivement le Tsuka de son arme, puis le saya. Tout semblait en parfait état confiante que la lame l'était aussi, la jeune fille ne dégaina pas. Après tout Asahi ne devait être dégainé seulement lorsqu'elle acceptait entièrement la force de son adversaire. Sa lame ne pouvait être vue que par ceux qui avaient la force de se battre contre elle d'égale à égale.


'' Toi... ''

Elle leva les yeux vers l'homme qui n'avait pas bougé, le coup au poignet ne semblait même pas lui avoir fait perdre son équilibre un tant soit peu. Et toujours le poids de ce regard invisible... Son adversaire lui avait probablement laisser reprendre son arme, simplement. Une force se dégageait de lui, quelque chose qu'elle ne comprenait pas encore...

Un bruit presque inaudible se fit entendre de derrière. Phaedra posa sa main gauche sur le tsuka de son arme, prête à dévoiler sa lame... Un autre adversaire? Cela ne l'aurait pas étonner, après tout, avec la nuit qu'elle avait vécue, la rencontre avec Damoclès, celle de Yanto... Non, plus rien ne l'étonnait, cependant cela n'enlevait rien au fait que la situation pouvait être très dangereuse... Du coin de l'œil elle regarda vers un buisson.


'' Vous! Derrière le buisson. Je sais que vous êtes la... ''

La chasseresse détestait se sentir prise entre deux adversaires. Au moins, la tempête se calmait en elle, Nephilim avait retrouvé Asahi.

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sephirot Low

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 27
Date d'inscription : 08/10/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Jeu 3 Mar - 16:57

En aisaillant d'écouté le silence, qui ne se fit pas entendre une seule fois durant la nuit, tout d'abord la femme qui sommenolait sous sa lame ronflait comme une armée de bison qui fuyait un prédateur. Suivis des respires lointain du nouvel arrivant, qui devait se tapir dans l'ombre. Sephirot avait beau n'être qu'un aveugle, ces autres sens avait aisément remplacé la vue, l'odeur du souffre ne semblait pas les inquieté malgré sa présence de plus en plus impossante.
La rosé qui c'était déposé sur le sol durant la nuit avait entierement recouvert l'homme, qui se trouvais maintenant a etre semi-trempé

Ne ressentant aucunement le manque de sommeil Sephirot se surpris a être en pleine forme lorsque sa compagne se reveilla, son coeur commença par bondir doucement et sans prévenir se mis a presque lui exploser la poitrine, elle devait sans doute s'être apperçut qu'il lui manquais quelque chose, ce fut a ce moment qu'elle se leva rapidement et sans le remarqué elle c'était coupé une mèche de cheveux sur la fine lame de l'homme. Elle semblait cherché quelque chose, sans doute cette lame que Sephirot tenait entre c'est doigts, il alla pour la lui tendre lorsque la dame se retourna rapidement vers lui et que son coeur se redoubla ces bond a la seconde.

'' Mon sabre... Rend le moi, rend le moi tout de suite! ''

Donc c'était réèllement un objet précieux pour la dame, a quoi bon le guardé, il n'avait rien a faire avec, dans une seconde tentative pour lui rendre la dame ne lui donna pas le temps de faire le moindre geste qu'elle bondis en sa direction, il lacha un léger soupir avant de relacher son emprise sur l'arme. Habilement la dame le frappa avec précision sur le nerf de l'avant bras, celui-ci si il aurait été tendu, lui aurait fait immédiatement lache prise sur le katanas, et elle le recupéra avec un soupçcon de satisfaction. Il savait qu'avec la presence des deux autres qu'il y avant une possibiliter de danger, il devait donc recupéré c'est arme, au meme moment qu'il y songea la dame semblait avoir lu dans c'est penser et lui dit:

'' Toi... ''

Peut-être qu'elle venait de remarqué la présence a l'autre bout du cimetière, aussinon elle s'adressais toujours a lui, ce fut lorsqu'elle s'adressa directement a l'inconnu qu'il en conclus que l'attention de la dame devait maintenant se divisé en deux, lui n'avait aucun mal a suivre les deux, donc il en profita pour recupéré ces armes habilement et rapidement. Il donna un vif coup de pied sur le dos de la lame qui était enfoncé a l'horizontal dans le tronc, tandis que de l'autre pieds il forca le tranchant de la lame a se dirigé vers le sol , l'arbre se fit tranché en deux a partir du milieux de son tronc tandis que Sephirot mis le pied a terre.

''Vous savez jeune dame, si mon intention aurait été de vous tuer, pourquoi ne l'aurais-je pas déja fait lors de votre sommeil...''

Sephirot se dirigea d'un pas tranquil vers c'est lame qu'il avait lui même laissé au sol, il les recupéra une par une et les mirent toutes dans leurs fourreau respective avant de se dirigé vers celle qui se trouvais toujours au pied du tronc, il la depris sans difficulter et s'adossa a l'arbre en essuyant la lame longue de deux mètres avec son manteau.

''J'imagine que c'est également pareil pour cette homme, cela fait deja un bon moment qu'il nous observe...''

Sephirot patienta avec interêt pour voir la suite des évènement, mais toute fois il avait une chose qu'y l'intriguait encore.

''Depuis que vous vous êtes assoupis contre cet arbres une étrange odeur de souffre vague dans les environs, vous serait-il possible de dire a un aveugle si il y a un feu dans les parages ?''


(post edité porter une attention au ligne ''23 a peu pres a partir du bas )


Dernière édition par Sephirot Low le Jeu 3 Mar - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regan Chepahs

avatar

Masculin Nombre de messages : 253
Age : 27
Date d'inscription : 14/12/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'XP:
317/399  (317/399)
Points de vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Dim 6 Mar - 22:51

Le Chepahs vie une créature similaire au premier humain qu’il a vue à la simple différence qu’elle était une femme, concept encore inconnue a Regan. Il la vie bouger sans sembler inquiète de la bête qui semblait attendre avent de l’avaler. Puis il prit un moment à réaliser que cette chose n’était peut-être qu’endormie et que la créature s’était réfugier en elle pour la nuit. Mais l’éveille de la créature n’était nullement bonne chose, elle semblait très colérique et brutal a première vue. Regan ne savais pas par contre qu’elle était dans un telle état puisque son sabre lui avait été dérobé. Il resta encore sur place telle la pierre qu’il calqua, puis se mit en mouvement en souplesse, liquéfiant le plus possible ces jambe pour éviter le bruit que l’on fait en marchant. Il s’approchait de plus en plus, tous en restant discret et sur de ne pas se faire repéré. Il approcha une plante qui vivant encore malgré les conditions climatique et l’agrippa, commençant à passer de la pierre mortuaire a un hybride; il garda en son centre la forme du mutavolte, mais des branches, des veuilles et d’étrange fleur poussaient ou se formaient sur lui le camouflent entièrement, laissent seulement ces yeux libre de voir.

‘’ Vous! Derrière le buisson. Je sais que vous êtes la...’’

Regan venait de se faire entendre, mais il semblait que malgré tous le camouflage avait bien marché et il en fut tellement fière qu’il ne peut retenir un petit rire enchanté. Puis il entendit l’autre parler et bouger, il ne lavait pas remarquer encore. Celui-ci n’avait rien et tous en commun avec l’autre humaine : il avait aussi la même apparence grossière de bipède, mais sa peau semblait différente de l’autre, un peut comme celle des lézards qu’il avait dévoré a pleine dent lors de ces quelques jours dans les dunes peut de temps au paravent.

''J'imagine que c'est également pareil pour cette homme, cela fait déjà un bon moment qu'il nous observe...''

La nouvelle forme qu’était le Regan se leva délicatement en dénouant les branche pour lentement et reprennent une forme plus convenable a ces yeux; un humanoïde de grande taille, mais très élancer voir presque squelettique s’il possédait une ossature complète et humaine, de grand yeux globuleux qui prirent une teinte verdâtre. Ces yeux n’arboraient aucune pupille, que l’iris qui semblait infinie. Puis la peau, cette enveloppe grise et gélatineuse qui laissait transparaitre des veines vertes un peut partout sur le corps. Son visage n’avait aucun trait, il semblait dépourvu d’émotion puisque pour le moment il n’avait pas assez de muscle facial pour exprimer autre chausse qu’un sourire ou une moue à l’occasion, pour le moment il n’arborait rien. Il rangea en une fraction de seconde les deux lames, les absorbent dans ces avent bras pour ne jamais les perdre de main.

Il ne portait sur lui rien du tout à l’exception des décombres d’un ancien sarreaux de chimiste pouvant simplement cachée ces épaules et une partie de ces bras. Son corps était démuni de la moindre caractéristique ou détail; aucun os ne semblait apparent au niveau de sa cage thoracique, aucune forme distincte. Le mutavolte ne pourrait lui-même pas dire s’il est mâle ou femelle puisqu’il n’a été créé que pour copier se qui l’entour.


-Trouver… trouver… Il a été trouvé! Caché… caché… vous étiez pourtant très bien caché, non… puisque le buisson n’était pas devants lui… il était nous… Sentir… sentir… mais tu ne sais pas ce que l’odeur qu’ils sentent est.

Regan restait sur ces gardes même s’il n’en avait pas tellement l’air, à vrai dire il ne pouvait pas comprendre comment il était perçue par son entourage puisque lui-même n’était pas sur de quand son entourage n’était plus lui. Il s’inclina lentement avec un bref sourire en se redressent en prononcent d’autre nom.

-Tu es le Chepahs, nous somme Regan Chepahs… et il n’e sait nullement pourquoi l’aire a un gout aussi particulier… Comment nous avions appelé ceci… souffre… qui est ce qui souffre? Qu’est ce qu’aveugle ?

Regan approcha des 2 humanoïdes de quelque pas avant de s’accoté sur une pierre tombale, appuient ses coudes et prennent sa tête entre ces mains. Il regardait toute la scène de ces yeux qui ne perdait pas la moindre seconde puisqu’il ne clignait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Mer 9 Mar - 21:53

La situation semblait vouloir s'empirer. N'aurait-il pas été possible qu'elle ait enfin une journée habituelle? Il était vrai que sa vie de chasseresse l'avait poussé dans des situations plutôt complexes et parfois très dangereuses, mais jamais elle n'avait été confrontée à un moment tel que celui de la journée dernière. Étrangement le début de la présente situation présentait des similarités non négligeables. Rien n'était encore joué que déjà Phaedra se retrouvait entre deux possibles adversaires, coincé en plein centre. L'idée de l'embuscade lui effleurait légèrement l'esprit sans plus d'importance, après tout les deux autres présences auraient facilement pu l'attraper pendant qu'elle dormait... C'était donc probablement autre chose, à moins que, si vraiment ils étaient un duo, peut-être aimait-il chasser une proie réveillée? C'était une possibilité concevable. La jeune fille pouvait aussi entrevoir un combat entre les deux autres, combat pour l'obtention de la proie qu'elle aurait pu être en cet instant. Malheureusement pour les créatures, Phaedra était très loin d'être une jeune demoiselle sans défense perdue en territoire inconnu... Ses sabres n'étaient pas là pour faire jolie, non bien au contraire... Si cette dernière hypothèse était la bonne, il lui serait aisé de sortir victorieuse d'un quelconque affrontement, cette dernière n'aurait qu'à observer le premier combat pour ensuite combattre le gagnant... Elle n'aurait surement même pas besoin d'Asahi, Hinoiri allait suffire amplement. Dans ce cas, Nephilim devrait retirer du tronc de l'arbre, au plus vite son Wakizashi. Cependant elle n'avait pour le moment aucune preuve que les hypothèses auxquelles elle avait pensait pouvaient se réaliser. Dans ce but cette dernière ramena le saya de son arme sur son côté gauche, l'accotant sur sa hanche, sa prise se raffermit sur le tsuka de l'arme. Les jambes légèrement écartées, le haut de son corps très légèrement penché vers l'avant. Phaedra était prête à dégainer Asahi en une fraction de seconde. Une pose bien spéciale, celle du Ikken.

Soudainement l'homme à la peau de serpent se mit à bouger avec une vitesse exceptionnelle. Ce dernier coupa l'arbre sans le moindre effort, deux mouvements des jambes exécuter sur son katana avait suffi. L'arbre s'écroula sur le sol et l'homme ne prit pas même la peine de se tourner. Un tel calme, une telle précision... La jeune fille se rappela aussi la dureté des os de l'homme, son coup de talon ne lui avait obligé aucune réaction de douleur. Phaedra se surprit à penser que l'homme était peut-être un Myr, un de ses robots multifonctions que l'on pouvait trouver dans la tour. Certains avaient été créés de manière très réaliste... Il y avait aussi le fait qu'elle ne ressentait pratiquement aucune chaleur en lui... Quoiqu'il était tout aussi vrai que les serpents étaient des animaux au sang froid. Ce qui pourrait expliquer le fait que l'homme ne dégageait pas beaucoup de chaleur... C'était probablement la raison. Avec une pointe de concentration, Phaedra pouvait sentir la présence de sang à l'intérieur de l'homme... Ses deux pouvoirs lui étaient d'une grande utilité pour déterminer le type de présence qui l'entourait, la chaleur et le sang... Ce pouvait-il cependant que les scientifiques de la tour est poussé l'expérience encore plus loin en incorporant un faux système sanguin à l'intérieur des Myrs pour les gendres encore plus réalistes?

Le présumé homme Myr se mit à parler. Une voix réaliste et une manière de parler très cohérente et fluide, l'hypothèse de l'androïde était donc à exclure. Aucun Myr ne pouvait être aussi humain. Mais le plus important était que l'homme marquait un très bon point. Une seconde hypothèse venait d'être éliminée. Ne restait qu'à savoir si lui ou l'autre visaient à chasser une proie réveillée. Hypothèse qui fut bien vite écartée avec l'enchainement de paroles de l'homme. Lui et la créature cachée dans le buisson n'étaient pas alliés. Phaedra décida de rester tout de même sur ses gardes. Elle avait déjà commis l'erreur de s'endormir dans le cimetière, la jeune fille ne s'autoriserait pas l'erreur de sous-estimer ses adversaires.

Toujours les yeux fermés ce dernier prit chacun des katanas planté dans le sol, comme s'il sentait la présence de ses armes, Phaedra le trouvait de plus en plus intrigant... Cette dernière commençait à se douter que l'homme en question était peut-être aveugle... Nephilim devait avoué avoir déjà observé des aveugles qui semblaient très bien s'oriente, comme s'ils voyaient même sans leurs yeux... Mais le cas de l'homme semblait différent. Ce dernier semblait même s'orienter mieux que n'importe quel voyant, il semblait sentir chaque chose.

Après avoir rangé ses sabres, l'homme s'adossa aux restes de l'arbre et parla une fois de plus. Il n'y avait maintenant aucun doute quant au fait qu'il était aveugle. Premièrement ce dernier venait clairement de dire qu'il était, cela aurait pu être un simple mensonge s'il n'avait pas parlé de l'odeur de l'Ouroboros et non de sa forme physique. La jeune femme avait constaté l'effet de cette chose sur les humains et sur les monstres. Le simple fait d'y penser réveillait en elle une agressivité qui lui faisait peur. Il inspirait vraiment l'appel à la violence, l'appel du sang par le sang.

Le fait qu'il soit réellement aveugle pouvait être un avantage de taille... Peut-être venait-elle de trouver l'une des seules personnes qui ne pourraient pas être affectées par l'Ouroboros? Un monstre qui n'allait pas céder à ses instincts d'un instant à l'autre... Peut-être venait-elle de trouver une source d'information plus sécuritaire et beaucoup plus grande que Yanto... Si c'était réellement le cas alors Phaedra se devait de mettre cet homme de son côté et d'en apprendre plus sur lui. Il s’était déjà montré assez civilisé pour parler avec elle et ne pas l'attaquer. Et Nephilim ne chassait que les monstres véritables, les créatures assoiffées, sans aucune trace d'humanité... Les animaux.

La jeune femme n'eut cependant pas le temps de répondre à la question. Ou même d'en posé, l'homme derrière le buisson sortit de ça cachète ou plutôt, au grand étonnement de Phaedra, le buisson se leva... Elle n'en croyait pas ses yeux et portants... Le plus troublant fut cependant l'instant durant lequel le buisson prit une forme humanoïde. La chose n'avait rien d'humain sinon ça forme générale, un croquis approximatif et incomplet d'un homme. Une absence totale d'expression, un visage entièrement indescriptible... Il était nu, mais ne semblait pas sexué. La vision fit frissonner légèrement la chasseresse.

Sa manière de s'exprimer était aussi très troublante. Pourquoi utilisait-il la deuxième personne du pluriel pour parler? La jeune femme avait l'impression que la chose se prenait pour elle et l'homme serpent à la foi, comme si cette créature n'avait pas d'identité propre... Il ne ressemblait à rien, parlait en donnant l'impression de ne pas avoir d'identité... Que pouvait bien être cette chose?

Il semblait tout de même que ce dernier connaissait certaines manières humaines puisqu'il venait d'exécuter une révérence et cela avant de se présenter. Regan, il avait donc un nom. Il avait un nom, mais parlait tout de même en utilisant le vous. Décidément, ce Regan était une créature extrêmement étrange et curieuse. Malgré le fait que son apparence effrayait quelque peut Phaedra, celle-ci était tout même amusée et intrigué.

Regan fit quelques pas et s'accota sur une pierre tombale, était-elle la seule en position de combat? Ses deux interlocuteurs semblaient si calmes, si reposés... Aucune réaction violente, aucune animosité, pas la moindre intention de meurtre ne flottait. Quelque chose se préparait décidément. Les deux derniers jours avaient été beaucoup trop étranges. Des monstres civilisés, des serpents de feu, des prophètes de fin du monde et des hommes buissons. Qu'allait-il encore lui tomber dessus? Il lui semblait que plus rien ne pourrait plus jamais l'étonner.

L'attitude des deux autres présences eut finalement raison de la jeune fille. Phaedra quitta sa position de combat, puis rattacha le saya d'Asahi à sa ceinture en poussant un petit soupir exaspéré. À quoi bon aurait-il été de les attaquer maintenant? Elle était en mauvaise position, entre deux possibles adversaires. Si elle avait voulu se battre contre les deux en même temps la tâche n'aurait pas été aisée, surtout conte tenu de la vitesse de l'homme serpent... Les deux monstres ne semblaient pas non plus avoir envie de se battre.

Phaedra haussa les épaules avant de se s'assoir sur le dessus d'une grande plaque de pierre carrée, surement un ancien monument funéraire. Ses yeux vaguèrent jusqu'au serpent de feu. Elle prit une grande respiration et entama la conversation.


“L'odeur de soufre est produite par cette chose dans le ciel. ”

Nephilim pointa l'Ouroboros, attendant une réaction avant d'enchainer. Réalisant soudainement que l'un de ses interlocuteurs était aveugle et que l'autre avait très probablement déjà aperçue, la jeune fille rougit en se trouvant légèrement idiote...

“‘Bref. Il y a dans le ciel un immense serpent de feu qui se dévore la queue. J'ai lu, il a quelques années, qu'un l'on nome Ouroboros un serpent de ce genre. L'Ouroboros est en quelque sorte la roue de la réincarnation... Celui dans le ciel n'échappe à cette règle... D’après ce que j'ai vu, il semble s'autoconsumer, puis les cendres de tout ce qui’ il a brulé s'étende au vent. À peine une dizaine de secondes plus tard les cendres s'embrasent et il se reforme plus gros, recommençant son cycle...”

La jeune fille posa la main sur le tsuka de son arme en détournant le regard de l'Ouroboros, tenant de contrôle les pulsions qu'il faisait naitre.

“Je ne sais pas pourquoi... Mais cette chose provoque en moi une irrésistible envie de céder à mes instincts violents... Je ne suis pas la seule non plus... La nuit dernière je me trouvais dans la forêt des soupirs avec trois autres personnes. Une humaine, un monstre et.... et quelque chose d'affreux...”

Elle se mordit la lèvre inférieure. Cette dernière avait prononcé le mot monstre en face de ses deux interlocuteurs qui n'était visiblement pas humain.

“Désolée... Bref... Nous avons presque tous eu une réaction semblable à un certain niveau... Ce serpent provoque quelque chose d'indescriptible, toutes races confondues, comme s'il cherchait à dominer nos instincts pour nous pousser à tuer... Son regard est insoutenable! J'ai l'impression qu'il chercher à me dévorer pour m'incorporer dans son cycle. ''

Nephilim prit une légère pose. Elle ne savait pas réellement pourquoi elle parlait de ses peurs, impressions et de la soirée dernière, mais c'était plus fort qu'elle.

“Et puis cette chose... Il avait l'air d'un homme normal en apparence, mais il y avait quelque chose d'effrayant... Une aura tellement destructrice, comme celle du serpent de feu... Il était tout simplement invincible. Plus je le frappais plus il riait, il riait tellement... Pas une fois il n’a plié sous les coups. ''

Elle frissonna une fois de plus cette fois en regardant l'homme. Ce dernier se battait avec le même type d'arme qu'elle. Il saurait probablement qu'il était impossible que quelqu'un ne réagisse pas à la coupure d'un katana.

“Et lorsque l'Ouroboros est apparu... Il a changé du tout au tout. Soudainement il était devenu encore plus terrifiant. Sa voix avait changé... La chose c'est présenté en tant que prophète. Prophète de la fin du monde apporté avec l'Ouroboros. Il émanait de lui une puissance démesurée. Quelque chose d'improbable... ''

Phaedra ne frissonnait plus, elle tremblait. Damoclès le hantait toujours autant. Nephilim dut prendre une nouvelle pause pour se calmer. Ne sachant plus réellement quoi ajouté au sujet de l'Ouroboros, elle tourna la tête vers l'impassible Regan?

“Regan c'est bien sa? Le souffre est un élément chimique qui peut se mélanger à l'hydrogène pour créer un gaz toxique qui sent les oeufs pourrit. Le souffre étant un élément que l'on retrouve dans les combustibles... C'est de la que provient l'odeur particulière que vous avez détectée. Du moins c'est ce que je pense. Mon odorat n'est pas assez développé pour sentir une odeur à une telle distance... ''

Plus elle observait Regan plus ce dernier lui faisait penser à un nouveau-né. Il posait des questions auquel n'importe qui aurait été en mesure de répondre. N'importe qui sauf un très jeune enfante. Son impression était si forte que cette dernière lâcha le tsuka de son arme et mit ses mains devant ses yeux, puis retira ses mains pour les déposer sur ses genoux. Geste qu'elle avait fait pour montrer ce que provoquait le fait d'être aveugle.

“Être aveugle signifie de ne pas pouvoir voir avec ses yeux. Exactement comme si tu fermais les yeux et ne pouvait plus jamais les ouvriers... ''

Cette explication toute simple lui permit de se calmer, de changer un peu ses pensées hantées par Damoclès, ses mots et son monstrueux sourire. Le simple fait de l'oublier une seconde était suffisant pour la réconforter. Oublier cette horrible créature pour un temps... Oui, c'était tout ce qu'il lui fallait pour qu'elle puisse remettre ses idées en place. Une bonne conversation avec ces gens étrange ne lui ferait probablement pas de mal après tout...

“Je me nome Phaedra Nephilim. Heureuse de vers votre connaissance Regan. ''

Affichant à nouveau un magnifique sourire elle tourna la tête vers l'homme serpent. Certes il ne pouvait pas voir son sourire, mais si les doutes de la jeune fille s'avéraient vrais, la créature pouvait probablement sentir ce genre de chose sans l'usage de ses yeux.

“Et vous? ''

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sephirot Low

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 27
Date d'inscription : 08/10/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Jeu 10 Mar - 19:35

L'ambiance venais de se détendre, mais il était évident que tous restais sur leurs gardes, une voix des plus étranges lui parvint a l'oreille, ainsi que sont de succion mélanger avec une sorte de liquide, très peu identifiable,,,Le cœur de la dame battait a la chamade, mais se détendit peu a peu, elle semblait possédé un grand contrôle de ces émotion. D'après les son que la créature dégageais ainsi que son odeur, tout portait a croire qu'il n'y avait pas grand chose d'humain et se surpris d'être heureux de ne pas avoir la vue pour pouvoir constater a quoi elle pouvais bien ressemblé. Il écouta attentivement la douce voix de la dame qui fini par lui expliqué se qui se passait... Il avait déjà entendu des histoires aux sujet des Ouroboros...

''Momento quia pulvi es ...'' marmonna t-il

Beaucoup de légende on été raconté au sujet des Ouroboros, mais tous s'entende sur un point, rajeunissant en
vieillissant, et renaissant même dans l'instant où se poursuit sa croissance et où il devrait commencer son déclin, ils représente la continuité dans la renaissance. Qu'est qu'une tel chose pourrait faire ici de plus pourquoi semble t'elle suscité la rage... Contrairement au deux autres Sephirot inquiètes bien plus de se qui se passait au dessus leurs tête qu'entre eux, il était toujours aussi attentif au moindre mouvement, mais son attention était surtout en direction du ciel.
Jouant avec son Katanas il mit du temps a répondre a la question de Phaedra, il ne devait pas se faire d'ami, puisque son objectif était déjà fixé et qu'il avait suffisamment perdu de gens a qui il c'était attaché, mais en même temps vue sa condition, peut-être qu'elle pourrait l'aidé a trouvé ce qu'il cherchait...

'' Je suis Sephirot Low, Militaire en provenance du japon, comme vous pouvez le constaté j'ai été infecté par le virus, le but de notre mission était de s'introduire dans la mairie afin de récolté le plus d'information possible, mais a ma grande surprise personne ne s'y trouvais, donc j'ai rebroussé chemin et je me suis mis a cherché en ville....''

Il en avait sans doute trop dit, mais il devait gagner la confiance de la dame afin qu'elle puisse l'aidé, ce fut a ce moment même que Sephirot se rappela qu'il avait oublié son fidèle ami, le son de l'herbe qui se déplaçais a une allure fulgurante en sa direction lui remis les idées en place mais a sa grande surprise l'anaconda fonça directement en direction de Regan, Sephirot se servis de l'arbre sur le quel il c'était accoté pour se propulser devant le serpent qui venait de faire une bond en direction de la créature, il l'avait sans doute considéré comme une menace, mais Sephirot en fessant une sorte de corde a linge avec son bras il frappa au beau milieu du serpent ce qui l'empêcha d'atteindre sa cible.

'' Calme-toi... '' Ordonna t'il en langue fourchu.

Il regarda l'arbre sur lequel il c'était accoté quelque seconde plus tôt se dernier dont le tronc avait déjà été tranché se fendit en deux et avait tombé sous la pression du décollage, toujours sa lame de deux mètres en main il se retourna aussi rapidement qu'il était arrivé et se concentra sur le vent qui ne passais pas en raison du fait qu'il frappais sur une forme humanoïde. Avec le temps Sephirot avait appris a se trouvé des points de repère t'elle que le sont des cœurs, le respire et encore même le vent qui se frappais sur des chose en mouvement ou même immobile, il se trouvais a quelque pas de la créatures et prudemment il recula avec méfiance une main qui fessait signe au serpent de reculé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regan Chepahs

avatar

Masculin Nombre de messages : 253
Age : 27
Date d'inscription : 14/12/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'XP:
317/399  (317/399)
Points de vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Jeu 10 Mar - 22:33

Sur les premières paroles de son interlocutrice après quelque seconde, Regan fit une grimasse un temps et essayait de son mieux de retenir se sentiment; il n’aimait pas le serpent qui dansait dans le ciel en mangeant lui-même sa queue. Puis il fut intriguer; comment une telle chose pouvait se dévorer et ensuite renaître ? Est-ce que, tous comme lui, elle arrive à dévorer une partie de son corps transformer ? Est-ce qu’il aurait un lien avec cette chose ? Ou bien serais-ce un défit envoyer par père? Mais, pourquoi cette chose provoquai un tel comportement a cette jeune femme, si la vision et le regard de ce serpent ne semblait pas si horrible aux yeux du mutavolte. Il ne connaissait pas vraiment comment l’on pouvait agir autrement que comme nos instinct nous indique déjà, puisque les seul choses que son organisme sais de toute par est comment ce nourrir, reproduire la base cellulaire de sa collectivité cellulaire qu’il ne comprend et ordonne parcellement. Mais peut-être que sa soiffe de découvrir le monde est aussi due a cette bête percher sur la joue du meilleur ami et compagnon de route de Regan; le ciel. Puis Phaedra s’excusa sans que Regan ne comprenne, il ne faisait pas le lien entre lui et le terme monstre qu’elle venait tous juste d’utiliser pour décrire probablement un être hors norme humaine. Regan resta tout de même concentré sur chaque parole, les absorbent avec faim et délicatesse pour ne rien oublier ou confondre.

Mais Regan ne comprenait pas très bien ce qu’était un élément chimique et les dire de son interlocutrice, tous était trop complexe encore pour que de simple mots puise éclairer la lanterne de son esprit. Il ne voyait pas du tous de ce qu’elle parlait malgré les explications, pour lui le soufre devais être un dériver de la souffrance, mais il se trompait sans le savoir. Malgré tous par politesse il ne pausa pas plus de question sur le dit sujet, mais ces yeux illuminaient la curiosité qui le rongeait. Il la renferma donc alors dans le creux de son esprit de toute ces forces, ainsi que le désire de toucher et d’assimiler toute les nouvelles choses qui l’entouraient. Puis lorsqu’elle lui expliqua ce qu’était d’être aveugle, Regan plaça ces mains sur ces yeux pour tenter d’obstruer sa vue pour comprendre, mais la masse génétique de ces mains se réorganisait pour devenir le moins opaque possible pour laisser malgré tous Regan voir, ce qui le mit en colère avec lui-même et le mit en rogne. Mais il ne resta pas fâcher longtemps, et pour le bref temps que cella dura, il n’était que frustrer contre son propre être.


-Donc nous sommes Phaedra, Nephi… Nephilim… quelle jolie nom que nous portons. Comment ai-je trouvé un nom pareil? Père n’a pas donner de nom au Chepahs… père ne les a pas aimé non plus a vrai dire…

Un semblant de larme ce forma dans les yeux du mutavolte avent de couler de ces grand yeux et de se fondre dans sa joue. La tristesse, il ne savait se que c’était directement, il ne la comprenait pas, et rien n’arrivait à lui faire une telle sensation autre que la solitude et les penser qu’il avait pour ‘’père’’. La peau de son visage se ramollie un peut et forma quelque trait facial propre a un visage triste. Puis il essuya ses yeux et il reprit une aire plus normale.

-Et vous êtes Sephi… rot… low… et il n’est pas non plus comme tous le monde… qu’es-tu au ju…

Regan n’avait pas eu le temps de terminer ces mots, il sentait quelque chose de dangereux. Il n’était pas de nature violente ni craintive, mais le peut d’humain en lui restait la a le corrompre par moment ou encore a le faire s’inquiété. Et probablement que un petit bruit de branche se craquent sous une pression fut assez pour que cette partie de lui prenne le dessus. Regan avait l’impression que tout autour de lui s’était passez au ralentie malgré le peut de temps de réaction; une bête écailleuse ne possèdent aucune pate se braquai et fonçais sur lui. Il eu le temps de braquer un bras et de contracter la partie supérieure pour en expulser la lame de phase sortie de pas sa paume qui entrouvrait une ouverture. Larme que le mutavolte manipulai avait en première vue l’apparence d’une lame de combat rapprocher a double tranchant monter sur un manche similaire a celui des rapière amis avec un style mécanique. Mais un maître aurait pu constater que la lame était en faite composé de plusieurs micros lamelle d’un métal utilisé uniquement dans les plus grands laboratoires. Le manche était en faite le mécanisme qui activais la vrai fonction de larme, heureusement que Regan n’arrivait pas à l’utiliser. Malgré tous même hors de phase, la lame restait assez puissante pour trancher l’acier comme une simple feuille couper par des ciseaux.

Regan regarda ensuite le déroulement de la pièce avec l’impression d’être un spectateur a se qui lui arrivait; Du bout de la lame qui tendais on pouvait voire un sang y couler légèrement. L’homme avait bondit a une vitesse incroyable et s’était interposer entre le reptile et lui, malheureusement l’arme fit vibrer ces lames et une parties de l’épaule de Low ce faisait mordre par ces derniers. Regan rapprocha instinctivement la lame vers lui en la rétractent légèrement dans son bras, arrêtent un de ces deux outil de dévorer la chaire à nouveau. Il ne comprenait pas se qu’il arrivait; Low s’était placer entre une proie et un chasseur. Étais-ce pour protéger la proie ou le chasseur? Ou par ce que le chasseur allait devenir le chasser… Regan regarda un moment la blessure, puis son arme souiller par le sang humain, comme une bête se régalant de ceci. Il n’aimait pas l’idée d’avoir blessé quelque chose qu’il ne comptait pas étudier ou dévorer par la suite ou pour protégé son existence. Puis le temps repris le cours normal aux yeux de se monstre génétique.


-Je suis blessé… mais tu n’as pas fais ceci de ton plein grés… tu ne pouvais pas savoir qu’il allait bouger pour toi… a moins que nous avions réagie ainsi pour protéger le rampant… mais peut importe les raison et ce qui en découle… ils doivent te remercier et demander pardons; de la griffe que me sert a vivre, j’ai causer blessure a se qui voulait m’aider… puisque ceux-ci ne m’avais prévenue et que de s’interposé entre la griffe de gauche et quelqu’un est dangereux… heureusement que la griffe droit était encore ranger… elle est la pire des deux…

Regan semblait plus tendue, comment pourrait réagir l’homme même s’y la blessure n’était que de sa faute a lui et non au Chepahs. Il attendit en l’observant sans savoir que pensé ou faire, mais garda tous de même son arme en main en regardent dans les yeux la vile bête qui avait tenté de sen prendre a lui.

*Si ce n’était pas de lui qui est entre nous deux, je te dévorerais bien bête affreuse… toi ainsi que tous se qui ressemble a la bête de feu qui agresse mon ami… tu ne perds rien pour atendre.*

Le corps de Regan s’écrasa un peut sur lui-même et expulsais une partie d’aire pour tenter de se calmer un peut. Contrairement aux humains, il ne possédait pas de système interne complet. Son corps est composer simplement de la couche solide qui représente sa peau, de quelque cavité liquide ou gazeuse qui remplace le système musculaire et osseux, ou encore le réseau sanguin qui fait circuler sous forme liquide ces cellules au travers de son corps. Il semblait se passer une éternité a ces yeux entre chaque silence avent que son corps se détente complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedra Nephilim
Amaterasu La Princesse Écarlate
avatar

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 25
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 6
Points d'XP:
1210/1299  (1210/1299)
Points de vie:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Mer 16 Mar - 23:43

Il était étrange de constater la situation. D'une vue extérieur, quiconque auraient été très surpris de voir une humaine, qui de plus était une chasseresse bien connue, discuter avec deux créatures qui était bien évidement non humaine. Une situation comme celle-ci aurait même été impensable pour la jeune fille quelques jours plus tôt. Réellement impensable même. Mais depuis la journée d'hier, depuis sa rencontre avec Yanto. Un monstre qui aurait eu toutes les raisons de tenter de l'attaquer. Un monstre qui aurait eu la chance à plusieurs reprise de l'attaquer par surprise pendant qu'elle était aux prises avec la chose... Un monstre qui avait fui pour retenir ses instincts même après l'apparition de l'Ouroboros. Après cette rencontre les convictions de Phaedra avait été quelque peu ébranlé. Déjà cette dernière croyait que la ligne entre les hommes et les monstres était mince. Déjà croyait-elle que la différence était si mince, que les hommes qui se disaient civilisés chassaient les monstres pour obtenir leur sang pour survivre. Les monstres que l'on disait bestiaux chassaient les hommes pour obtenir leur chaire pour survie... Certains hommes agissaient comme des animaux et maintenant elle avait la preuve que certains monstres agissaient comme des humains... N'était-ce pas la raison pour laquelle Nephilim était devenue une chasseresse? Apporter une mort digne à ses êtres qui étaient autrefois humains et découvrir le monstre qui saurait prouver à tous que les hommes avaient tort? Les monstres n'étaient pas tous les mêmes, les hommes non plus. La jeune fille savait très bien que le monde était pourri et qu'il faudrait remédier à la situation. Les hommes et les monstres étaient en tort. Elle croyait de plus en plus qu'il y avait une possibilité pour qu'ils puissent tous vivre ensemble d'une certaine manière. Ce n'était pas une question de race, c'était une question de tolérance non? Plus elle regardait les habitants de la tour, plus elle chassait en surface, plus elle se rendait compte que les différences étaient minimes... Et pour couronner le tout, elle était assise sur le bord d'une pierre tombale à parler de ses pensées sombres en compagnie de deux monstres et elle se sentait bien. Étrangement, Phaedra avait réellement l'impression d'être écouté.

Personne ne lui avait dit de se taire. Personne ne lui avait dit qu'elle délirait. Personne ne l'avait traitée de folle, car elle parlait de monstre plus civilisé que certains hommes. Étrangement, elle une humaine se sentait mieux en surface entourée de bêtes sauvages prêtes à la dévorer. Mais ce n'était pas différent de la tour. N'y avait-il pas des humains qui tentaient de la faire chuter aussi? Évidemment il y en avait plusieurs. Ce monde était pourri jusqu'à la racine. Un monde qu'elle allait devoir changer. Depuis le jour où elle avait aperçu la créature entrer chez elle et détruire tout ce qu'elle avait... Phaedra avait bercé le rêve de la vengeance. Vengeance qu'elle n'avait jamais été capable d'assouvir, qu'elle avait même cherché à étouffer pour le bien de ses soeurs... Mais si cette vengeance était aussi pour le reste du monde? Et si la créature en question était réellement la source de l'infection? La vision de Damoclès lui revint. C'était évident. Toute sa vie elle avait poursuivi une ombre sans jamais l'attraper. Toute ça vie elle avait cherché à se venger de quelqu'un qu'elle avait fini par contre qu'il n'était qu'une chimère tellement il n'y avait aucune trace... Mais maintenant elle savait qu'il existait toujours. Il n'y avait aucun doute, la créature était la quelque part et continuait de tout détruire... Le monde était pourrit c'était évident. Pour guérir le monde, elle devait s'attaquer à la racine, à la source... Nathaniel, le nom que Damoclès avait prononcé.

Du coin de l'oeil elle observait ses deux interlocuteurs semblait avoir bu ses paroles. Ils l'avaient réellement écouté et avaient semblé captivés. Elle sentait qu'elle aurait pu tout leur raconter, de sa vision du monde, de son but exact. Peut-être pourrait-elle se trouver des alliers en surface grâce à eux? Peut-être pouvait-elle obtenir l'aide d'on elle avait besoin pour m’être un terme à la décadence qui entrainait de plus en plus leur monde dans une inévitable chute.? Elle avait toujours tenté de tout faire par elle-même, mais Damoclès lui avait prouvé que c'était impossible... Rien n'était encore joué. Phaedra ne voulait pas précipiter les choses, mais une nouvelle possibilité prenait vie en elle, une nouvelle idée... La jeune fille allait devoir être patiente. Avant de leur parler de son but, avant de leur demander de la joindre, elle allait devoir d'abord les écouter eux. Savoir qui ils étaient, savoir leur but à eux et si leur vision respective des choses pouvait se superposer. Car même s'ils lui donnaient l'impression de l'écouter et de ne pas la juger comme était folle, cela ne signifiait pas qu'ils voudraient la suivre.

L'homme serpent prit finalement la parole. Ce dernier se présenta sous le nom de Sephirot, puis ajouta des informations sur sa provenance et même sur la raison de sa présence... Phaedra fut surprise, très surprise. Sephirot étaient entré dans la tour alors qu'il était infecté? Ce dernier aurait même été en mesure de se rendre jusque dans le lieu le plus sécurisé de la tour? C'était impossible. Personne n'avait le droit de pénétrer sur l'étage mis à part les dirigeants et les plus grands scientifiques. Si même les hommes étaient incapables d'y pénétrer en étant citoyen de la tour, comment lui avait-il fait pour y accéder sans se faire prendre? Encore plus étrange, personne ne se trouvait dans la mairie? Aucun dirigeant, rien? Et les laboratoires qui se trouvaient sur l'étage, les avaient-ils explorés? Son histoire semblait invraisemblable et pourtant... Pourtant plus rien ne l'étonnait réellement. Bien que l'histoire était réellement mystérieuse et improbable, l'histoire de la jeune fille à propos d'un prophète de fin du monde l'était tout autant. Une multitude de questions naissaient. Une multitude de questions qu'elle allait devoir poser à Sephirot pour mieux comprendre si réellement il avait pénétré la tour et la mairie et si vraiment les lieux étaient complètement vidés... Cela pourrait signifier quelque chose de très grave... Et si les dirigeants les avaient abandonnés à leur sort? Qui pouvait bien gérer la tour? Étaient-ils complètement seuls? Cette pensée lui donna un frisson dans le dos.

Regan enchaina tout de suite après l'homme serpent ce qui coupa de cours Phaedra qui s'apprêtait à faire pleuvoir des questions. L'homme, si elle pouvait ainsi le décrire la complimenta sur son nom. La jeune fille avait toujours été très fière de celui-ci. Un nom qui avait beaucoup de signification pour elle. Le mot en lui-même signifiait: brillant, comme le soleil. N'était-elle pas Amaterasu? Son pouvoir était là pour le prouver. Le compliment la fit donc légèrement sourire, malgré son apparence relativement troublante, Regan savait se faire galant. Nephilim le trouvait réellement curieux. Curiosité qu'elle ne cachait pas dans son regard lorsqu'elle l'observait.

La jeune fille détourna le regard pour ne pas incommoder Regan qu'elle observait d'un oeil inquisiteur. Phaedra fit subitement le saut, tirer de ses pensées par plusieurs actions s'enchainèrent très rapidement sans qu'elle ne comprenne réellement ce qui s’était passé. Sephirot s'était relevées très rapidement pour intercepter quelque chose alors que Regan enfonçait une étrange lame sortie de son bras dans l'épaule de l'homme serpent. Phaedra s'était levé et observait les deux hommes, la main sur le tsuka de son arme, prête à dégainer, attendant la moindre réaction venant d'une ou l'autre des parties. Elle n'avait quitté des yeux qu'une seule seconde les deux hommes... Que pouvait-il bien s'être produit? Aucun signe avant-coureur à une attaque subite... Pourtant la chasseresse ne ressentait aucune intension meurtrière provenir des deux hommes...

Le premier à réagir fut Regan. Ses paroles semblaient toujours autant confuses, mélangeant Sephirot à lui-même. Des paroles d'excuses, cela n'avait-il était qu'un accident? Regan parlait d'un rampant, un serpent peut-être? Il était vrai que Sephirot s’était exprimé avec d'étranges sifflements un peu avant que la situation n'explose... Peu importait la raison, la réaction de Chepahs était sans équivoque, il semblait réellement désolé, et ce malgré le manque d'expression que son visage fournissait. La créature continua ses excuses en faisant disparaitre son arme à l'intérieur de son bras. Quand à l'homme serpent son épaule se mit à saigner aussitôt l'arme disparut.


“Je tourne les yeux une seconde et déjà les enfants se blessent?” Laissa-t-elle finalement tomber d'un ton faussement fâché.

La main gauche de Phaedra quitta le tsuka d'Asahi. D'un mouvement sec, elle arracha un pan de sa robe et s'approcha de Sephirot. Cette dernière se pencha légèrement vers l'épaule de l'homme pour observer la plaie, rien de grave.

“Je vais avoir besoin de ton bras, je ne serais pas longue... Je crains cependant que l'opération soit légèrement déplaisante, mais tu me sembles bien résistant! '’ Dit-elle avec amusement.

Avant même d'attendre une réponse de Sephirot, Nephilim toucha la coupure du bout des doigts. La température de l'homme augmenta légèrement. Ce dernier put alors ressentir un léger picotement dans son épaule puis une petite quantité de sang sortit de la plaie, se cristallisa et tomba au sol. Puis Phaedra utilisa le pan de sa robe déchirer pour en faire un pansement. Pansement qu'elle serra avec force avant de l'attacher délicatement. La jeune fille releva la tête et mit ses mains sur ses hanches d'un air satisfait.

‘‘Et voilà! La plaie était superficielle, je n'es vraiment pas l'impression que Regan le fait exprès. Je dois avouer que je n'aie absolument rien vu, vous êtes tous les deux très rapides et je suis distraite... Mais la n'est pas mon point. Mais vu la profondeur de la plaie, la réponse me semble évidente. "

Phaedra se recula légèrement et se tourna vers Regan. La jeune fille pouffa de rire une fois de plus. La moue de la créature était tellement étrange. Plus elle l'observait plus il lui rappelait un jeune enfant. La chasseresse s'approcha de Regan et s'accroupit près de ce dernier.

‘‘Sephirot n'a rien. La blessure que tu lui as infligée était toute petite! De plus je l'es soigné, ne t'en fais pas! Tu as tenté de l'aider, mais je crois que le rampant en question est son ami... Sepĥirot à probablement tenté de te sauver lui aussi pour te protéger de son ami. '’

Elle se releva et retourna s'assoir sur la pierre tombale, la jeune fille croisa les jambes en observant les deux hommes en silence. Il fallait qu'elle avoue être elle-même surprise de sa propre réaction. Phaedra avait utilisé son pouvoir pour désinfecter la plaie d'un potentiel adversaire et lui avait même fait un pansement. Elle avait ensuite tenter de consoler un autre adversaire potentiel avant de retourner s'assoir, pas un instant elle n'avait pensé à utiliser son arme ou à se protéger. Phaedra avait même tourné le dos à Sephirot.

‘‘Il n'y a moins de quelques minutes et déjà... Déjà je laisse tomber ma garde... Vous savez, je ne comprends pas, mais je ne cherche pas à comprendre mon comportement. '’

La jeune fille tourna la tête vers Sephirot et le regarda quelques secondes avant d'enchainer.

‘‘Tu as dû sentir que je te tournais le dos, mais tu ne m'as pas attaqué. Lorsque j'ai désinfecté ta plaie tu aurais aussi eu la chance de m'attaquer, mais tu ne la pas fait. Tu es ce que les hommes appellent un monstre. Tu aurais toutes les raisons de me tuer et moi de même. J'ai besoin de ton sang pour créer l'antidote qui sert à faire vivre les hommes. '’

Elle tourna la tête vers Regan qui se trouvait toujours au même endroit.

‘‘Vous ne vous connaissez même pas et tu as tenté de le sauver d'un serpent non? Tu aurais sans doute été capable de te servir de l'occasion pour infliger une blessure beaucoup plus grâce à Sephirot pour ensuite l'acheter, mais tu ne l'as pas fait. Tu t'es excusé. Regan, je ne sais pas exactement ce que tu es, mais ton comportement est loin ce celui des créatures que j'ai l'habitude de croiser en surface et c'est aussi vrai dans le cas de Sephirot. ''

Son regard retourna vers le sol alors qu'elle se mit à sourire.

'’ Vous êtes tous les deux étranges. Il y à trois jours je chassais en surface et maintenant je suis assis ici à parler avec vous. Je ne cherche même pas à me protéger et vous non plus. Vous ne trouvez pas son étrange? Hier j'ai rencontré quelqu'un comme vous. Je me suis toujours dit que je chassais seulement les monstres qui étaient véritablement des monstres... Sephirot, tu dois le savoir comme moi, la différence est mince entre certains habitants de surface et les hommes. Je chasse pour votre sang, vous chassez pour le mien. Dans la tour il y à des humains violents et bestiaux et des humains civilisés, tous comme en surface. Et si je vous disais que je voulais changer les choses? Et si je vous disais que je voulais détruire la racine de l'infection? Si je vous disais que j'étais prêt à travailler avec des habitants de la surface et de la tour pour empêcher la réalisation de la prophétie d'écrire par Damoclès... Je veux faire disparaitre cet Ouroboros, je vue faire disparaitre le créateur de cette chose qui à tout déclenche. Celui qui à tout détruit... Serait-il possible? Possible que.’’

Phaedra prit une pose. Cette dernière ne voulait réellement pas se précipiter et demander tout de suite leur aide. Mais la situation l'avait conduit à ce point. Les deux hommes venaient encore de leur prouver qu'ils étaient différents de tout ce qu'elle avait rencontré... Elle avait besoin d'allier en surface... Regan et Sephirot ne se connaissaient même pas et pourtant, pourtant ils avaient tenté de se protéger mutuellement, ils étaient clairement de race différente pourtant... Même entre monstres, Phaedra avait remarqué beaucoup d'animosité, une union quasi inexistante. Elle ne voulait pas précipiter les choses, mais elle avait déjà laissé Yanto s'échapper, pouvait-elle se permettre de laisser les deux autres partir aussi? Une telle chance ne se représenterait pas.

‘‘Je sais que vous ne me connaissez pas. Je ne vous connais pas non plus. '’

Finalement elle releva la tête vers l'Ouroboros. Si vraiment elle venait de trouver des alliés, si vraiment elle n'était plus seule contre cette chose, alors peut-être avait-elle une chance de le détruire. Seule elle n'y pouvait rien, mais avec des alliés... Il n'y avait pas que le nombre qui importait. Avoir des alliées signifiait avoir des gens sur qui compter, avec qui s'entrainer aussi. Un autre des très bons points était qu'il serait beaucoup plus simple de pouvoir garder un oeil sur l'évolution des choses en surface. Si quelqu'un pouvait s'occuper de la surface alors qu'elle était dans la tour...

‘‘J'ai besoin d'aide. J'ai besoin d'aide pour tout changer. '’ Avait-elle finalement dit, le regard toujours plongé dans l'oeil de l'Ouroboros?

Le sang pulsait dans ses tempes, la jeune femme était très nerveuse. Une telle chance n'allait pas se reproduire... Et ce fut dans cet état d'incertitude et de nervosité que Phaedra attendit une réponse, les mains sur les genoux, une note de défis dans les yeux.

_________________

Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regan Chepahs

avatar

Masculin Nombre de messages : 253
Age : 27
Date d'inscription : 14/12/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'XP:
317/399  (317/399)
Points de vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Mer 18 Jan - 21:26

Regan était encore un peut perturber par sa lame souiller par le sang. En la rétractent complètement sont corps commençait à s’absorber l’entement pour la nettoyer et analyser se qu’était se Sephirot. Il comprit a quelle point la blessure pouvait être douloureuse seulement par la quantité d’acide cellulaire que le système nerveux percevait et envoyait en temps normal au cerveau sous message de douleur. Mais la tristesse ne fut pas la longtemps dans le cœur et l’esprit de mutavolte, elle laissa place assez vite a la curiosité tendis que sa douce interlocutrice ce mie à tenter de guérir les blessures de Sephirot. Il était surprennent de la voir utiliser un pouvoir d’on Regan ignorait tous jusqu’à l’existence et donc sa compréhension limité ne lui permit pas de percevoir autre chose que de la ‘’magie’’. Ses yeux semblaient tenter d’analyser tous et il comprit que le sang se cristallisait lors de présence d’oxygène créant une masse de plaquette. Son corps se mit à reproduire le procédé a l’intérieure pour se familiariser avec cette dernière, changeant une partie de son organisme en sang de Sephirot, le fessant coaguler puis le retournent a son stade de cellule indéfinie.
Puis elle déchira un pan de sa robe, le voyant faire Regan déchira un morceau de son sarreau pour tenter de faire comme elle mais sur son propre corps. Il ne comprit pas pourquoi elle fessait ceci puisque lui n’était pas blesser mais il finit tous de même son pansement en imitent tous les gestes de Phaedra.


-J’ai raison, j’ai raison… il n’a pas du tous fait cella… avec la volonté de faire du mal a lui. Le Chepahs a eu… peur… non ce n’est pas la peur… mais vous n’aviez pas voulues me blesser ainsi.

Regan fut un peut surpris et apeurer par la réaction de Phaedra, il n’avait pas souhaité blesser l’homme serpent mais bien le reptile qui était au sol. Est-ce qu’elle allait le punir pour cette action, le mutavolte en euh peur pendant un moment avant de l’entendre parler.

-Mais la griffe… est aime le sang… la griffe fait aussi dormir les choses. Le rampant est ignoble et méchant… lui aussi va manger sa queue et blesser l’ami la haut… Si vous étiez plus rapide, le rampant serait mort et je ne serais pas blesser par la griffe… Sephirot a du protégé le rampant. Mais Ils sont heureux de voir que… le reptile et le rampant est bien et n’a pas de soufre.

Il dit ces dernier mot en respirant bruyamment comme pour humer l’aire, étant encore persuader que la douleur créait le soufre donc ils parlaient au par avant. Regan ne quitta pas des yeux Phaedra et se dirigea vers une pierre pour tenter de si assoir comme elle, en reproduisant les gestes de Phaedra comme s’il voulait la copier. Il n’arriva pas à rester stable sur la pierre tombale ou il s’était assise un peut plus tôt mais tenta tous de même de conserver un peut d’équilibre. Il avait vraiment l’air ridicule mais pour lui il s’agissait de quelque chose d’importent que de copier quelqu’un et apprendre de ceci. Puis il pausa ses yeux au sol.

-Mais je ne voie pas ou la garde que nous avons laissé tomber peut être. Vous êtes sur qu’elle n’est pas plus loin? Est-ce que la garde que j’avais est importent ? Faut-il retrouver la garde de Phaedra ? Et ou doit on chercher pour trouver une garde… faut-il aussi trouver le comportement de Phaedra alors.

Regan se remit à concentrer son attention seulement sur Phaedra qui parlait, avalant toute ces paroles comme un affamer n’ayant jamais mangé. Ne comprennent qu’une partie de ce qu’elle dit, cherchant des réponses inexistantes dans son esprit à tous et rien.

*Des jours, qu’est ce qu’un jour? Mais qu’est ce que la surface? Qu’est ce qui est étrange? Regan est normale a ces yeux, autant physiquement que mentalement. Regan n’est pas étrange, alors est ce que le rampant ou Sephirot son étrange? Elle a rencontré quelqu’un comme nous? Alors le Regan n’est pas seul? Il y a d’autre Regan la ou Chepahs n’est pas? Quelle tour? Quelle surface? Elle parle trop et vite, Ils ne comprennent plus rien ces beaucoup trop à la fois.*

Regan en tombe au sol de tous son long tellement son esprit était confuse et submerger par les interrogations. Il prit à peine le temps de se relever pour finir d’écouter Phaedra et puis la submerger de ces interrogations, il ne comprenait rien à rien.

-Mais le Chepahs ne comprend pas, trop de chose, trop d’interrogation. Est-ce que nous pourrions répondre à chaque chose a la fois. Qu’est ce que trois jours? La surface, les autre Regan, l’étrange, la tour, la surface de quoi? Regan ne comprend rien à tous ceci. Qui est infecté, il faudrait le soigner comme tu as fait alors, et… et… et Regan veulent rencontrer les autre Chepahs… et… et… Regan ne comprend RIEN…

Il explosa presque en sanglot se sentent délaisser puisque l’on ne lui expliquait rien et que tous lui était atrocement inconnue et étrange. Il se sentait perdue dans un nouvel univers incompréhensible. Il mit les mains maladroitement sur la pierre tombale en remontent un visage totalement perdue, apeurer, en larme et imprégné de tristesse. Il tremblait de tous son corps aussi, trop d’émotion et de sensation à la fois, il ne savait plus comme agir et surtout réagir. Entre deux sanglot il réussie à dire quelque mot.

-Oui nous me connaissons et tu l’as connais… Ils sont Regan et lui Phaedra… nous connaissons… nous connaissons…

Les sanglots semblait lui nouer se qui lui servait de gorge lui bloquant la parole, le mutavolte s’approcha de Phaedra en sanglotent et dans une pulsion et instinct de base, il se jeta sur Phaedra, mais sans la moindre violence ou colère, sans désire de combattre ou émotion négatif. Le mutavolte ne fit que se blottir près d’elle en larme en agrippent son bras, un reflexe qu’il eu sen se rendre compte de se qu’il faisait. Regan ressentie sur le moment une douleur sans lui prêter attention, cherchant seulement réponse et réconfort, son organisme cellulaire trouvent constamment un bien fait des contacte physique puisque ces derniers était une par de son être.

-Chepahs… désolé… Nous… Vous… Tu… ne savons pas que faire… Tous est étrange dans ce que je dis Phaedra… Le Regan ne comprend rien… le Chepahs ne connais rien… est ce que ‘’père’’ a fait tous sa?... Dit leur Phaedra, est ce que ‘’père’’ vous a dit de trouver le Regan… est ce que ‘’père’’ sais ou est le Chepahs, est ce que le Regan dois aidez Phaedra ou non? Qu’est ce que le Chepahs dois faire… il ne le sais pas… Nous aidé, Phaedra… est ce qu’elle peut nous aidé aussi?

Regan ne relâcha pas son bras, inconscient de se qui ce passait prés de lui ou même qui lui arrivait. La sensation d’une chaire inconnue, de nouvelle cellule avec un bagage génétique complètement différent, de nouvelles sensations de nouvelle odeur. Et aussi les phéromones, tous est différent que la dernière fois quand Regan avait commencé à associer et analyser son ami Romeo. Les cellules de surface de Regan commençait déjà un relever génétique sur Phaedra sans que cette dernière ne puise être consciente de ceci; les peaux mortes ou faibles, infiltration via des pores de peau. Regan de savait plus quoi faire mais cette sensation de bien être le calmais lentement, étouffent ces sanglot et ralentissent ces tremblement et secousse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sephirot Low

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 27
Date d'inscription : 08/10/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   Mer 15 Fév - 22:00

Plusieurs choses se passèrent en une fraction de seconde, l'incident avec le reptile, la guérison de sa blessure, Pheadra pouffa d'un petit rire elle semblais étrangement a l'aise mis a part qu'elle soit en compagnie de créature qu'elle chassais. La jeune dame sembla surpris que l'homme au chapeau n'est pas profité de son inattention pour la mettre en pièce.

'' Tu sais que si j'aurais voulu te mettre en pièce je me serais arrangé pour que jamais tu ne te réveille au pied de cette arbre...'' dit- il sans aucune émotion comme si il avait la tête ailleurs.

Pheadra lui parla alors de la nécessité que les humains avait de tuer les créatures pour leurs sang afin de concevoir des antidotes afin qu'ils ne devienne pas eux-même des monstres qu'elle ironie ... Serait-ce la signification de cette Ouroboros, le créateur de se virus semble prendre plaisir a voir l'homme détruire tout se qui l'entoure pour sa simple survis et pour ne pas devenir lui même une proie...

''Vous savez si je suis ici c'est dans le seul et unique but d'éliminé la source du virus, la personne qui l'a conçu doit se prendre un malin plaisir de savoir que la proie a besoin du prédateur pour survivre et je désire profité de mes instant de lucidité afin de trouvé la cause de tout ceci! ''

Il repensa au dernier instant un long moment sans ne rien dire. Sephirot ne cherchait pas a poursuivre la conversation avec c'est deux interlocuteurs. L’Ouroboros... pourquoi ressortir une vieille légende, serait-ce de la sorcellerie ou bien simplement quelqu'un qui aime se donné en spectacle. Il se mis alors a pensé a un magicien lorsqu'il était petit il tentait d'attiré l'attention des gens sur l'une de c'est main alors que l'astuce se cachais dans l'autre main. Si l'Ouroboros se trouvais dans le ciel dans le seul et unique but que l'ont s'y attarde tandis que tout se prépare sous nos pieds... Pourtant Sephirot avait infiltré la base souterraine, il aurait peut-être du poussé c'est recherche plus loin ... Sephirot ne devait pas perdre de temps, il ne savait pas quand est-ce que l’envie du sang humain lui deviendrait vital... A devenant cette option il c'était promis de s'enlever la vie !

'' Ne t'en fait pas Regan... j'ai connu pire comme souffrance'' Dit-il en se souvenant des testes sous torture que l'armé lui fessais passer pour simple but de tester sa fidélité.

Il sentit son propre sang se mettre a pétiller et la blessure se cicatrisa aussi rapidement quelle était apparut. La dame était une chasseuse il devait s'en méfié , il se mordit rapidement l'avant bras et y injecta un poisson que seul c'est cellule pouvais y résisté. Il se doutait fort bien que c'est interlocuteur trouverais cette réaction étrange, mais il ne pouvais faire confiance a personne .

''J'aurais une hypothèse a vous soumettre.... Avez-vous déjà entendu parlé d'un fascinateur qui attire l'attention avec l'une de c'est main tandis que de l'autre tout se prépare, j'ai été envoyer ici avec l'objectif de trouvé la personne responsable de se virus et je suis convaincu que cette même personne se sert de cette Ouroboros pour attiré l'attention de tous alors que tout se passe sous . Quel meilleurs endroit pour un ennemis afin de se dissimulé que dans la base de c'est poursuivant... et dans le meilleurs des mondes , se doutant de la réaction populaire, il aurait lui même initier la rébellion a son projet afin d'en prendre la tête. ''

Sephirot se méfia particulièrement de la réaction de la jeune dame, tout dépendaient de la façon qu'elle allait réagir, ils avaient les mêmes objectif, mais peut être qu'elle verrais cela sous une autre angle que lui et qui l’amènerait a croire qu'il tente de la rebeller contre sa source de securiter.... Tandis qu'il savait que la créature pourrais prendre un certain moment avant de finir d'analysé tout se qu'il avait dit. Sephirot ne pouvais pas leurs dire qu'il avait l'intention de pénétré dans la forteresse souterraine, si sa guérisseuse venait a l'apprendre elle pourrait tenter de s'y opposer et pourrais voir cela comme un signe d'hostilité.

Lorsque Pheadra fini son bandage il s'avança doucement en la remerciant d'un signe de tête et resta vigilant a tout autre bruit qui pourrait signaler un danger....

(desoler pour le petit post c'est le temps que je me remette dedant :S)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plusieurs mois apres ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plusieurs mois apres ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaedes :: Les Décombres :: Le Cimetière-
Sauter vers: