Forum rpg
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première patrouille (PV Bast)

Aller en bas 
AuteurMessage
Luna

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 05/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Première patrouille (PV Bast)   Jeu 12 Jan - 15:34

L'ascenseur grimpait les étages à grande vitesse. Les néons qui servaient d'éclairage flashaient de temps en temps, rappelant presque l'état critique de ce monde. Un groupe de militaire s'apprêtait à aller patrouiller les environs, en particulier la ville en ruine. Luna était présente, mais ne portait pas l'habit militaire. Elle portait sa combinaison, plus confortable, et surtout plus apte au combat rapproché. Elle regardait les numéros défilé sur l'écran, pendant que leur sergent s'occupait de donner ses ordres, et faisait un topo sur la sécurité. Luna n'écoutait pas. La jeune fille était trop absorbé par sa nouvelle excitation. Elle partait enfin à l'aventure. Un peu sur les nerfs de devoir compter sur ses co-équipiers, elle qui préférait être seule. Mais bon... autant faire comme on le lui demandait. C'était l'unique fois, et c'était pour lui montrer le monde extérieur. Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua qu'au dernier moment que leur sergent se trouvais maintenant à ses côtés.

"Ne t'inquiète pas... Moi et mes gars on te protégera."

"Je n'ai pas à m'inquiéter. Je connais mes capacités, Sergent."

"N'empêche. c'est la première fois que tu sors, et tu ne -"

"Sergent..." Luna se retourna vers lui, sourire au visage. " N'est-ce pas la raison pour laquelle j'ai été créé? Je serais supposé être seule, en fait. Donc non, je n'ai pas peur."

Le sergent lui rendit son sourire. Il semblait conscient que sa protégée était puissante, mais étant donné son apparence fragile, il voulait être sûr que tout irait bien. Au moment où Luna reposait son regard sur les chiffres, l'ascenseur s'arrêta. Ils étaient arrivés. Les yeux de la jeune fille s'illuminèrent. Enfin, elle allait connaître le monde extérieur. L'ascenseur s'ouvrit, menant à un couloir, et au fond, une porte blindé. Chacun des soldats chargea son arme et se mit en position de tir, prêt à traverser la porte. Luna, quant à elle, ne fit que prendre son bâton en bandoulière dans son dos, et se le mit en main, s'en servant comme appui.

"Souvenez vous, les gars! On est en territoire hostile, alors on tire, sur tous ce qui pourrait ressembler à l'un d'entre nous. Il n'y a pas de chasseur, à l'heure qu'il est. Souvenez vous bien que vous avez huit doses d'antidote, donc huit heure. La mission n'en prendra que quatre, cependant. Les autres sont au cas où vous vous perdriez..."

C'était donc un véritable labyrinthe, au dehors? Si on pouvait se perdre si facilement... Tous les soldats prirent une dose, et Luna les imita. Puis, la porte se mit à bouger, s'élevant, permettant à Luna de voir l'extérieur de ce monde. Tout était effectivement en ruine. C'était plutôt triste à regarder. Mais en même temps, elle était dehors, et ça, ça lui plaisait énormément. Au dehors, un véhicule les attendait, à bord du quel les soldats prirent place. Le sergent allait prendre le siège du conducteur, puis jeta un regard à Luna.

"Je sais que tu préfère être seule... Alors... Tu me contacte à chaque heures. et après les quatre heures, tu me rejoint ici, aux portes. D'accord?"

Luna acquiesce, prête à faire face aux danger de cette surface. Elle n'était pas inquiète, les programmes intégré dans son cerveau lui permettant d'avoir accès à une multitude de techniques de combats. Combiné à sa lame laser, la jeune fille n'avait rien à craindre de ce côté là. Lorsque le véhicule se déplaça enfin, Luna sourit. Enfin seule... Autant commencer par courir... elle n'avait que quatre heure, après tout. Si elle pouvait au moins être efficace durant ce temps, ce serait merveilleux. Elle possédait une seringue, et une fiole, pour y mettre du sang, et créer un peu d'antidote. Ce serait parfait... Luna s'élança aux pas de courses vers la ville en ruine, prête à faire face à n'importe quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bast

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 06/07/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/125  (100/125)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Jeu 12 Jan - 20:54

Comme chaque jour, la lune quittait les cieux pour laisser la place au soleil qui venait éclairer les restes, de notre monde détruit, il éclairait surtout le regard des gens en montrant l'état critique de notre monde. Avec le levé du soleil et les premiers rayons lumineux qui fendaient les cieux, le monde s'éveillait, les créatures de la surfaces se préparaient pour leurs carnages habituels et se lançaient en chasse de pauvres humains, pendant ce temps, les soldats et les chasseurs de la grande tour se préparaient à sortir pour se lancer dans leur continuelle traque aux monstres pour leur vaccin. Bast fut tiré du pays des songes par les premiers rayons du soleil levant, il sauta de son perchoir et salua deux chats errants qui étaient non loin de là.

"Hooo, salut vous deux. Vous voulez manger un morceau ?" Il sortit de son sac deux petits morceaux de poisson qu'il avait trouvé dans une maison "Aller manger ça vous ferra du bien"

Le jeune homme partit comme chaque jour sur les toits pour se dégourdir les jambes, s'entrainer un peu et surtout pour s'amuser, car dans ce monde, si l'on ne peut pas fuir on est mort et si on ne peut pas s'amuser, il vaut mieux mourir. Il passa plusieurs heures à se promener d'immeubles en immeubles, en passant sur les toits ou sautant par les trous qui parsèment la majorité des immeubles encore debout, dans les ruines de l'ancienne ville, cela l'amusait car il se remémorait les soldats idiots qu'il avait réussit à distancer avec ces quelques mouvements de base du survivant de la surface. Il s'installa sur une poutre métallique qui dépassait d'un bâtiment, point d'observation idéal et surtout excellent lieu pour la réflexion.

* Ok aujourd'hui j'évite les problèmes, beaucoup de chasse sont prévues donc cette zone va devenir hostile en très peu de temps, entre les humains qui tireront à vue et les monstres qui attaqueront tout ce qui bouge et qui ressemble de près ou de loin à un humanoïde, je n'est pas la moindre chance. *

Bast sauta de son point d'observation et atterrit plusieurs mètres plus bas avec l'agilité qui caractérise les chats et la nouvelles espèce de créature de la surface qui sont devenus comme eux. Il visita quelques maisons ou il pensait trouver des choses intéressantes et de la nourriture pour la journée, journée qu'il allait devoir passer loin des restes de la civilisation disparu, loin des ruines, loin des morts et de la destruction.

* Bien, je cherche rapidement quelques choses pour la journée, et je m'éloigne rapidement de cette zone de malade, je veut pas me faire manger ou me faire vider de mon sang, je suis pas malade. *

Bast l'ignorait, mais cette journée allait lui réserver de très grande et très nombreuses surprises ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 05/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Jeu 12 Jan - 22:08

Toujours au pas de course, Luna arriva à l'entrée de la ville, déserte. Une brise balaya la poussière qui flottait au dessus des surfaces, comme les toits. La jeune fille s'arrêta pour observer les environs. Il ne fallait pas trop se dépêcher ici. Elle risquait d'attirer l'attention d'un de ceux qu'on disait être des monstres. Pour l'instant, ce que la jeune fille voyait, ce n'était que désolation à travers une ville en ruine abandonnée. C'est donc ça, l'extérieur, se dit-elle. Ce n'était pas aussi pire que ce qu'elle s'était imaginé. les nombreux commentaires qu'elle avait reçu était bien pire. Mais évidemment, lorsqu'on rapporte ce que l'on a vu, on en met toujours un peu plus...

Luna fit quelques pas dans la ville, fixant chacune des fenêtres, portes, et ouverture qui aurait pu lui causer problème. Elle activa la lame de son arme, et s'avançait entre les rues. Quand soudain, elle entendit du bruit, en provenance d'une des maison. Se plaçant en position de combat, Luna avança d'un pas silencieux vers la porte, pour y jeter un oeil. Cela pouvait bien être n'importe quoi. Un monstre, un animal, des ruines qui s'effondre... Mais la jeune militaire se devait d'aller voir. Si jamais elle pouvait récupérer du sang de monstre, ce serait un succès pour sa première mission, et on lui ferait confiance. Ce qu'elle vu fut... quelqu'un qui semblait chercher quelque chose. Est-ce que c'était un monstre? Non, il n'avait rien de monstrueux... Il avait l'air complètement humain, d'où était placé Luna. la jeune fille décida de faire un pas en avant, ce qui fit craquer chaque petite parcelle du plancher. Luna ne put s'empêcher de jurer mentalement, la frustration venait de la prendre. Elle se plaça ensuite en position de combat, son javelot placé derrière elle, et sa main gauche devant elle, prête à une éventualité.

"Es tu... un de ceux que les soldats qualifie "monstres"? Pourtant, tu as l'air... normal?"

Luna baissait peu à peu sa garde, ne comprenant pas trop ce qui se passait. On lui avait dit que les monstres étaient des êtres répugnants. Celui là avait l'air humain! Peut-être que s'il s'approchait, elle remarquerait des différences majeures? Il y avait trois type de monstres. Les albinos, complètement pâle et aux cheveux excessivement blanc, les mi animaux, qui avaient les attributs de ces derniers, et les mi-matériel, qui prenait la consistance du matériel de synthèse. Celui devant elle ne présentait rien de ces caractéristique. Luna ne remarquait pas, derrière elle, l'espèce de mutant ours qui s'approchait d'elle, l'écume aux lèvres. Il cherchait à manger, et cela faisait plusieurs jours qu'il n'avait rien avalé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bast

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 06/07/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/125  (100/125)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Ven 13 Jan - 19:00

Bast fouillait tranquillement une maison quand un bruit le fit se retourner, un craquement de planche de bois, comme le craquement du plancher, il en conclut qu'une personne ou une créature venait de passer la porte et d'entrer dans la maison. D'après lui il s'agissait de la personne qui était passée en courant dans la ruelle quelques minutes plus tôt.
Bast n'avait pas à se demander s'il devait se méfier, humain ou créature, il était en danger. Le premier voudrait probablement le tuer pour son sang, le second tenterait de le tuer pour le manger, mais probablement pas dans cet ordre là d'ailleurs. Cependant, il ne pouvait s'empêcher de se poser la question, une créature aurait probablement déjà attaquée, mais un humain ne serait pas asser idiot pour se promener seul à la surface, la question bien qu'inutile est complexe prenait la tête du jeune homme, cependant la réponse se dévoila d'elle-même quand l'invité prit la parole. La réponse était claire, une humaine, seule une humaine peut poser comme celle-ci.

"Es tu... un de ceux que les soldats qualifie "monstres" ? Pourtant, tu as l'air... normal ?"

Bast se retourna et leva la tête vers la jeune fille, il dissimula autant que possible ses dents pointues, il remit en place son bandeau qui dissimule ses oreilles et vérifia que sa queue ne se baladait pas. Puis une fois certains que la vérité sur sa nature n'était plus perceptible il regarda la fille. Une jeune fille très belle, peut être un peu trop de bleu sur elle mais au moins une humaine. Elle avait un teint normal ce qui éliminait l'idée qu'elle soit albinos, son corps totalement normal et son odeur des hommes de la tour éliminait la possibilité de la créature moitiée animal et sa posture de combat et l'utilistation d'une arme pouvait presque affirmait qu'elle n'était pas de ceux que l'on appelle Mi-matériaux.

"Salut, .... ''

Bast marqua une pause quand il entendit un bruit à l'extérieur, puis regardant plus attentivement il vit une grande créature juste derrière la fille aux cheveux bleu. Son aspect bestial, son regard et le filet de bave qui s'écoulait de ses lèvres permirent à Bast de comprendre ses intentions, il aller attaquer. Le plus surprenant n'était pas la faim de la créature, mais plus le fait que son prochain diner n'avait même pas entendue ce monstre arrivé.

" .... Mais ! Attention !! "

Le jeune homme changea radicalement au contact du danger. Son instinct de survie le poussa à se mettre sur ses gardes et à dévoiler sa véritable nature. L'ensemble de ses poils se dressèrent, ses oreilles reprirent leur place au sommet de son crane, ses dents poussèrent légèrement et apparurent au-dessus des lèvres, ses griffes se déployèrent et son regard changea, il perdit son regard doux et enfantin pour laisser place au regard de prédateur propre aux félins.
Bast ne pouvait laisser une personne se faire déchiqueter sans rien faire, il décida donc d'essayer de lui sauver la vie. Il s'élança et plongea pour attraper la fille et ainsi lui évité de se faire déchiqueter par le monstre, ils atterrirent un peu plus loin dans le coin de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 05/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Lun 16 Jan - 16:08

la silhouette, celle d'un garçon, se retourna, dévoilant un jeune homme bien normal, mis à part quelques comportements que Luna prit pour de la nervosité toute simple. Il lui répondit timidement, toujours avec cet air de nervosité. La jeune fille allait lui dire qu'il n'avait rien à craindre d'elle, lorsqu'au final, sa nature de monstre se dévoila. Luna ne fut pas vraiment repoussée, seulement très surprise. Il avait complètement changé, et possédait maintenant les attributs animal du fauve. Alors que Luna remarquait que le monstre semblait vouloir se jeter dessus, elle ne put que se mettre dans une position de garde, en se demandant pourquoi il l'avait prévenu... Le petit homme chat était-il dérangé? Luna tomba au sol, s'évitant de peu la patte meurtrière de l'homme ours derrière elle. Le monstre l'avait donc sauvé... qu'y avait-il de si monstrueux dans son comportement? Luna se posait un tas de questions, maintenant. On lui avait toujours dit que les monstres étaient sans pitiés qu'ils tuaient à vue tous les humanoïdes qu'ils voyaient... À noter qu'elle n'Avait pas l'air d'un humanoïde normal, avec son attirail et ses traits.

"Pousses toi!"

Luna repoussa l'homme chat, en roulant vers la rue, faisant quelques roulades accompagnées du garçon, avant de se retrouver sur le dessus, pour se remettre en position accroupie, prenant son bâton. Elle fixait la tête du monstre, plaçant son arme de manière à pouvoir lui couper quelque chose, un bras, une jambe... n'importe quoi qui le mettrait dans un état de petite mine de sang, pour permettre à Luna de récolter ce dont elle avait besoin...

La jeune fille profita de sa position pour se donner un meilleur élan, et faire un saut beaucoup plus haut que ceux dont elle était capable normalement. Elle envoya son bâton complètement derrière elle, en activant la lame de sa lance. Son bras envoya l'arme dans un arc mortel, la lumière de la lame laissant une sorte de traînée lumineuse derrière elle. L'ours voulu parer la lame, mais ce fut une erreur ; Du sang parti dans plusieurs sens, un cri de douleur, puis un bras qui tombait. Luna suivit peu de temps après, roulant au sol pour finalement se relever rapidement, croyant que l'ours n'en aurait probablement pas terminé. Mais au final, l'ours souffrait bien trop pour reprendre un quelconque combat. Luna, dans une sorte de pitié, décida de finalement tourner sur elle même, son bâton complètement étendue. La lame eut raison de la chair tendre du cou de ce monstre, qui tomba, pour ne plus jamais se relever. Maintenant, s'occuper de l'autre...

Luna se retourna, menaçant l'autre monstre chat de sa lame, sans pour autant avoir l'air de vouloir le tuer. Elle le tenait en joue, profitant de sa position de force pour l'empêcher de faire quoi que ce soit. Luna avait surtout des questions à lui poser.

"Pourquoi tu m'as aidé?"

La jeune fille donna cependant une chance au monstre chat, en désactivant sa lame.

"Je n'ai pas l'intention de te tuer..."

*...Pas pour l'instant, en tout cas...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bast

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 06/07/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/125  (100/125)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Mar 17 Jan - 18:07

Il ne faut jamais se fier aux apparences, la jeune fille aux cheveux bleus paraissait être une personne fragile, cependant elle c'est avérée ne pas être si fragile qu'il n'y parait. En un simple coup d'épée elle parvint à trancher le bras de la créature, un mouvement simple, beau et surtout très rapide. Le coup de la jeune fille dessina un arc lumineux, un arc aussi beau que dangereux qui parvint a délester le monstre de son bras. Cependant, la jeune fille n'avait pas fini de surprendre le jeune Bast, contrairement aux autres humains qu'il avait rencontré, elle ne se plaisait pas à faire souffrir les habitants de la surface, elle entendait les cris de douleurs de l'ours et choisit de lui donner la mort. Elle tourna sur elle même tendant le plus possible sa lance, la lame eut raison du monstre et de sa tête qui tombèrent tout deux au sol pour ne plus jamais se relever.
A peine la tête de l'ours avait-elle finit de rouler que la jeune fille se retourna vers Bast. Elle le menaçait de sa lame, mais elle ne semblait pas vouloir l'affronter, ni même le tuer, elle ne semblait vouloir qu'une seule chose, obtenir des réponses aux questions qu'elle se pose.

Devant ce spectacle, cette démonstration de talents, Bast se releva admiratif. Après quelques petites secondes de concentration, le jeune homme parvint à reprendre son calme, sa nature profonde, sa nature de prédateur, disparue pour laisser de nouveau place au jeune homme paisible et souriant qu'il est habituellement. Ses yeux de félins, de prédateur, injectés de sang comme ceux de toutes les créatures de son espèce disparurent pour laisser place aux yeux marrons qu'il arbore le plus souvent, ses griffes se rétractèrent pour laisser place à de petits ongles courts et inoffensifs, ses crocs disparurent légèrement et se cachèrent un peu. Ces quelques modifications auraient pu être accompagnées de la dissimulation de ses oreilles et de sa queue, cependant, sa nature étant déjà connue de son interlocutrice cela n'aurait pas été utile. Bast présentant maintenant un visage plus adapter au dialogue, il s'apprêtait à lancer la conversation, mais il n'en eut pas vraiment le temps car la jeune fille le prit de vitesse.

"Pourquoi tu m'as aidé?"

Cette question n'était pas simple, il ne savait pas comment répondre à cette question, il prit quelques secondes pour réfléchir à ce qu'il pourrait dire, durant ce temps il prit une barre de céréale dans l'une de ses poches et commença à la manger avant de répondre.

"Pourquoi ? Cette question n'est pas simple, je pense que je t'ai sauvée parce-que tu me semble être quelqu'un de bien. De toute façon je n'allait pas te laisser te faire dévorer par ce monstre. "

Il est vrai que Bast n'avait aucune raison, de la sauver, si l'ours l'avait tuer il serrait probablement repartit tranquillement pour la manger et s'il était passé a l'attaque Bast n'aurait eu aucun mal à le vaincre, des monstres comme celui-ci, il est capable d'en affronter plusieurs simultanément. De plus ce n'était pas la première fois qu'il voyait un humain se faire attaquer et il lui arrive souvent de ne pas intervenir. Pourtant, cette fois, même s'il n'avait aucune raison d'agir, il l'avait fait, il l'avait sauvée sans même réfléchir, il avait bondit instinctivement.
Quelques secondes passèrent avant que Bast ne fasse une remarque qui aurait pu surprendre venant d'un habitant de ma surface.

"N'avons nous rien oublié ?" Il laissa quelques secondes passés pour laisser son interlocutrice répondre "On devrait peut-être se présenter non ? Moi c'est Bast"

Bast n'aurait probablement jamais l'occasion de la revoir, mais il voulait tout de même savoir à qui il s'adressait, après tout, si les noms existent c'est pour que des gens les utilisent non? Beaucoup d'autres questions traversaient l'esprit du jeune homme, cependant il ne voulait pas que la jeune fille ne pense subir un interrogatoire.

[Hrp:Je suis désolé, ce post me semble un peu court, a moins que je soit fatigué dans ce cas oublie ce message Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force de sécurité externe
PNJ
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 26
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Mar 17 Jan - 21:02

— Ici leader1, répondez équipe Alpha! Vous nous recevez?

— Bien reçu leader1, ici équipe Alpha, quels sont les ordres?
— Vous devez suivre à distance, une patrouille de soldats dans votre zone code mission prioritaire clé de sécurité pour infos mission 8898P-Lu, reçue?
— Je confirme code mission prioritaire, opération sous couverture Ghost exigée?
— Affirmative équipe Alpha! Leader1 terminer!
— Fin de transmission...

— Okay les gars, utilisation du canal de sécurité 6, brouillé les canaux sur une distance restreinte de 10 mètres. Formation serrée, en triangle. Entrée immédiate du code mission 8898P-Lu. Sur l'interface du système, vous pouvez voir le projet qui est en cours d'essai dehors en ce moment. À lancer de maintenant messieurs, on est sur une mission de filature Ghost. On disparaît des ondes et de la vision des êtres de ce monde.


Subitement, les trois silhouettes disparurent de la vue des créatures qui peut-être les observait dans le secteur. Silencieusement, ils se déplaçaient visibles seulement pour les porteurs d'une combinaison CIT. Le bruit de leur pas n'était pas même audible pour ceux qui avaient eux le bonheur de se retrouver avec des sens améliorer pendant la contamination par le virus. Toutes personnes qui auraient été en mesure de les voir se seraient rendu compte qu'ils se déplaçaient à une vitesse surhumaine malgré le lourd matériel technologique qui encombrait leurs épaules.

Le plus déroutant pour un observateur aurait probablement été le manque de marques distinctives de grades qu'affectaient particulièrement les militaires. Les combinaisons CIT (Combinaison d'Infiltration Tactique) étaient toutes de gris et de noir mat en dehors de leur fonction Ghost. Même dans cette fonction, leurs armes devenaient invisibles aux yeux de tous. Seuls les porteurs de la combinaison étaient en mesure de voir leurs pairs. La seule chose qui les trahissait durant le jour et qui pouvait être facilement attribué à la chaleur de la surface, s'était le léger miroitement que laissaient les combinaisons derrières elles lorsque leur porteur avancé plus vite qu'en marchant.

Chacun de ces soldats était pareil à celui à côté de lui. Les visages, étaient tous invisibles caché par une sorte de visière qui faisait à la fois office de casque d'écoute et de masque à gaz tout en remplissant la fonction de casque de combat protecteur. De plus chacun d'entre eux, avait été recruter dans le plus grand secret et selon des critères stricts. Tous les membres de la tour à l'exception d'environ dix personnes ignoraient jusqu'à l'existence de cette force armée, qui pourrait s'apparenter aux forces spéciales de l'Ancien Monde, celui d'avant le virus.

La formation en forme de tête de flèche progressait rapidement vers les premières rangées de maisons, selon les dernières informations recueillies par un des drones de surveillance de la surface, le 8898P-Lu. Devait se trouver quelque part à l'entré du secteur infesté de monstres. Normalement l'unité aurait neutralisé tout ce qui bougerait en croisant sa route. Mais les ordres étaient clairs, ils ne devaient que suivre de loin leur objectif et veiller au bon déroulement du test. Ils sont Légion et ces Légions sont cachées.

Soudainement, le meneur, celui qui se trouvait en à la tête de la flèche ralentit et fit signe aux deux autres, il pointa avec sont index le bout de son canon et toucha son dos. Aussitôt, à ce signal, les deux autres, empoignèrent à leur ceinture leur silencieux d'armes et le fixèrent à l'embout de leur arme d'assaut et firent la même chose avec chacune de leurs armes létales. Puis, le meneur toucha son torse et fit décrire un arc de cercle à son bras en maintenant sa main ouverte et paume tendue vers son torse. Il n'eut pas besoin de répéter le geste, les humanoïdes vérifièrent ainsi en silence tout leur équipement et ensuite chacun d'eux se tournèrent vers le meneur et firent un symbole de zéro avec leur pouce et leur index. Le chef les imita, après avoir lui-même imité ses hommes à la fois pour les silencieux et pour le reste de son équipement.

Cinq minutes plus tard, ils arrivèrent tout près des premières maisons, sans aucune instruction, chacun d'eux, prirent dans leur veste tactique une paire de gants dentelés et les passèrent à leurs mains. Ils s'élancèrent rapidement en courant vers le mur de brique rouge délavé du bloc appartement, puis sautèrent et finalement réussirent en appliquant leurs mains sur le mur à s'agripper à la paroi, le bruit n'avait pas excédé 10 décibels. Un son à peine audible à plus de deux mètres de là.

Une fois en position sur le toit, chacun d'eux récupéra son arme d'assaut et ils s'avancèrent en s'accroupissant au ras du sol. Leurs mouvements étaient parfaitement synchronisés avec ceux de leur voisin. De telle sorte que pour quelqu'un qui fut aux aguets dans les étages inférieurs eut pris le son pour le vent fouettant le toit ou pour un quelconque rongeur. Une fois que ceux-ci furent arrivés tout près du bord du toit, le meneur décrocha une boîte de derrière son dos et la tendit à son clone de droite, qui lui-même avait décroché une boîte d'une taille légèrement plus petite de son dos et finalement le troisième humanoïde, celui de gauche fit passer par le chef sa propre boîte à celui de droite.

L'humanoïde de droite avait déjà commencé à ouvrir chacun des boitiers et rapide comme l'éclair, il assemblait un grand fusil de sniper surmontée d'une énorme lunette de visée. Il faut d'ailleurs préciser que durant l'opération, jamais les caissons n'avaient été visibles. En effet ceux-ci gardaient leurs propriétés furtives même détachées de leur porteur. Pour ce qui est des différentes pièces de l'arme, la peinture de camouflage avait cette propriété, qui une fois en contact avec l'air prend la couleur dominante et les nuances les plus évidentes de son environnement grâce aux capteurs qui la recouvrent. Donc même s'il fut visible durant les 45 secondes que cela prit pour l'assembler, l'objectif était trop concentré sur son combat avec un monstre.

Une fois l'arme complètement opérationnelle, les trois compères. Ils se couchèrent sur le bord du toit, toujours invisible. Les caméras intégrées dans leur casque protecteur, enregistrait l'information à une vitesse fulgurante et la retransmettaient via leur canal sécuriser vers le département des sciences militaires de la tour. La silhouette de droite, celle qui possédait le fusil de sniper observait à plus d'un kilomètre de distance le projet Luna. Et comme ses homologues, ils attendaient le moment où il lui serait peut-être nécessaire d'exécuter les ordres de niveau orange.


— Ici Alpha, retransmissions des images via canal sécurisé, en attente des ordres. Mesure de niveau orange en stand-by Leader1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 05/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Mar 17 Jan - 22:11

Luna fut sans voix. Elle semblait être quelqu'un de bien? N'était-il pas sensé utiliser la jeune femme comme repas, et le partager avec l'ours? La jeune fille ferma les yeux en secouant vivement la tête. Elle ne comprenait pas. C'était si... étrange. Oui, c'était bien le mot qui convenait. On lui avait dit de toujours être à l'affut des monstres, puisqu'ils étaient sans pitiés, et ils n'aidaient jamais les autres. Voici bien la preuve du contraire. En plus, l'aspect de ce jeune homme à moitié chat... Pourquoi était-il ainsi? Pourquoi avait-il cet air si naïf, une allure de petit gamin, alors qu'il y a à peine quelques seconde, il avait l'air d'une véritable machine de guerre? Elle le voyait, en train de grignoter sa barre de céréale, comme si cette scène était complètement normale... C'était bien étrange, il n'y avait rien d'autre à dire. Luna baissa sa garde une nouvelle fois, voyant que le monstre ne représentait pas une menace. Elle se servit simplement de son bâton comme d'un appui. Luna fut surprise par les paroles du dénommé Bast. Il voulait savoir son nom? Qu'était-elle sensé répondre à cela? Elle n'en avait pas vraiment...

"..."

Elle baissa les yeux, et pensa quelques secondes. Comment s'appelait-elle? Projet chasseur Bio-technologique Luna 5.3., C'était son nom. Mais elle ne pouvait quand même pas lui dire ça. Luna... Ce devait-être le nom qu'elle devait utiliser... Les scientifiques et les militaires l'appelaient ainsi pour la nommer, mais elle avait toujours cru que ce n'était qu'un diminutif. Peut-être qu'elle devait se l'attribuer comme un nom? Autant lui dire cela... Elle leva les yeux vers Bast.

"Je... On utilise le terme Luna pour me nommer, si c'est bien ce que tu veux savoir..."

Voilà qu'elle était prise au dépourvue, et par une question aussi simple que son nom. Elle ne voulait pas lui en révéler d'avantage. Pas uniquement par précaution, mais parce que cela la mettait mal à l'aise. Parler de ses origines la laissait toujours perplexe. Elle se sentait comme au milieu de sa vie, et cela faisait à peine quelques mois qu'elle vivait, qu'elle respirait. Cela la dépassait complètement. La créature de laboratoire était née avec des facultés impressionnantes, et les scientifiques qui l'avait créé l'évaluait sans cesse. Luna décida finalement de ne plus se préoccuper de cela, fermant les yeux avant de hocher la tête à elle même, comme pour se signifier que sa réponse était satisfaisante. Elle se retourna vers le monstre décédé, avant de s'Avancer vers celui-ci, et de sortir son aiguille, ainsi qu'un flacon.

"Merci, Bast, de m'avoir aidé."

D'un oeil d'expert, Luna repéra une grosse veine dans le cou du monstre et y planta son aiguille, avant de commencer à extraire du sang, et de remplir son flacon. La jeune fille le rempli jusqu'au quart, avant de se retourner. Elle avait besoin de plusieurs échantillons... mais elle ne voulait pas se servir sur celui qui l'avait aidé. En même temps... Si Bast l'aidait encore, il pourrait lui être très utile, et vice-versa. Elle fit une sorte de grimace avec ses lèvres, songeuse.

"Bast... J'ai... quelque chose à te proposer."


Elle entra dans la maison, faisant signe au mutant de la suivre, au cas où. Elle ne voulait pas être dérangée encore. Luna s'assit alors sur une chaise encore intact, avant de se retourner vers son peut-être futur collaborateur. La jeune fille leva les pieds, et les appuya sur la table, faisant comme chez elle. C'était des ruines, de toute façon...

"Voilà ce que je te propose, Bast. Tu es un... Monstre, désolé de le dire comme ça. Tu peux donc approcher les autres qui sont... un peu comme toi..."

Luna fit la moue. Elle était insultante, et elle le savait. Ce n'était pas ce qu'elle voulait dire. Pas du tout. Elle baissa la tête en se grattant le front, cherchant comment s'adresser à Bast. Tous les préjugés qu'on lui avait inculqués...

"Je... Pardonne moi... Je ne veux pas t'insulter... Ce sont les termes que mes supérieurs pour désigner les vôtres..."

Luna soupira. C'était désespérant. Elle n'arrivait pas à dire les choses comme elle voulait. Le seul mot que la jeune fille avait en bouche était "monstre". Elle s'Arrêta un instant, pour penser aux mots à utiliser, stoppant un instant son dialogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force de sécurité externe
PNJ
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 26
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Jeu 19 Jan - 1:18

- Ici leader1, reçu, je confirme utilisation de la contre-mesure orange seulement en cas de code NRMBC. (Non-Respect des Mesures Biologique de Contrôle) Confirmer Alpha!

- Nous accusons réception Leader1, terminer.

L'escouade, ne pouvait pas bien sûr capter l'information échanger entre les deux antagonistes, mais, ils pouvaient enregistrer une vidéo détailler du mouvement de leurs lèvres ce qui permettrait à Leader1 d'en faire l'analyse et de mettre en place le bon ordre mission. Par mesure de précaution, l'humanoïde de droite, celui équiper d'un sniper, engagea une balle dans la chambre de son arme. Les pièces bien huilées de l'arme ne produisirent aucun son audible.

Ensuite, ce dernier activa une fonction de traque fort utile sur son casque tactique, cette fonction utilisait une sorte de pulsation dans une trame qui permettait de suivre les mouvements d'une cible invisible à travers les parois des bâtiments. Le spectre repérer par le casque étant infrarouge, cela permettait donc à celui-ci de continuer de « voir » l'objectif. Malheureusement ils leur étaient maintenant impossible de savoir ce que disait 8898P-Lu. au monstre. Toutefois, la hausse de température du corps de l'objectif semblait trahir une certaine nervosité selon les données d'analyse théorique contenue dans la mémoire du casque.

N'étant pas un spécialiste de ce type d'informations, le soldat se contenta de transmettre les résultats à Leader1. En s'adressant à son commandant d'unité par signe, le soldat de précision, lui explique quel type de munition il a choisi d'utiliser. Il lui dit alors toujours par signe, que la balle est faite pour perforer des plaques de blindages de 50cm d'épaisseur d'acier trempé et qu'en prime, la tête est explosive-corrosive. Le commandant le regarde et fait le signe du « O » avec son pouce et son index.

- Ici Leader1, à vous Alpha, confirmer que vous me recevez...
- Oui je vous reçois Leader1.
- Il semblerait après les analyses, que Lu. pactise avec le monstre. Évaluer le risque potentiel de la menace contre le projet et si nécessaire supprimer la menace. Confirmez réception des ordres...
- Je confirme, terminé Leader1.

La température corporelle du sujet augmente sensiblement à mesure que les secondes s'effritent après son entrée dans le bâtiment. Le chef fait signe à son sniper de tirer et mime un retrait stratégique vers le point de ralliement H-7894. L'humanoïde de droite, confirme réception avec le pouce et l'index en forme de « O ». Il prend son temps, visant le torse du monstre, mais finalement se ravise et vise un point moins vital. Il prend en joue, l'épaule gauche de celui-ci et se dit que c'est presque trop facile, ce dernier ne bougeant presque pas attentif à ce que doit lui dire l'objectif présume-t-il. Il est un professionnel, il ne ratera pas sa cible et ces derniers ne pourront jamais savoir qui aura tiré.

De plus, il perçoit à la limite de son champ de vison que ses coéquipiers s’affairent à placer des charges d'antimatière qui exploseront 35 secondes après leur départ du toit. Les charges ne laisseront aucune trace de leur passage et détruirons les caissons de l'arme et l'arme elle-même. Cette explosion fournira une diversion bienvenue pour partir du secteur sans être repérée. Quand bien même Luna pourrait-elle se déplacer très vite, ils étaient quand même invisibles et entraînés à se cacher dans le paysage de la surface, pour eux ce n'étaient pas la première sortie et ni la dernière!

Tout de suite, après cette pensée, il relâcha sa respiration et le coup partit immédiatement produisant un bruit de tonnerre juste après que la balle est percuter le monstre à 3 cm en dessous de la clavicule gauche. L'explosion de la tête du projectile projeta dans la chair quelques dizaines de shrapnels et l'effet corrosif commença son œuvre de mort dans la chair, sans pour autant le tuer au final. Mais la douleur devait être telle que ce dernier devait avoir perdu conscience. Au fond, se dit Zarrixt, j'ai été miséricordieux, je ne l'ai pas tué. Mais il aurait peut-être dû mourir plutôt que de souffrir ce martyr.

Comme prévu, le bâtiment sur lequel, les trois observateurs se trouvaient, explosa dans une gerbe de flammes verte malsaine. Ces dernières se résorbèrent sur elle-même en à peine une minute, mais cela avait suffi pour tout détruire de leur dans un rayon de 360 mètres autour de leur perchoir. Toutefois, cela avait également bouté le feu à une trois ou quatre maisons autour du du cratère noirci où se trouvait une minute trente secondes plutôt, les ruines d'une maison de l'Ancien Monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bast

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 06/07/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/125  (100/125)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Jeu 19 Jan - 20:07

La jeune fille semblait surprise, il est vrai que le comportement et les paroles du jeune homme pouvait paraitre étranges, mais tout de même, elle semblait vraiment perdue. Bast aussi avait du mal à comprendre son nouvel interlocuteur, elle était capable de trancher la tête d'une créature de deux mètres de haut sans le moindre problème, mais qui ne pensait même pas à rester sur ces gardes face à un autre mutant. De plus contrairement à ces camarades de la tour, elle ne semblait pas avoir l'intention de le tuer, ce qui, le matin même, paraissait impensable au jeune homme qui avait toujours fuit les humains. Bast ne comprenait pas l'humaine, ils ne s'étaient jamais parler, mais il l'aimait bien, mais en même temps il en avait un peu peur, car il ne parvenait pas à la comprendre. Le jeune homme remarqua que la jeune fille l'observait manger sa barre de céréale et il comprit, son comportement ne correspondait pas à l’enseignement de chasseur et à ce qu'on lui avait dit concernant les habitants de la surface, il décida donc de faire preuve de générosité et tendit une nouvelle barre de céréale à l'humaine sans lui dire le moindre mots pour la laisser penser tranquillement mais elle ne sembla même pas la voir car elle ne réagit pas, peut être qu'il lui re-proposera plus tard. Après un long moment la jeune fille prit enfin la parole, enfin elle était prête a donner son nom à Bast.

"Je ... On utilise le terme Luna pour me nommer, si c'est bien ce que tu veux savoir..."

Luna ...un beau prénom, très beau prénom, même s'il est étrange qu'un peuple qui ne voit jamais la lune nomme ses enfants de son nom. Luna avait osée donner son prénom cela voulait dire qu'elle était prête à lui faire vraiment confiance, mais elle semblait tout de même ne pas tout dire, ce que l'on ne pouvait pas lui reprocher étant donné la situation. De plus cela faisait seulement quelques minutes qu'ils se connaissaient et ils n'étaient pas vraiment nés pour devenir amis, et le monde depuis le cataclysme à instauré une époque ou chacun se retrouve dans deux camps opposés. Ensuite elle effectua son travail de chasseur, elle récupéra le sang de l'ours, ce qui fit sourire Bast car il savait qu'elle n'avait plus besoin de le tuer. Mais ce sourire disparue quelques secondes plus tard quand Luna se retourna, à son visage il comprit qu'elle voulait lui demander du sang, mais cela ne dérangeait pas Bast étant donner que cette prise de sang ne le tuerait pas et qu'elle avait au moin la politesse de lui demander.

"Bast... J'ai... quelque chose à te proposer."

A peine avait-elle dit ces mots qu'elle entra dans une maison, Bast la suivie sans poser de questions, il se doutait de ce qu'elle allait dire et demander, mais il ne voulait pas lui couper la parole, il attendit donc qu'elle finisse de choisir son siège et de s'installer dans les ruines. Quand elle prit la parole, Luna avait du mal à choisir ses mots, certains de ses propos pouvaient être insultants et elle le savait. Elle était désolée de ses erreurs et elle s'excusa à plusieurs reprises avant de prendre une pause pour réfléchir à ses mots.
Bast en profita pour lui dire qu'il ne lui en tenait pas rigueur, après tout il pensait la même chose de certains humains, ceux qui sont responsables de la mort de sa soeur.

"Luna, ... je comprend que tu m'appel 'monstre', après tout on t'a apprit à me nommer ainsi, mais je ne t'en veut pas."

Si la situation avait été différente, Bast aurait bien prit Luna dans ses bras pour lui faire comprendre qu'il ne lui en tenait pas rigueur, cependant la complexité de la situation aurait pu conduire à une erreur d'interprétation et Luna aurait pu se sentir agressée.

"Je voudrai savoir quelque chose, tu aurais pas un truc à grignoter, j'ai un petit creux ........Aaaarg..."
Bast ne finit pas sa phrase, une terrible douleur le prit, une douleur si grande qu'il tomba au sol dans un terrible cris de douleur. Un projectile venait de l'atteindre quelques centimètres sous l'épaule, et la tête explosive de la munition venait de libérer plusieurs fragment de métaux dans ses chairs.

"Tu .... c'était un piège ?? Tu a essayer de me tuer ?? Je vait te le faire payer ...."

Sous la douleur, Bast perdit son calme et bien qu'il la pensait innocente il ne pu s’empêcher de l'accuser ouvertement et de la menacer. Les menaces de Bast ne pouvait être ignorées car la douleur qu'il venait de subir fit remonter sa nature profonde et son apparence de prédateur de la surface donnait l'impression qu'il allait sauter sur la jeune Luna pour la dévorer. Cependant sa colère, le jeune homme parvenait à la maitrisait et n'attaqua pas la jeune fille, et ce même si il se pliait de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force de sécurité externe
PNJ
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 26
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Ven 20 Jan - 16:05

La brigade avait eu le temps en une minute trente de mettre près 300 mètres de distance entre elle et le lieu de l'explosion. Lorsqu'ils étaient en voie de contourner en arc de cercle le cratère pour revenir vers Luna, celui qui menait la formation en tête de flèche envoya une confirmation de l'exécution des ordres de la mission.

- Ici équipe Alpha, menace neutraliser Leader1.

- Nous confirmons réception des images, les responsables, ici souhaiterait interroger celui qui tira sur le monstre et désire savoir, pourquoi celui-ci n'a pas tiré pour tuer?

- Nous informons, nos supérieur que si nous avions tiré pour tuer, cela aurait compromis la couverture de l'opération. Tandis que maintenant, cette attaque sapera, la confiance du monstre en Luna et nous permettra de recueillir d'autres images d'expérimentation pour le projet. Reçu Leader1?

- Affirmatif, Alpha.

- Leader1 nous demandons confirmation, peut-on poursuivre la mission?

- Permission accordée Alpha, fin de communication.

L'humanoïde occupant le centre la formation fit signe à ses hommes en pointant, les armes puis en croisant deux doigts en forme de « X ». Les deux autres comprirent que l'utilisation des armes n'était pas permise jusqu'à nouvel ordre. Le même humanoïde pointa alors le sol et de concert, les trois silhouettes toujours invisibles se couchèrent au sol, face contre terre. Chacun d'eux, à l'intérieur de leur casque, manipulait par la pensée des diagrammes techniques et des clés d'activation pour configurer un équipement High-tech, supposer être utilisé pour les missions d'espionnage, ils configuraient les appareils avec les même donner exactes.

Soudain, se détachant d'une cavité spéciale conçue à cet effet, en affleurement de leur combinaison CIT s'élevèrent trois petites sphères, de la taille du bout d'un petit doigt. Cette technologie était connue sous le nom de drone de surveillance ou NCIR (Nano-système de Cueillette d'Information en Réseau). Une multitude de ces petits appareils fort ingénieux quadrillaient chaque zone sous surveillance à l'extérieur de la tour. Leurs principes étaient simples, plus il en avait dans un secteur plus l'information transitait rapidement vers la tour. Chacune de ces machines servait de relais à l'information. Cela fonctionnait sous le principe du téléphone arabe jeu ton voisin doit te dire dans l'oreille ce que le premier a dit sans en déformer la nature du message. Donc, l'information voyageait par « saut de puce » d'une sphère à une autre jusqu'à la tour ou à la destination prévue de son message.

Peu de temps ensuite, deux des sphères partirent rapidement vers la dernière position connue de l'objectif. Une seule sphère resterait en retrait pour servir de point de saut entre l'objectif et la position éloigner de l'équipe d'intervention. Tous couché les uns à côté des autres en ligne droite, le visage diriger vers la vieille zone anciennement habitée, les soldats, attendait que leurs sphères leur ramènent de l'information précise quant à la situation là-bas sur le terrain. Pas plus de 5 minutes, c'était écoulé depuis l'explosion de la maison, cela fessait donc environ sept minutes au plus que la créature c'était pris la balle dans l'épaule.

Les premières images qui leur parvinrent de la scène furent celles auquel tous auraient pu s'attendre, il était touché à l'épaule à l'exacte position que le sniper avait visée. Il semblait être en proie à une grande douleur et semblait peiner à maitriser sa colère. De plus, on aurait pu juger que sa confiance en Luna avait été ébranlée.
Ils semblaient attendre quelque chose de précis, mais nul d'entre eux ne bougeait après leur mission était de recueillir de l'information non. Les sphères semblaient passer inaperçus dans la maison qu'occupait la Luna et le monstre, de plus, la poussière en suspension dut à la perforation de la balle au travers du mur de vieux plâtre décrépit rendait de type d'instrument forcément dur à voir. Ce n'est pas Luna qui irait s'étonner de la présence de ce type de sphères cette technologie était connue de tous à la différence de celle de la tenue Ghost.


Si jamais par malheur, elles étaient repérées, personne ne pourrait tirer parti de cette situation, car bien que ces sphères puissent stocker l'information perçue, elle ne ferait que détruire les données contenues sur leur disque dur. Elles avaient été programmées de la sorte, si quelqu'un essayait de forcer le mot de passe ne fut-ce qu'une seule fois, eh bien elles élimineraient l'information de leur mémoire virtuelle.

En même temps que les sphères attendaient la réponse de Luna face à la situation, les soldats eux se préparaient lentement, en enlevant tous le matériel superflu de leur dos. Ils allaient peut-être être obligés de déloger en vitesse le projet de là si le monstre perdait patience.

Après tout, ce qui leur avait semblé être un agaçant contretemps au début pouvait réellement devenir dangereux et dans ce cas-là il leur faudrait ramener le projet sain et sauf à la tour, son foyer. Si tel était le cas, ils n'auraient plus à se cacher.


«Ça deviendrait intéressant»; songea un des soldats. Puis il sourie derrière son masque impassible de combinaison...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 05/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Lun 23 Jan - 19:55

Luna s'en faisait pour l'opinion du monstre face à elle. Mais il semblait comprendre pourquoi elle l'appelait ainsi. Ce Bast était tellement plus intelligent que ce qu'on racontait dans la tour... Elle ne put s'empêcher de baisser la tête en fermant les yeux. C'était complètement différent de ce qu'elle s'était imaginé. Elle aurait cru rencontré exclusivement des créatures comme celle qui l'avait attaqué. Et pourtant, elle était en train de discuter avec l'être le plus gentil que la jeune fille n'avait jamais rencontré. L'expérience de Laboratoire n'en revenait tout simplement pas. Elle leva les yeux vers le monstre, qui ne semblait pas être très affecté. Cependant, lorsqu'il lui dit avoir un petit creux, Dans un geste complètement naturel, Luna resserra sa poigne sur sa lance. Elle était persuadé qu'il ne l'attaquerait pas. D'ailleurs, la jeune fille s'apprêtait à répondre, quand elle entendit la détonation, qui la fit sursauté. Une balle venait de traverser le mur et de pénétrer l'épaule de Bast! D'un bond, elle se leva de sa chaise, regardant son nouvel "ami" tombé au sol, impuissante. Puis, sa transformation en mutant s'opérant bien plus fortement. Il la menaçait. Luna recula d'un pas, effrayée, déconcertée. Comment pouvait-il... Elle ne l'aurait pas amené dans un bâtiment si elle aurait voulu s'en prendre à lui... Puis, une autre détonation, qui fit trembler la maison en entier. Qu'est-ce que c'était que ça, encore!?

"Mais qu'est-ce qui se passe, bon sang!!"

Luna se dirigea vers la porte, évitant d'entrer en contact avec Bast d'une quelconque façon, et aussi de croiser son regard, ce regard de tueur qui l'effrayait. La colère dans ses yeux, cette rage animal, était dirigée vers elle...

En sortant à L'extérieur, Luna regarda autour d'elle, pour voir un bâtiment en ruine... Il ne l'était pas, au départ... si? Non, c'était impossible... Quelques illusions de flammes vertes apparurent à Luna, qui ne s'en préoccupa pas le moins du monde. Cela ne pouvait pas être une explosion... Qui aurait fait ça? Étaient-ils vraiment seul...? La jeune fille retourna à l'intérieur du bâtiment pour se pencher au dessus de Bast. Probablement serait-il violent envers elle, mais ça, Luna s'en fichait. Elle voulait lui venir en aide, et essayerait de le faire d'une façon où d'une autre. Une fois accroupie sur la blessure pour l'observer, Luna leva les yeux, et vis, tout à fait par hasard, une de ces espèces de caméra espions que la tour utilisait. On les espionnait. La jeune fille fit comme si de rien était, continuant de regarder la plaie. C'était profond... Trop profond. Elle ne pourrait rien faire. Elle avait bien sûr reçu un léger entrainement sur comment guérir une blessure, mais c'était très peu. Luna se sentait bien démunie face à cette situation... Elle mit la main sur l'autre épaule de Bast, doucement, essayant de paraitre le plus aimante possible

"Ne... Ne t'inquiète pas... je vais fouiller un peu... On... On va réussir à te sortir de ce pétrin, d'accord...?"

Luna n'avait en réalité aucune confidence. Elle était sûr de raté son coup. Allait-elle laissé le mutant aux airs d'humanoïdes mourir ainsi? Non, il ne fallait pas... Il pourrait lui être fort utile. La jeune fille se releva, pour aller dans une autre pièce, et fouiller les armoires. Il y avait bien des choses, dont, dans un congélateur, de la glace. Ça pourrait être utile... Il y avait aussi des bande de tissus, qui pourrait, au minimum, arrêter les saignements, le temps de trouver quoi faire avec cette blessure. Pour l'instant, c'était tout ce qu'elle trouvait de bien. Il y avait aussi quelques trucs à manger, mais ils étaient tous moisi... Pas vraiment bon pour le monstre, au fond. Luna réalisa enfin quelque chose. S'il avait faim, c'était qu'il ne serait pas en mesure de guérir aussi bien qu'à la normal. Mais que faire? Luna passa nerveusement une main dans ses cheveux, avant de retourner voir Bast.

"Bon... c'est sommaire, mais... On devrait pouvoir s'arranger..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bast

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 06/07/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/125  (100/125)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Jeu 26 Jan - 19:51

Quand la balle déchira la chair en libérant de nombreux débris et produits corrosif à l'intérieur de l'épaule de Bast, ce dernier perdit son calme. La douleur et le choc causés par ce tir lui avait fait perdre tout sens de la réalité, et il mit plusieurs minutes avant de comprendre son erreur, avant de comprendre que la jeune Luna était innocente, qu'elle n'avait aucun rapport avec cette attaque. Il ne le comprit qu'en la voyant courir dehors en se demandant ce qui venait de se passer et en la voyant toute aussi surprise que lui par le bruit de la seconde détonation, celle qui fit trembler le bâtiment. Elle semblait réellement inquiète pour la vie du monstre, elle faisait même son maximum pour lui venir en aide, elle retournât l'ensemble de la maison à la recherche de quelques choses pour le soigner ou tout du moins pour lui prodiguer les premiers soins. Elle semblait si gentille et si aimante avec lui malgré qu'il avait douté d'elle et qu'il l'avait menacé qu'il ne put s'empêcher de vouloir la prendre dans ses bras pour la remercier, il l'aurait surement fait si la douleur ne lui paralysée pas l'épaule. D'un coup, Luna s'approcha de lui et tenta de le réconforter en essayant de paraitre le plus aimante possible.

"Ne... Ne t'inquiète pas... je vais fouiller un peu... On... On va réussir à te sortir de ce pétrin, d'accord...?"

Bast ne savait pas quoi dire, il voyait bien qu'elle ne savait pas comment lui venir en aide, ni même ce qu'il fallait faire dans ce genre de situation, mais elle était si gentille et si attentionnée avec lui malgré leur différence, qu'il ne put s'empêcher de la remercier et de lui demander pardon.

"Luna ..... je voulais .... Pardon. Je n'aurait pas du t'accuser sans raison, je sait que tu n'y est pour rien, tu est gentille avec moi alors je devrait peut-être te faire un peu plus confiance."

La blessure était grave et il avait grand besoin d'un médecin, mais dans leur situation les deux amis allaient devoir se débrouiller avec les moyens du bord et faire vite avant que des prédateurs ne soient attirés par l'odeur du sang frais. Bast passa outre sa douleur à l'épaule et prit place sur la seule chaise de la pièce, cela devrait faciliter un peu le travail de Luna, qui allait déjà avoir beaucoup de mal à le soigner avec le peu de matériel qu'elle avait sous la main. Il savait qu'il allait avoir mal et il savait que la douleur risquait de pousser sa nature profonde vers la surface, cependant il allait être obligé de se contenir pour ne pas faire mal à sa nouvelle amie.

"Bon... c'est sommaire, mais... On devrait pouvoir s'arranger..."

Luna était comme ceux d'en dessous, un peu trop optimiste, chez eux tout est toujours possible, mais quand on vit à la surface, on sait qu'il ne faut jamais compter sur la chance, Bast savait très bien que les soins de Luna ne pourraient pas lui sauver son épaule et qu'il aurait besoin de beaucoup plus de soin s'il voulait éviter des complications, cependant la présence de la jeune fille empêcha Bast de perdre espoir et elle parvint même à lui faire décrocher un petit sourire. Le jeune homme-chat ne savait pas vraiment pourquoi mais il avait comprit que la jeune humaine tenait un peu à lui malgré sa nature, elle semblait savoir que ceux de la surface pouvait la prendre pour leur diner ou la couper en morceau juste pour passer le temps, mais cela ne l'empêchait pas de venir en aide à Bast.

"Luna, je voulait te dire merci, je pensait pas qu'un jour une humaine tenterait de me sauver la vie, je pensait même pas possible de rencontrer une humaine qui cherche pas à me tuer. Merci beaucoup"









[Hrp Je suis désolé si je n'avance pas beaucoup l'action, mais il faut dire que le prochaine truc qu'on fait se sont normalement les soins et comme ses ton perso ^^ Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 05/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Dim 29 Jan - 22:34

Il lui demandait pardon. Il lui demandait pardon, après l'avoir menacé de la sorte. Bien que Luna savait que ces menaces avaient été proféré sous la colère et la douleur du à l'impact de la balle, mais elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine peur vis à vis du mutant. Plus, il avait faim, ce qui accroissait la menace potentiel qu'il représentait pour la jeune fille. Et une pensée vers son équipe termina de lui mettre les nerfs à bout. Ils faisaient leur patrouille dans la ville en ruine... Et l'explosion allait fort probablement les attirer. Puis, Luna repensa qu'il y avait Jack, le médecin, parmi eux. Il pourrait faire quelque chose, quelque chose d'utile. Du moins, plus qu'elle-même et son vulgaire bandage. Elle se pencha cependant sur Bast, maintenant assis. Elle épongea le sang avec sa manche blanche, ce qui laissa une trace bien visible sur le tissus normalement d'apparence complètement immaculée. Puis, vint le temps d'y mettre le bandage. Elle passa la bande de tissus autour de l'épaule de Bast, et le serra juste assez pour éponger et ne pas le faire tomber. Luna savait qu'il ne fallait pas trop appuyé, sinon cela continuait de faire saigner la plaie. La jeune fille leva les yeux vers Bast, qui venait de sourire. Il souriait? Dans un moment pareil? Luna lui tendit la glace, pour qu'il l'appuie sur la blessure, espérant apaiser la douleur. Elle n'y connaissait vraiment pas grand chose. Si au moins ils auraient pu lui intégrer des souvenirs de médications... ça, au moins, ça aurait été utile.

Un son caractéristique se fit entendre. Celui d'une voiture militaire. Un petit camion, capable d'emporter quelques hommes. Les yeux de Luna s'ouvrirent grand. Elle ne croyait pas qu'ils arriverait si rapidement. Elle les entendit descendre du camion, et elle jeta un regard à Bast. Elle se leva, et lui mit la main sur le bras, comme pour le rassurer.

"Attend... j'ai une idée..."

Luna sortit du bâtiment, pour voir sa troupe. Le commandant semblait inquiet, pour son bras, complètement rouge, désormais. Elle s'approcha de lui, et lui mit les mains sur les épaules.

"Non, n'entrez pas... Il y a... hum..."

Luna hésita avant de continuer. Pouvait-il vraiment leurs dire qu'elle voulait sauver un monstre? C'était peut-être mieux de ne pas le faire... Pas comme ça.

"Eh bien, il y a quoi?"

"... j'ai... j'ai besoin de Jack. J'ai trouvé quelqu'un, et il a été blessé, par une balle... On a pas vu qui a tiré... ça a percé à travers le bâtiment, et son épaule est mal en point..."

"Une balle?"

"Oui, une balle! Une balle de fusil, comme ce que vous tenez tous! D'un calibre que je sais assez gros pour traverser un mur!"

"Mais on utilise pas vraiment de matériel semblable..."

Luna perdit patience. Elle roula des yeux, et se mit à rager.

"mais bordel, j'ai l'habitude de raconter des histoires!? Il y a quelqu'un, dans ce bâtiment, avec une plaie de la même grosseur que le trou dans le mur, et vu la détonation, C'était pas autre chose!"

Le commandant lui prit les poignet, en la regardant dans les yeux.

"Allons, allons, du calme. Jack, vas faire un tour."

Luna soupira, rassurée. Elle entra la première dans le bâtiment, en regardant Bast. Elle lui fit un signe pour ses oreilles et sa queue. Il ne fallait pas que quelqu'un s'aperçoive qu'il n'était pas humain... Et ça prendrait un bout de temps au médecin avant de rassembler son stock. Les autres militaire resterait très probablement dehors, pour surveiller. En espérant que tout irait bien...

[HRP : un peu court, désolé ^^'']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bast

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 06/07/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/125  (100/125)

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Lun 30 Jan - 18:41


Bast n'avait jamais autant souffert, mais malgré la douleur il ne pouvait s'empêcher de sourire, il est vrai que se faire soigner un trou dans l'épaule n'est pas particulièrement drôle mais il ne pouvait s'en empêcher. Il était heureux, heureux de s'être fait une nouvelle amie, une amie humaine qui plus est, lui un monstre de la surface ami avec une humaine, il ne pouvait que sourire.
Luna le soignait en faisant tout son possible, elle mit de la glace pour la douleur et un bandage pour empêcher que la blessure ne devienne encore plus méchante et dangereuse qu'elle ne l'est déjà, cependant quand Luna utilisa sa propre manche pour éponger le sang et que son vêtement d'un blanc immaculé fut taché par son sang, Bast ne put s'empêcher de s'en vouloir. Il savait que ce n'était rien mais il s'en voulait que Luna est tachée son haut avec son sang. Alors qu'elle le soignait, un son caractéristique se fit entendre, celui d'un véhicule, d'un véhicule militaire. Bast s’apprêtait à se lever quand Luna mit sa main sur son épaule pour le rassurer et sortit.

"Attend... j'ai une idée..."

Le jeune homme aurait aimé avoir une absolue confiance en Luna mais avec une ouïe très développée il est difficile de ne pas entendre une conversation. Luna avait beaucoup de mal à s'exprimée, elle ne trouvait pas ses mots, mais il est vrai que sa situation était complexe, elle devait faire en sorte qu'un groupe de soldat soignent un mutant sans qu'ils ne découvrent la nature du
patient.

"Non, n'entrez pas... Il y a... hum..."

"... j'ai... j'ai besoin de Jack. J'ai trouvé quelqu'un, et il a été blessé, par une balle... On a pas vu qui a tiré... ça a percé à travers le bâtiment, et son épaule est mal en point..."


Jack, le nom de celui qui le soignerait, Bast ne savait que trop qu'il prenait beaucoup de risques, beaucoup trop de risque, au moindre signe révélant sa nature les soldats allaient le tuer et les soins promettaient d'être douloureux, cependant il ne pouvait pas non plus refuser leur aide cela paraitrait beaucoup trop suspect. Quelques secondes plus tard Luna revient dans la pièce faisant quelques signes discrets pour rappeler au jeune mutant que ses oreilles et sa queue étaient visibles. Il se passa rapidement la main dans les cheveux pour dissimuler ses oreilles derrières ceux-ci et remit convenablement sa queue dans son pantalon avant que quelqu'un ne puisse la voir.

"Luna .... ça peut paraitre idiot mais .... j'aimerai que tu restes à coter de moi ... si tu veux bien.."

La situation pouvait paraitre comique, Bast, le monstre sanguinaire de la surface avait peur, il avait peur de se retrouver seul avec un soldat et pour combler cette peur il appelait une autre soldat pour le soutenir. Un monstre qui a peur d'un humain, le prédateur qui a peur de la proie et qui demande à une autre proie de le soutenir, si une autre créature de la surface apprenait cela, la jeune homme-chat deviendrait la cible de tous. Il sourit à Luna et l’invita à venir à coter de lui, il savait qu'il allait avoir besoin d'elle, il aimait bien Luna et il était certains de pouvoir se maitriser si elle était là, il ne pouvait faire autrement, sinon, le pauvre Jack risquait de se retrouver en très mauvaise posture. Quelques minutes après, le médecin entra dans la pièce, Bast jetta un rapide regard sur lui et chuchota une brave description à Luna

"Soldat .... Barraqué .... Armé .... Je commence à me demander si il est médecin ..."

Le jeune homme sourit à celui qui allait probablement lui sauvé la vie et le salua rapidement, il se devait de rester calme et de se maitriser, mais il evait se l'avouer, la faim et a douleur n'arrangerait probablement son cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force de sécurité externe
PNJ
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 26
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   Lun 6 Fév - 0:10

- Ici, Alpha, nous demandons permission de s'approcher de la cible, il y a eu mouvement des équipiers du projet code dossier: 8898P-Lu.

- Reçus Alpha, restez en attente...

- Bien contrôle, nous restons en attente.

Les trois silhouettes coucher sur le sol, continuait de suivre des images de l'arrivée de l'équipe de militaire standard, que l'explosion avait dû probablement attirer comme des mouches sur du vinaigre. Dommage que leur charges n'est pas été plus petites, cela aurait peut-être pris plus de temps avant que ceux-ci n'arrivent sur les lieux, en imaginant, bien sûr, que Luna ne les aurait pas appelés elle-même.

Enfin, cela avait quand même été divertissant de les voir nous chercher des yeux. Le tir du sniper, aurait normalement dû est pris pour tuer la cible, mais ils avaient tous jugés, que faire cela rendrait le projet Lu, obsolète et inutile pour la tour. Mais maintenant, ils avaient l'impression avec les images, que un genre de médic se rapprochait du lieu où se trouvait le monstre et Luna. Celle-ci semblait avoir comme l'intention de faire soigné le monstre. Les images étaient toujours retransmises au contrôle. De plus, ils attendaient encore tous la réponse de ce même contrôle.

- Alpha, ici contrôle, permission refuser. Ordre entrant: Vous devez, récupérer toutes les imageries pertinentes de ce qui ce passe en ce moment, vous conserver la distance qui vous séparent d'eux. Reçu?

- Ici Alpha, bien reçu contrôle. Terminer.

Le grand militaire au brassard de médic reconnaissable, sur le bras gauche, semblait entré avec Luna afin de venir probablement en aide au monstre. Ce dernier, aurait probablement du mal à voir un médic dans cette montagne de muscles surarmée! Ils serait amusant de voir cette opération grâce au mini capteurs. D'autant plus, que les médic militaires, sont réputés efficace, mais sans aucune délicatesse.

La silhouette la plus à droite en combinaison CIT, fit signe à ses deux autres compagnons, de s'avancer plus près de l’objectif, tout en se mettant debout. Ceux-ci semblèrent dans leur immobilités, comme hésiter un peu puis subitement, se mirent debout eux aussi. Leur fonction d’invisibilité étant encore active, ceux-ci, étaient donc impossible à distinguer pour qui que ce soit.

Ils se mirent donc à avancer lentement vers eux, accroupis, avec leur armes lanceurs de dards soporifiques à dose massive dans les mains. Après tout, nul ne devraient être tués dans cette opération encore moins les militaires et le projet. Mais le monstre lui ben, il pourrait être utile. En se prenant d'une certaine comment dire, amitié pour Luna, et que celle-ci le soigne, cela pourrait faire en sorte que la FSE trouve des repères de monstres intelligents.

À environ 35 mètres des autres militaires qui attendaient dehors, l'équipe, s'arrêta et s'installa couché au sol derrière une vieille carcasse de voiture rouillé. Par dessous de l'épave, il pouvait suivre avec beaucoup plus de facilité les mouvements de tout le monde. La prochaine décision serait probablement de choisir de briser d'autres ordres ou non. Néanmoins, la mission commençait à s'enliser, il ne se passait pas grand-chose et bientôt ils recevraient d'autres ordres de la part de leur supérieurs. IL y avait toujours quelque chose à faire pour eux et qui pouvait être nettement plus intéressant que cette mission.

Contrôle, n'était qu'une formalité, car en réalité, l'unité était complètement autonome et pouvait prendre des décisions, sans en demander constamment l'autorisation. Toutefois, sur ce type de mission, ils leur étaient régulièrement demander de conserver un semblant de civilité et d'adhérer aux procédures du protocole standard des opérations. Mais bientôt, ils leur faudrait décider s'ils partaient, ou bien s'ils intervenaient dans la présente situation. S'il compromettait le statut secret de la Force, il y aurait des conséquences peu imaginables.

Les regards que se jetaient les trois compagnons au travers de leur visière tactique étaient chargés de sens profond et de décisions en attentes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première patrouille (PV Bast)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première patrouille (PV Bast)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» patrouille de griffe de panthère
» Patrouille en forêt [PV Aubé + Tarte aux Pommes + Soleil Couchant]
» [500 pts]Liste Patrouille 23 Octobre 2011 Mesnil st denis
» Liste kos pour de la patrouille en 500pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaedes :: Les Décombres :: Les Habitats Abandonnées-
Sauter vers: