Forum rpg
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'intérogatoire.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniel Anima
Architect Of The Sin
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 27
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Points d'XP:
2825/3099  (2825/3099)
Points de vie:
50/50  (50/50)

MessageSujet: L'intérogatoire.   Sam 24 Juil - 3:28

Je suis assit sur une chaise de bois, pas très confortable, j'aimerais avoir une chaise avec un cousin, mais je crois que c'est un luxe que les gens qui se trouvent dans ma position peuvent difficilement se payer normalement, enfin... C'est ce que je crois!

Une lampe s'allume, diriger vers mon visage, je cligne des yeux, je remarque deux hommes dans le fond de la pièce, ils m'observent. J'ouvre alors la bouche pour leur signifier que la lumière m'indispose.

-Glafmfnegn! Fjgks?

Ils me semble qu'ils ne comprennent pas, je puis le voir à leur air hébète. Je réalise alors que mes mots devaient être entièrement incompréhensibles pour eux. J'ouvre alors la bouche une seconde fois.

-Ce langage vous conviendras probablement beaucoup mieux?


L'un des hommes me regarde avec un air surpris, comme s'il n'avait jamais vu un moi parlé. Quoi qu'en ce sens c'était surement la première fois qu'il me voyait, tout comme cela était une nouveauté à mes yeux aussi.

-Votre lampe. M'indispose... Grandement. Puis-je en disposer?


Je rit alors à mon jeu de mots, personne ne semble le comprendre chose qui m'emplis d'un sentiment de frustration, mon génie était-il donc tant incompris? Finalement l'un des hommes ferma la lampe et alluma plutôt les lumières de la pièce. Il prit alors place devant moi avec un cahier et un crayon. Je le dévisage et je remarque qu'il possède un oeil de verre.

-Vous avez un drôle d'oeuil. Puis-je?

Dis-je en touchant son œil du bout de mon doigt. Il ne semble pas trouver mon commentaire n'y mon action très amusante car il fait signe a son ami qui vient me plaquer contre la table. Je ne ressens que la froideur de la table de métal, pas la moindre douleur. Cependant je suis une fois de plus indisposé par les faits.

-Ma bachoire... Éccraaser... M'embêche pe m'exbrimer corechtement...

L'homme semble comprendre car il lâche son étreinte, me permêtant ainsi d'avoir libre utilisation de ma mâchoire.

-Un gentleman! Je vous remercie de m'avoir redonner accès à ma bouche.

Je lui souris, je me sens ignoré. Les deux hommes se regardent, ils pensent que je suis fou. Je ne le suis pas. Non bien au contraire. Ce sont eux les fous. Ce sont eux. J'en viens à me demander s'ils sont muets. Perdu dans mes songes je suis finalement ramené à la réalité lorsqu'un l'un d'eux prend finalement la parole, brisant ainsi avec peu de pudeur mon idée conçue de son état de muet.

Homme: Vous allez répondre à toute nos questions. Tout ce qui va être dit ici peut être utiliser contre vous.

Je comprends la situation.

-À une condition. J'ai faim. Nourrissez-moi et je répondrai.

Ils rient, mais je ne blaguais pas. J'étais sérieux, parfaitement sérieux. Je me fâche et je mange. Mon être est repu. Je regarde le cahier de l'homme, je l'ouvre, il est tout tacher d'ancre rouge. Je puis cependant distinguer une série de question. Je prend alors un crayon et je répond, comme promis.

----------------------

Prénom: Hier encore je n'avais pas de prénom, je ne m'en souciait pas, qui à besoins d'un prénom? C'est ce que je pensais encore hier, avant que cette enfant me pousse à n'en trouver un pour jouer avec elle. Hier encore je n'avais qu'un nom bien simple qui ne désignais rien de plus que mon existence. Maintenant j'ai un nom plus complet, un prénom qui compète ce pourquoi j'existe, ce pourquoi je vie encore et ce pourquoi j'agis ainsi. Nathaniel est mon prénom, un prénom qui signifie: Il à donné. Qu'à t'il donné? Son âme à sa cause.

Nom: Mon nom est mon expression la plus absolue de mon existence, il est quelque chose que tout le monde possède à un certain degré. Si j'avais choisi ce nom c'est bien qu'il ne pouvait que me désigner, moi qui n'avait pas de nom, de visage. Mon nom est Anima, anima qui signifie âme. Je suis une âme, une âme qui désormais ne s'hasarde plus, une âme qui maintenant, maintenant qu'elle possède un nom complet peut avancer vers l'absolution, vers le nirvana.

Âge: L'âge d'un être est comme le temps, il est conceptuel et ne représente qu'une durée tellement variable. Je n'ai pas d'âge. Je ne suis pas vieux, je ne suis pas jeune, j'étais, je suis et je serai. Tel est ma certitude. À quoi bon compter mes âges. J'attend depuis si longtemps et pourtant depuis si peux de temps. Qu'est-ce que le temps d'une vie dans l'immensité de l'univers? Il y avait, il y à il y aura. Tout n'est que poussière, tout n'est qu'étincelle, brûlant durant quelques années, secondes, avant de finalement s'éteindre. Je n'ai pas d'âge, j'existais à l'aube du monde, j'existe à son zénith et j'existerais à son couché.

Sexe: Je suis anatomiquement parlant un homme. Je possède tous les attributs témoignant de ce fait qui est, il me semble bien évident puisque je ne suis pas du tout de caractère androgyne.

Orientation sexuelle: C'est une question qui mérite réflexion. Je puis affirmer n'y avoir jamais réellement réfléchis. Je pourrais ainsi affirmer que je suis avant tout centré sur mon travail, mes choses, mes créations. Je ne peux pas parler d'orientation sexuel à proprement parler, mais si je ressens une attirance pour une personne, alors je serais de l'orientation sexuelle approprié. Le physique est secondaire, l'âme est primaire. Mes désirs sont avant tout ceux de l'esprit avant de rejoindre le charnelle. Je n'es jamais échanger, à ce jour, le moindre contact sexuelle avec qui que ce soit. Personne na encore rejoint mon esprit de manière à me pousser à passer à l'acte physique. J'ai aimer et j'aime certaine chose, je les touches lorsque je le peux, mais rien ne fut à caractère sexuel dans mes gestes. Je n'es encore jamais trouvé l'âme qui me poussera au delas de la curiosité intellectuel, mais lorsque je croiserais cette âme, je serais de l'orientation sexuel qui sera la plus approprié.

Race: Je ne suis pas un humain, je ne suis pas un monstre. Je suis ce que je suis, je suis Nathaniel Anima. Je n'es pas de race à proprement parler car je suis le seul et unique membre de cet espèce. J'ai une forme humanoïde, pouvant me mêler parmi les hommes de la grande cité... Oui, d'apparence je suis un homme absolument normal, mis à part peut-être mes yeux qui ont une fâcheuse tendance à s'allumer...

Si quelqu'un venait à me faire un test sanguin ou a m'autopsier alors il verrait que je suis bien plus qu'un humain ou même bien plus qu'un simple monstre... Voyez-vous je possèdes beaucoup de caractéristique de toutes les races de se monde, passant de l'humain à l'albinos, de l'albinos au mi-animal...


(Vous voudrez probablement en savoir plus, mais il m'est impossible d'en parler. Les raisons sont pour le moment entièrement secrète et vous comprendrez bien assez tot avec l'histoire que vous pourrez suivre en fessant du rp avec nous. Je mettrais cette fiche à jour lorsque tout vous seras révélé en rp. )

Classe sociale: Je suis pauvre de sous, riche de connaissance. Je n'es pas de classe sociale, je n'es pas de terrain luxueux, le monde est mon jardin. Je possèdes bien peut de chose, mais je puis avoir l'univers si je le désire. Je ne suis pas populaire, je possèdes une armée. Je ne suis pas un noble, je ne suis pas un pauvre. Je n'es pas de demeure dans votre monde, je suis maitre du mien. Je n'existe pas, je suis partout, nul part.

Profession: Une profession... Parlons plutôt d'un hobbies, d'une manière de vivre, oui, parlons de ma vie. Je suis un scientifique, j'aime la science, elle me nourrit, je la nourrit. Je vie avec elle, j'explore, j'invente, je créer et je comprend. Pas une journée n'est sans que je ne fasse usage d'elle ou qu'elle ne fasse usage de moi. Je suis un scientifique, je suis le meilleur, le pire. À vrai dire je ne suis pas un scientifique, je ne suis pas agent de science, je suis science.

Plus grande peur et faiblesse personnelle: Les peurs, les craintes, les phobies sont des incompréhension. Des choses inconnue qui par manque de compréhension de note part provoque une situation de stress psychologique intense résultant ensuite en une foule de conséquence physique et mental. Bien que je sois en mesure d'élaborer pendant plusieurs jours sur ce mot, bien que je puis comprendre le phénomène de la peur et expliquer les causes de manière rationnel, rien ne m'empêche de la ressentir.

J'ai un cerveau hors du commun qui me permet d'analyser et de comprendre à un rythme frénétique, comprendre une situation et prévenir évite généralement les danger et donc par extension les peurs. Capacité qui m'aide à supresser la très grande majorité des peurs en un laps de temps très cours. Cependant mon être entier vibre de peur à une seule pensée bien précise. Une chose qui malgré mon cerveau, aussi extraordinaire puis-t-il être, est dans l'impossibilité de comprendre. Je possède une phobie qui m'est impossible de supresser.

Ma phobie est viscérale, le vide. Un vide si noir et abyssal qu'il me couperait du monde, de mon intelligence. Une solitude non pas physique, mais intellectuel. Une solitude qui me laisserait en proie à la non existence, un vide intérieur si grand qu'il me fermerait au Nirvana. J'ai peur de la non-existence de mon être, mais non de la mort. Peur d'exister de corps, mais pas d'esprit. Le vide, me perdre dans le méandre infinie de mes pansés pour ne jamais en ressortir. Le repliement absolue de mon être sur lui-même. Ma plus grande peur réside en moi, elle n'est pas extérieur. Ma phobie est le cadeau empoisonné venue de mon génie.


Chose la plus précieuse aux yeux du sujet: De toutes les choses que je veux posséder, de touts les trésors que je possèdes, s'élève une seule et unique chose, brillante à un tel point qu'elle peut me faire oubliée le reste. Cette chose, je la possède déjà, mais ce qui est magnifique c'est qu'elle est évolutive, qu'elle se transforme, voila ce qui la différencie de la plus part des choses... C'est la source de tout mes problèmes, de toutes mes joies, de toute mes actions. Un cadeau qui me fait vivre tel que je l'entends, qui me fait voir le monde d'une manière d'on seul moi le peux. Mon intelligence incommensurable.

Armes De Prédilection: - Damoclès.
- X & Y

Description Des Armes:

-Damoclès est un être vivant, une chose, une créature. Il est miens. Damoclès est mon épée, une épée qui possède une âme. Il est bien plus qu'une simple arme, il est l'une des clées de Nirvana. Je l'es trouvé au tout début. Tel un enfant que j'ai recueillit, je lui est donné son nom et il me donna le mien, Anima. Damoclès est bien plus que mon arme, il est le sacrifié, pour ma cause, notre cause. Sacrifiant ses souvenirs, sont corps, son être, son âme en échange du pouvoir... En échange du pouvoir de la réalisation, du Nirvana. (Voir fiche de Damoclès LIEN)

-X & Y: De A à W étaient que de simple essaie sans envergure. X & Y sont le fruit de mon invention et de mon génie. X & Y sont deux armes à feux à canon superposé, l'une d'entre elle possède aussi deux longue lâme sur le dessous et le dessus. Chacune des des deux armes possèdent des caractéristiques qui leur sont propres. Le secret de X & Y réside réellement des les munitions utilisé... Il faut cependant savoir que je ne suis pas un guerrier. Je ne dégaine alors que très rarement mes armes. Je préfère en référer à Damoclès, mon intelligence et mon pouvoir.

-X: Cet arme possède une lunette de sniper longue distance. X est principalement utilisé lors des combats à très longue distance. C'est pourquoi sa puissance de feux est plus importante que celle d'Y.

-Y: Contrairement à sa jumelle, Y possède deux mode de tire pouvant être régler quand bon me semble. Tire simple (deux balles, une par canon) et burst (rafale de 10 balles suivit d'un temps de refroidissement). La puissance de feu de Y est inférieur à celle de X, ayant surtout été créer pour les combats semi-rapproché. Cette dernière comporte aussi une lame sur le dessus et une en dessous, permettant ainsi le combat rapproché.


Pouvoirs ou capacités du sujet: Divus Judicium & ???.

Description des pouvoirs ou capacités:

-Divus Judicium: N'avez-vous jamais rêver d'être un dieu? N'avez-vous jamais rêvez d'être le maitre du monde et de pouvoir contrôler absolument tout? Je n'en rêve pas. Pourquoi rêver de quelque chose qui m'est déjà accessible? Mon pouvoir me permet le contrôle absolue de toute chose, une infinité de possibilité... Rien ne m'est impossible gace à ce jugement divin.

Bien que mon pouvoir soit absolue il possède deux faiblesses. La première vient du fais que le radius de sont effet est très restreint, soit 20 centimètre autour de moi. J'entend par la qu'il existe autour de tout mes membres une zone invisible d'un diamètre de 20 centimètres. Mon pouvoir ne peut s'étendre ainsi plus loins que cette zone très restreinte rendant ma capacité plutôt défensive qu'offensive. Bien que je puis momentanément augmenter cette zone d'effet au prix de plusieurs conséquence (voir fiche du pouvoir).

La seconde faiblesse tient dans le fait que je dois rester concentré en tout temps pour ne pas qu'un élément échappe à ma zone de contrôle. Comprenez que si je ne fais pas attention il est évident que je ne pourrais contrôler une balle tirer dans mon dos. Le secret est donc la. Déconcentrez moi et vous aurez l'ouverture souhaité. Mais il n'est pas simple de me faire perdre ma concentration, je suis certes lunatique, mais mon esprit est vif. Usez d'imagination.

- ??? ( À venir. Je ne sais pas encore si je le découvrais en rp ou si je l'ajouterais dans ma fiche avant ^^)


Évaluation Psychologique: J'apporte le chagrin dans le cœur des gens. Je ne suis pas si mauvais, bien sur que non. Je suis aberrant, abominable, absurde, abusif, affligeant, affreux, bas, blâmable, brutal, calomnieux, corrompu, critiquable, damnable, débile, délétère, déraisonnable, douteux, erroné, haïssable, immorale, impropre, impur, invivable, indigne, nuisible, odieux, pendable, sale, tarte mais certainement pas mauvais. Il n'est aucunement question de faire ce que l'homme semble juste. Ce n'est pas une question de bien ou de mal, c'est une question de faire ce qui m'est juste.

Je suis excentrique, lunatique, mais je suis aussi un génie. Je sais être sérieux lorsque le moment est propice, mais je suis bien plus souvent très aléatoire et imprévisible. Bien que je trouve en c'est actions imprévisible une logique qui vous échappera surement.. J'ai ce qu'on pourrait ressembler à un déficit d'attention relativement sérieux, mais je puis m'en défaire si cela est réellement nécessaire. Je ne cherche pas l'attention malgré mes actions mal ordonnée et souvent dérangeante, je vise plutôt à ce que l'on ne me prene pas au sérieux. Mais lorsque je deviens sérieux, je détestes les gens qui m'ignore et d'es lors je les brises. Je ne fais jamais rien pour rien, chacune de mes actions à toujours une porté sur le présent ou le futur.

J'aime ce qui est fragile, évanescent, et unique. J'apprécie les êtres et lieux singulier, irremplaçable, les atmosphères à jamais liées à des situations et à des moments. Je garde ce qui m'est chère prêt de moi, je suis en ce point sentimental, je sauvegarde la pureté. Je suis mélancolique, mais j'aspire au changement. Je rêve de cette beauté, je l'admire, mais je veux aussi la détruire et la bannir.

Je crois fermement que l'avenir est un concept qui est possible de surmonter. Je fait subir l'avenir, je le construit pour les autres. J'ai beaucoup mieux à faire que m'inquiéter de l'avenir, j'ai à le préparer. Je n'ai qu'un seul but dans la vie, je suis prêt à mourir pour ce but. Je construit mon avenir, je construit celui du monde et le votre.

Je crois que les hommes ne comprennent rien, qu'ils ne sont bon à rien. Je crois qu'ils ont gaspillé le monde et qu'ils n'ont ce qu'ils méritent lorsqu'ils se dévore entre eux, s'arrachant leur biens et leurs idées. Je crois que l'homme n'est pas digne d'être à la tête de la chaine alimentaire, à la tête de cette planete. Mais je crois aussi aussi aux exceptions, je crois que certains hommes mérite de vivre, mérite d'atteindre le Nirvana. Ceux-si ce battront et se relèveront lors du jugement dernier, à l'avènement du Nirvana.


Description physique du sujet: Je me décrirais comme étant quelqu'un de bien simple. Je ne suis pas le genre d'homme qui passe des heures dans les toilettes pour se pomponner, mais je ne suis pas non plus celui qui ne se lave pas durant sept jours. Je me dois d'être bien propre pour ne pas contaminé mon laboratoire!

Commençons par le haut pour terminer avec le moins essentiel. Tout d'abord, vous pourrez remarquer immédiatement ma peau très claire qui se distingue difficilement de la neige. Ma silhouette se fait plutôt discrète. Manger peut parfois me paraître inutile. Je suis donc assez maigre. Je ne suis pas la personne la plus petite et non plus la plus grande. Ma taille fait 1m85, ce qui laisse encore plus ma maigreur en forte apparence. Je ne suis pas un simple squelette dénué de muscle, mais je n'en suis pas bien loin malgré une force qui ne semble pas être normal du à ma consistance.

Comme pour faire contraste au reste de mon corps, mes cheveux sont d'un noir excessif. Je ne me les fais pas souvent coupés, ils sont donc mi-long. Ces derniers tombent légèrement dans mon visage, mais ne cachent pas mes yeux éblouissants. L'iris de mes yeux est d'un vert assez provocateur. Parfois, lors de mes émotions fortes, ces derniers se mettent à briller d'un rouge éclatant que l'on pourrait même percevoir dans les plus grandes noirceurs de la nuit. Mon nez me semble bien normal. C'est un nez typique d'homme de couleur blanche. Du moins c'est ce que mes expériences sur le corp humain m'ont révélé... Que dire de ma bouche qui sort des insanités à temps plein? Lèvres rosâtre, mais un rose bien léger. Ce ne sont pas des lèvres énormes, mais elles sont quand même bien apparentes. Mon visage se termine finalement par un menton semi-pointu.

Un coup fin se situe entre mon visage et mon corps maigre. Mon style vestimentaire n'est pas très extravagant. Celui-ci se compose souvent d'une chemise bien ordinaire avec un pantalon bien ordinaire aussi. Si vous ne me reconnaissez pas avec cette description, c'est surement que vous êtes aveugle.


Passé du Sujet, motif :

Je souris en voyant la dernière question. Ils veulent tout savoir sur mon passé, mais il n'y a rien à savoir. Je ne vie pas au passé, n'y au présent, je n'existe qu'au futur. Hier encore je n'avais pas de nom, hier encore je n'avais pas de prénom, pas d'âge, pas de sexualité, pas de sexe, pas même de corps, je n'avais pas d'arme, pas de pouvoir, pas de psychologie. Hier encore je n'avais rien et je n'étais rien.

Aujourd'hui que suis-je de plus? Alors que j'écris c'est mot je suis déjà au futur. Que me reste t-il de passé ou même du présent? Comment puis-je alors écrire une histoire qui n'est point décidé. Rien n'a été jouer, rien n'est jouer... Tout reste à écrire, les personnages, les acteurs ne commencent qu'à se dessiner. Les actes prènnent forment petit à petit à mesure que tous et chacun exploite son rôle à merveille. Et que ce passera t-il durant l'entracte? Que ce passera t-il ensuite?

Le futur est tellement excitant, tellement palpitant. La monté et puis la chute pour finalement toucher à la renaissance tant attendu! De la lever du rideau, du rappelle et des applaudissement, de la clôture à un nouveau lever du rideau. Les décors qui changent et qui ne jamais se ressemble. Le futur est si enivrant! Pourquoi posséder un passer, pourquoi vivre dans se passé? Il faut bannir le passé. détruire le présent et vivre le futur sans crainte. Accepter le Nirvana, ne faire qu'un avec lui.

Hier encore je n'avais rien, je n'étais rien... Aujourd'hui je n'es rien, je ne suis rien. Mais qui sait ce que j'aurais demain ou même qui je serais?

Je referme le cahier que je décide de garder pour moi. Je prends aussi le stylo, je ne crois pas que l'homme m'en tiendra rigueur puisqu'il n'a plus de main pour écrire ou de cerveau pour faire fonctionner les dites mains inexistante. Je prend le cahier sous mon bras, le stylo dans ma veste, je souris. Ce fut un agréable repas, une agréable rencontre dans un agréable endroit. Je me dis que je devrais revenir ici plus souvent. J'aime l'hospitalité qu'ils m'ont si gentiment offert.

J'ouvre alors la porte et sort d'un pas calme, mémorisant l'endroit, je me promet de revenir, mais cet fois j'apporterais quelque amis. Nous nous amuserons, je suis certains. Oui, je me promet de revenir, je ne sais pas quand car je ne sais pas dequoi demain sera fait et cela me fait jubiler. J'ai hâte, très hâte...

_________________
/l、
(゚、 。 7
 l、 ~ヽ
 じしf_,)ノ


Rien ne se perd, rien ne se crée. tout se transforme.


Dernière édition par Nathaniel Anima le Dim 8 Aoû - 14:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel Anima
Architect Of The Sin
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 27
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Points d'XP:
2825/3099  (2825/3099)
Points de vie:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: L'intérogatoire.   Sam 24 Juil - 16:48

Fiche des pouvoirs

Divus Judicium

1ère phase(niveau 1 à 3):
Frustration! Je ne savais point contrôler mon pouvoir à cet époque de ma vie. Apparition non contrôler, possibilité réduite... Une zone de contrôle de seulement 5 centimètres, décidément rien ne fonctionnait correctement.

2e phase(niveau 4 à 6):
J'étais toujours aussi frustré. Toujours ce nombre de possibilité réduite... Bien que j'avais maintenant un meilleur contrôle qu'à mon précédent stade, je ne pouvais m'empêcher d'être en colère envers cette capacité qu'était la mienne.

3e phase(niveau 7 à 9):
Joie! Ce fut à cet instants que je ressenti finalement le plaisir de pouvoir maitriser mon pouvoir. Je savais qu'il me rester encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir en faire ce que je veux. Mes progrès me faisaient cependant réellement plaisir, ma zone s'étendait alors à 10 centimètres et plusieurs possibilité de contrôle furent leur apparition au même moment. Je sentais que je m'approchait du contrôle parfais...

4e phase(niveau 10 à 12):
Le comble du bonheur. Ma maitrise fut d'est lors parfaite. Ma surprise fut d'autant plus grande lorsque je remarqua que ma zone possédait maintenant un radius de 20 centimètres! De plus cette capacité qui est mienne me permit d'augmenter encore plus les possibilité de contrôle de cette zone rendant toutes armes, projectile, en fin, tout ce qui pouvait entré dans ma zone, sous ma merci. Cependant un désir d'en vouloir plus, toujours plus me déchirait...

5e phase(niveau 13 à 15):
J'en rêve... Je rêve de ce niveau de pouvoir qui rendras toutes choses entièrement sous mon contrôle dans cette zone. Le pouvoir d'appliquer toutes mes idées les plus folles à tout ce qui entre à l'intérieur... Mais la encore, je sais que ce n'est point la fin... Il manque une chose à mon pouvoir pour le rendre parfais...

Phase Maître(niveau 16 et +)
La puissance ultime atteinte! Rien ne me résiste, je plie le réelle à ma volonté, je créer l'impossible! Bien que ma zone n'excède toujours pas les 20 centimètres je possèdes maintenant une technique me permêtant d'augmenter le radius proportionnellement à la quantité d'énergie que je dépenses pendant un cours moment. Vous l'aurez compris, je ne suis pas un simple humain. Cette technique n'est que l'application de la capacité la plus essentiel de l'Albinos.

_________________
/l、
(゚、 。 7
 l、 ~ヽ
 じしf_,)ノ


Rien ne se perd, rien ne se crée. tout se transforme.


Dernière édition par Nathaniel Anima le Sam 24 Juil - 17:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'intérogatoire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Claudy Gassant est expulsé après avoir subi un interrogatoire aux USA
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» Projet de campagne Blitzkrieg pour personnes intéressées et intéressantes ;)
» 08. Un TP peut finalement se révéler intéressant PV Dakota
» Des idées pour faciliter l'intégration?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaedes :: Présentations Des Personnages :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: