Forum rpg
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 chasseur chassé chasse le chasseur qui le chasse (Pv libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 25
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: chasseur chassé chasse le chasseur qui le chasse (Pv libre)   Mer 16 Mar - 22:33

Un ciel gris sombre couvrait aujourd'hui la surface de Kaedes. La pluie était forte, et les éclairs déchiraient parfois le ciel, dans un bruit assourdissant. Ce bruit, véritable malédiction pour les proies, était cependant très utile au chasseurs, puisqu'il masquait leur propre son. C'était justement pourquoi Yanto était lui aussi parti à la chasse, recherchant une victime facile, une nouvelle recrue, ou un cadavre... La fin l'avait beaucoup aveuglé ces dernier temps. Il voulait remédier à cette obsession. Le monstre se promenait de toit en toit, arme au poing, regardant dans chaque ruelle pour trouver un humain quelconque. Il portait son masque à gaz, et ainsi, il se protégeait de la pluie, qui pouvait être aggressante. Et puis, si une mésaventure arrivait, comme la dernière fois, il ne serait pas affecté. Ce masque était une véritable bénédiction, parfois.

En regardant dans une ruelle, il vit une fillette qui pleurait. De son point de vue, il voyait très bien les griffes longues de dix centimètres qui lui servaient de doigts, mais elle les cachait habilement sous ses mains, si quelqu'un arrivait par la ruelle. Yanto sourit. Au moins, elle avait une façon d'attirer ses proies. Alors qu'il s'apprêtait à partir, trois humains, probablement des militaires en patrouille, arrivèrent dans la ruelle, attiré par les pleurs de la petite fille, se dit Yanto. Celui qui semblait servir de chef se mit à rire en la voyant. Suspectait-il la ruse? Le monstre se dit qu'il valait peut-être mieux rester, après tout.

"Pauvre petite. Comment tu t'es retrouvée ici?"

Cette question semblait sincère. Il ne pensait donc pas que c'était une ruse. Alors... pourquoi ce rire...? Et, de toute façon, ils étaient trois contre elle, si la fillette monstre décidait d'attaquer. Au moment où cette pensée lui traversait l'esprit, elle releva la tête, avec un regard quelque peu découragée. Puis, elle sembla remarquer la présence du monstre, sur le toît. un léger sourire s'étira sur son visage. À son tour, Yanto sourit. À deux, ils avaient une chance. Il vit les griffes de la fillette sortir de leurs cachette, et elle sauta sur celui qui lui avait parler, lui arrachant la moitié du visage d'un seul coup. Alors qu'un autre allait dégainer son arme, Yanto visa rapidement la tête, et tira. L'homme s'écroula, mort. plus qu'un. Yanto sauta de son toît, et atterrit sur le sol, accroupie. il était devant le passage qui menait à la rue, coupant la retraite à ce militaire. La peur se lisait sur son visage. Il se retourna, pour voir la jeune monstre, un sourire sadique au lèvre. Il avait son arme en main, une arme à feux à répétition, toute simple. Il décida de tirer sur Yanto, dans la poitrine. Malheureusement pour lui, Yanto possédait une veste anti-balle. Sous son masque, le même sourire que la jeune fille se dessinait sur son visage. Enfin il pourrait manger quelque chose. Alors que l'homme réalisait son erreur de cible, l'autre monstre lui sauta dessus, se mettant à le déchiqueter complètement, si bien qu'il ne ressemblait plus qu'à un tas de chair. Elle en prit plusieurs bouché, avant de regarder Yanto.

"Merci."

Elle prit quelques morceaux entre ses mains, puis partit en courant vers un autre endroit pour tendre une autre embuscade, se dit Yanto. Le monstre se dirigea vers celui qu'il avait abattu d'une balle, puis se mit à genou devant sa cible. Il retira son masque de son visage, et regarda sa victime. Le monstre se sentait désolé pour lui. Il était mort, en ayant essayer d'aider une petite fille. Néanmoins, cette pensée ne l'empêcha pas de manger sa cible convenablement. Il mangea à sa faim, pour la première fois depuis un bon bout de temps. puis, tout à coup, il ressentit comme une présence, il se sentit observé. Yanto releva la tête, prit son arme, puis se retourna prestement, cherchant autour de lui pour voir s'il n'y aurait pas un autre militaire, ou un chasseur, non loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukiyo Nephilim
Tsukuyomi La Princesse Des Glaçes
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 26
Date d'inscription : 29/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: chasseur chassé chasse le chasseur qui le chasse (Pv libre)   Jeu 17 Mar - 19:39

Seule sous les magnifiques nuages gris, je marchais dans le but de récolter quelques échantillons pour réaliser mes expériences personnelles. De fabuleux éclats de lumières traversaient l'air afin de créer un merveilleux spectacle d'électricité statique. Environ 100 millions de volts, c'est l'énergie que dégage approximativement chacune de ces illuminations. Ces rayons lumineux empruntent une vitesse incroyable afin de parcourir leur chemin. Cette vitesse peut s'élever à 300 000 km/s. Si je me souviens bien, selon l'environnement dans lequel je me trouve, j'aurais 1,3% de chance de croiser l'une d'entre elles personnellement. Bien sûr, sans l'ombre de tout doute, je me retrouverais dans la gueule d'une de ces créatures de la surface. Quelle dégueulacité...

Parlant de ces derniers, j'espère grandement ne pas rencontrer une de ces espèces en particulier. Si il advenait que je perdre de nouveau le contrôle de ma mémoire, ou de mes pensées, j'en mourrais surement de folie. Une chose me console, ces créatures ne sont pas si difficile à catégoriser. Leur peau pâle, leur allure à la fois très humanoïde et démoniaque ainsi que leur yeux rouge me confirmeraient leur présence. À ce moment là, ce serai à moi de décider de ce que je ferais. Je ne crois tout simplement pas que je risquerai de perdre la mémoire à nouveau pour tuer l'une d'entre elles. Je sais très bien qu'en tuer un ne changerait pas beaucoup de chose des milliers d'autre se trouvant sur ces terres maudites. Bref, il serait fort mieux pour ma santé mentale d'éviter d'en parler. On ne sait jamais quel loup on peut attirer...

La nuit était douce, l'eau froide coulait sur ma peau frêle. Ceci me fit immédiatement me réchauffer à l'aide d'un frottement de mes bras à l'aide de mes mains. Ce phénomène s'explique par une friction qui provient de l'interaction entre les fluides corporels et la peau du corps. Cette énergie de mouvement créer ainsi de la chaleur qui réconforte chacun d'entre nous, humanoïdes. Évidement, cela aide beaucoup lorsque les gens s'habillent en conséquence de la température dans laquelle ces derniers se retrouvent. Le fait que j'ai froid à présent s'explique évidement par un manque de jugement de ma part. Il faut croire que mon pantalon bleu et mon chandail blanc n'étaient pas assez chaud. Une veste aurait peut-être été préférable.

Je continuai mon chemin en zigzaguant à travers les petits chemins, afin de rester subtile. Il ne me restait plus que 13 minutes précisément avant d'atteindre ma destination. Quelques échantillons de plantes mortes devraient suffire pour mon projet. J'avançai donc tranquillement, en étant sur mes gardes, dans le but de ne pas me faire remarquer par la communauté bestiale. Comme je le disais tout à l'heure, quand on parle du loup...

J'entendis nettement le son d'une jeune enfant pleurer. Cet étrange son ne m'inspiraient gère confiance. La curiosité m'emporta alors dans la direction de ces chiales. Je pris soins de bien regarder autour de moi afin de voir si je n'étais pas suivi. Heureusement pour moi, ce n'était pas mon cas. Seuls des humanoïdes se trouvaient près de la jeune fille en pleure. Je me collai contre le mur d'une maison afin d'observer la scène, qui, je savais bien, se terminerait mal. Par contre, le fait qu'elle soit seule contre ces hommes pourraient jouer en faveur de notre « clan ». Le premier meurtre répandait une allure morbide dans tous les sens, partout ou le sang s'enfuyait. Cependant, le second me prit par surprise...Une mauvaise surprise...

Les palpitations de mon cœur s'accélérèrent de plus en plus. Je n'avais plus froid, le sang de mon corps circulait maintenant assez vite pour créer des bouffés de chaleurs qui n'arrêtèrent pas sur le coup. Je sentais le stress m'envahir. Cette sensation d'impuissance face à une situation inconnu. J'espérais de loin ne jamais qu'on m'entende. Contre la jeune fille, j'aurais probablement eu de la faciliter à l'abattre, mais maintenant qu'ils étaient deux, je me fis de plus en plus petite. Je savais déjà une chose, l'homme avait une arme à feu. La fillette avait des griffes. Quelle tactique allais-je utiliser si l'un d'entre eux me remarquait...L'un attaque à distance, et le second au corps à corps. C'est avec dégout que je les regardais engloutir leur proie sans aucun regret. Je reculai lentement en regardant ou je mettais mes pieds afin de ne pas trébucher comme une idiote.

Malheureusement, c'est cet action qui entraina ma chute. Ayant trop observer le sol, j'en oubliai les airs. J'en oubliai surtout la jolie pancarte d'un ancien salon de coiffure maison. Presque entièrement déchirer par la violence des nouveaux habitants de cette ville, son métal me découpa le visage. Le liquide chaud et rouge coulait maintenant sur ma joue droite. Mes cheveux grisâtre changèrent légèrement de couleur pour adopter ce rouge foncé. J'espérais seulement que ma chute ne les avait pas attiré. Je n'entendais rien pour le moment, je me sentis soulager...jusqu'à ce que j'entende les pas arriver de mon côté gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 25
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: chasseur chassé chasse le chasseur qui le chasse (Pv libre)   Jeu 17 Mar - 20:59

Après s'être retourné subitement, un bruit surpris le monstre. Quelque chose qui tombe... probablement des morceaux de ce monde en ruines. Cependant... Yanto voulait être sûr. Il remit son masque sur son visage, et chercha autour de lui, pour trouver quelque chose d'autre qu'un pistolet. Il tomba sur une barre de métal, qui pourrait lui servir, si quelque chose était là-bas. Il ne referait pas la même erreur qu'avec Phaedra, c'est à dire, n'avoir qu'un pistolet. C'est pratique, mais un coup plus rapproché, ça l'est moins. Il décida d'avancer hors de la ruelle, à pas lent. Il écoutait, mais, finalement, la pluie devint un poids pour lui. Il n'entendait pas grand chose, sinon, les gouttes d'eau qui tombait sur son masque. Mais, finalement, lorsqu'il vit ce qui l'attendait, il se dit qu'il n'avait pas vraiment besoin de toute son ouïe. Une jeune fille, probablement une chasseresse, vu son arme. Elle s'était blessé au visage, rendant la scène plutôt appétissante... D'un autre côté, Yanto venait de manger, alors, il était capable de se priver pour un temps. Le monstre s'approcha d'elle, d'un pas lent, pistolet dans la main droite et bâton dans la gauche. Pour l'instant, tout n'était que précaution. Si elle attaquait, il serait prêt.

Yanto dénota les habits de l'humanoïde. elle ne portait pas grand chose, pour un temps pareil. Lui, portait son éternelle manteau militaire noir, ses pantalons, et sa veste, plus un masque. Il dénota aussi l'apparence générale de la personne. Si lui-même ne sentait pas le sang qui coulait le long de sa joue, à cause de son masque, l'odeur serait suffisante pour attirer d'autres monstres, plus sanguinaire, aux yeux de Yanto. Bah, et puis, il s'en fichait. Ce serait le problème de la fille, pas le sien... mais tout de même, il n'aimerait pas que ça se produise sous ses yeux.

Gardant une distance respectable pour viser, Yanto mit son bâton au sol, s'appuyant dessus, comme s'il s'agirait d'une canne. Il n'engagerais pas le combat, et essayait de le faire bien comprendre à cette fille. Néanmoins, il gardait son pistolet bien en main, prêt à faire feu à la seconde où elle lui donnerait un signe d'hostilité. Elle semblait nerveuse. Quoi que normal, étant humanoïde, à la surface, et... ayant probablement vu la scène à laquelle Yanto avait participé. Cela avait de quoi énerver quelqu'un. Et puis, pour l'instant, dans sa position, Yanto avait quelque peu l'avantage... à moins qu'elle ne sorte un quelconque tour. Peut-être était-ils plusieurs...?

"Il y en a d'autres avec toi, ou tu es seule?"

En quelque part, cela n'aurait pas été brillant de sortir seule à la surface. Mais Yanto savait pertinemment que certains chasseurs était bien capable de se débrouiller seul. Phaedra en était un bon exemple... Mais elle, elle semblait moins... expérimentée. Peut-être n'était-ce pas le cas, après tout, il ne faudrait pas se fier aux apparences... Peut-être qu'elle aussi tendait une embuscade. Ou peut-être que Yanto était seulement trop paranoïaque. Pour faire court, il n'était sûr de rien. Cette manie qu'il avait de toujours hésiter... Parfois, le monstre détestait son esprit, qui le forçait toujours à tout analyser.

Pour l'instant, elle n'était pas hostile, ce qui allait pour le mieux. Yanto n'avait pas envie d'être prit dans cette situation tendue. Pourquoi ne pas engager la conversation, un peu? Laisser tomber la méfiance, pour quelques minutes, au moins. En quelque part, elle l'avait vu manger. Elle se douterait probablement qu'il devait être rassasié... non?

"Je sais que tu ne me fais probablement pas confiance. Mais si tu m'observe depuis un moment, tu dois donc savoir que j'ai déjà manger, et que, donc, je ne crois pas être une menace pour toi. Et puis... que faisais-tu ici?"


Yanto se posait vraiment la question. Les humains n'avaient-ils pas des instruments pour connaitre le temps de la surface? Pourquoi était-elle sortie par cette température? Elle avait probablement un motif, mais lequel? Le monstre voulait connaitre la réponse. Il espérait qu'elle répondrait avant que son sang attire les autres monstre plus près. Il regarda un peu autour, rapidement, pour vérifier si ce n'était pas déjà le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukiyo Nephilim
Tsukuyomi La Princesse Des Glaçes
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 26
Date d'inscription : 29/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'XP:
0/199  (0/199)
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: chasseur chassé chasse le chasseur qui le chasse (Pv libre)   Jeu 17 Mar - 23:20

Cela me paru tel un milliard de secondes qui se défilèrent devant moi. La pluie d'abattue de plus belle sur tout mon être. Je me releva assez rapidement afin de ne pas être dos à la personne qui se trouvait à mes côtés. Maintenant que j'étais toute couverte de boue, j'avais l'air d'une femme battue. Mon chandail blanc ne l'était plus... Si seulement j'avais eu le pouvoir de ma sœur, cette plaie que j'ai sur la joue pourrait sans doute se refermer. Malheureusement, à chacun son truc. L'autre était toutefois partit, cela m'aidais légèrement, puisqu'elle avait l'air encore plus sauvage que l'homme qui se trouvait à présent devant moi.

* Homme...Ce n'est pas possible...Sinon son arme ne serait pas pointé dans ma direction. *

Mes yeux s'élargirent rapidement. Mes respirations se faisait plus fréquentes et saccadés. Je reculais toujours, sans m'arrêter, mais je n'étais pas aussi rapide que je l'aurais espérer. Je me sentais comme dans un rêve ou l'on a envie de crier et aucun son ne sort de notre bouche. Dans ma situation ce n'était cependant pas une bonne idée de crier, si je ne voulais pas attirer d'autres de ses amis... Je ne savais plus comment les nommer. Je ne pouvais discerner quelle était sa race. L'allure d'un homme normal se dessinait devant moi, mais je ne pouvais vérifier les autres signes. Quelles étaient les probabilités qu'il soit un de ceux dont je ne voulais rencontrer? C'est la race la moins nombreuse, mais s'il est possible qu'une éclaire me heurte à 1,3% de chance, aurais-je plus de chance de faire un face à face avec l'être de mes cauchemars? Je savais que ce n'était pas une bonne idée de venir seule.

Je figeai alors sur place, et tenta de rétablir mon regard à la normal, même plus agressif. Peut-être n'avait-il pas remarquer la peur dans mes yeux, même si je crois que...non...je suis certaine qu'il l'a vu.


* Albinos...? Al..b..inos.... *

Je devais me ressaisir maintenant. Une minute de plus et ce serait trop tard. Je devais penser à ce que je ferais. La scientifique que je suis ne devrais pas avoir de mal à trouver une solution rapidement. Si j'observe mon environnement je devrais pouvoir trouver quelque chose. J'aurais bien aimé dégainer Man'getsu, mais contre son arme à feu, et à la distance que je me trouve, cela serait impossible d'engager un tel combat. Il m'adressa soudain la parole...N'était-il pas aussi bestiales que la fillettes de tout à l'heure? Pourquoi leur avait-on laissé le don de la parole? Ce ne sont que des animaux... Il est maintenant ma proie...


- Pourquoi répondrais-je à tes questions? Tu n'es pas de mon espèce, tu ne mérites pas d'entendre une seule réponse de ma part.


Il restait là, à ne rien faire. Que cherchait-il à prouver..? C'est alors que j'observai une autre de ces éclats lumineux, derrière lui, que mon cerveau de mit en marche. J'avais maintenant l'idée du siècle. Je n'y voyais maintenant que du bon. Cela n'était qu'une question de minutes. Le son de la foudre se rapprochait de plus en plus en temps des éclairs qui se produisaient dans le ciel. L'humidité augmentait rapidement, créant ainsi un champ d'électricité statique encore plus gros. Le vent chaud soufflait sur nous... Je n'était pas encore à l'endroit idéal pour attirer cette catastrophe naturelle sur nous. Je n'avais jamais pensé au suicide auparavant, mais je me demandais sincèrement si ce que je faisais était réellement intelligent.

Heureusement pour moi, les terres de la surface étaient plus qu'endommagé. Les paratonnerres sur les toits se faisait très rare. Cela m'aiderais dans mes démarche. Je devrais trouver un endroit à risque de foudre, ainsi je pourrais peut-être l'avoir du premier coup. Si j'observe bien autour de moi, sans me retourner trop longtemps, il y a plus d'espace à quelques mètres d'ici. Je dois donc me débrouiller pour qu'il me suive jusque là. Son arme ne m'inspire toujours pas confiance, mais je peux tenter le coup...Il a l'air de vouloir « converser » avec moi, alors deux choix s'offrent à moi: soit j'embarque dans sa conversation tout en reculant, en espérant qu'il suive, soit je le provoque à ma façon...


- La confiance n'est pas la chose que je laisse à tout ceux que je croise pour la première fois, et encore moins à une bête dans ton genre. Le fait que tu aies manger plus tôt n'empêche pas le fait que tu puisse vouloir me tuer. Il y a encore 97% de votre espèce qui ne tue que pour le plaisir. Et pourquoi un être bestiale dans ton genre voudrait bien ne pas être une menace pour moi? Que cache tu?

Je laissai passer un moment de silence alors que je repris d'un sourire et de ces quelques mots.

- Le fait que tu pointe cette arme à feu sur moi veut-il dire que tu es incapable de te défendre en corps à corps, comme un homme, comme une bête, comme tu devrais le faire...Ah oui, je crois que j'ai trouvé! Tu n'as tellement pas d'ami ni de défense que tu préfères amadouer tes proies avant de les tuer. À distance c'est toujours bien mieux n'est-ce pas? Tu fais pitié...

Un rire sortit en souffle de ma bouche. Je lui rejetai alors un regard terrifiant qui voulait tout dire.

- Bats-toi comme une bête et je te suivrais dans cette merveilleuse danse.

Puis je commençais à reculer, mon visage maintenant complètement inerte d'émotions, tout en essuyant le sang sur ma joue du revers de ma main. J'espérais seulement que le monstre qui se trouvait devant moi soit un albinos...Bref, j'allais le savoir bien assez tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanto Kavalskee
Absolument Rien
avatar

Masculin Nombre de messages : 78
Age : 25
Date d'inscription : 27/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'XP:
595/600  (595/600)
Points de vie:
185/185  (185/185)

MessageSujet: Re: chasseur chassé chasse le chasseur qui le chasse (Pv libre)   Ven 18 Mar - 11:03

L'arrogance de cette fille faisait croire à Yanto qu'il aurait probablement dû partir immédiatement, peut-être même l'affaiblir d'avantage, pour laisser une autre créature l'avoir. Le bâton de métal qu'il utilisait pour s'appuyer remonta sous un mouvement de son bras, alors qu'il se posait sur son épaule. Il ne connaissait pas de véritable technique de combat, préférant utiliser ses réflexes plutôt que sa force. Si seulement il pourrait contrôler cette substance dans son corps... ce métal qui lui fournissait parfois un bras aussi dur que le fer. Eh bien non, pour l'instant, il avait un gros morceau de métal. Elle le provoquait, lui parlant de son éventuel faiblesse au combat. Et alors? Son raisonnement ne fonctionnait pas du tout. S'il était une bête sans scrupule, selon elle, pourquoi perdrait-il son temps à tuer ses victimes avec "honneur"? Il n'empêche, elle avait réussi à le mettre quelque peu en colère. Il se maitrisait, pour ne pas être aveuglé par la colère. Il passa sa main droite derrière son dos, pour ranger son arme à feu. Ce ne serait pas correct d'utiliser cette arme avec elle. Le monstre avait un large sourire sur le visage, qui ne se voyait pas, à cause du masque. Parlant de celui-ci, s'il devait se battre, il lui empêcherait de bien voir les mouvements de son ennemi potentiel... Oh, et puis, s'il devait l'enlever, il l'enlèverait. Autrement, ce n'était pas la peine.

"D'une part, si j'aurais voulu te tuer, tu aurais déjà un trou entre les deux yeux. L'occasion que tu m'as donné tout à l'heure était amplement suffisante."

Yanto fit un pas vers l'avant. Pour l’une des rares fois, il était presque entièrement sûr de lui.

« D’une autre, étant donné que je suis un monstre si cruel qui dévore les gens par plaisir, comme tu le crois, il m’est impossible de connaître qui que ce soit, d’où ma méfiance à ton égard. Qui plus est, je suis un animal… n’est-ce pas? Pourquoi devrais-je me soucier de ce que pense ma prochaine proie? »

Un autre pas, toujours aussi assuré. Il la regardait dans les yeux, mais les deux verres qui servaient d’ouverture empêchaient la fille de les voir correctement.

« Et pour finir… si je serais si faible, tu ne serais pas terrifiée, en ce moment. »

Yanto arrêta sa marche. Quel autre motif aurait-elle pu avoir, pour l'insulter? Aucun. Elle avait peur, et tentait de déstabiliser son adversaire, se dit Yanto. Curieusement, les paroles de cette fille l'affectait, et en même temps, il s'en fichait un peu. À quoi bon se soucier de ce que cet être disait? Pour elle, Yanto n'était qu'un monstre, rien de plus. Une bête sanguinaire, tuant par plaisir, comme elle l'avait elle même dit. C'est cette phrase qui l'avait le plus touché. Il n'avait jamais ressentit de peine après avoir tué, mais jamais il n'avait été heureux de devoir tuer quelqu'un. C'était de la survie pure et simple. Ne pouvait-elle pas le comprendre? Kamina avait peut-être eut raison, après tout... les humains sont aveugle, ne respectant qu'eux même, et rien d'autre. Là preuve en était ici même, à la surface... Cela choquait Yanto, d'être considéré comme le méchant dans cette histoire, alors que l'humanité avait couru à sa propre perte, comme ça, pour aller s'enfermer sous terre.

Yanto remarqua quelque chose. Cette fille reculait toujours. Pourquoi? C'était stupide... il avait une arme à distance, il lui serait plus facile de viser à cette distance. Cachait-elle quelque chose? Peut-être y avait-il quelque chose d'autre, un peu plus loin. Peut-être qu'elle tentait de l'attirer vers cet endroit... Le monstre, étant curieux, avait presque envie de la suivre. En même temps, il avait peur pour sa vie. Il était déjà mort une fois, il ne voulait en aucun cas revivre cette expérience. Sa position changea encore pour une autre, plus approprié, si Yanto devait se battre. Le monstre écarta un peu les jambes, pour avoir plus se mobilité, et prit son arme avec ses deux mains. Il aurait très bien pu en utiliser une seule, mais il préférait utiliser les deux, surtout avec cette arme, sans tranchant.

"Tu veux te battre, donc? Si tu insiste, je ne te priverai pas de ce plaisir..."

Pour l'instant, son masque ne le gênait pas, mais il décida quand même de le retirer. Il le prit dans sa main droite, pour laisser sortir son visage, puis le déposa sur le sol, à côté de lui. Si elle s'attendait à trouver un monstre avec une allure cliché, elle serait déçue. Pour la plupart des gens qu'il avait rencontré, Yanto avait un air très humain. Il la regarda, confiant, avec un sourire.

"Tu recule beaucoup, pour quelqu'un qui veut se battre au corps à corps... Tu es sûre que tu es expérimentée? Tu m'as donné assez d'opportunité pour t'abattre au moins deux fois, jusqu'à présent..."

Il disait ce commentaire en toute sincérité. On percevait bien qu'il n'avait aucune intention d'être insultant. Yanto n'avait fait que remarquer les faits. Si le monstre aurait prit son pistolet, Cette fille serait déjà morte. Mais il avait fallut que son hésitation intervienne, lui demandant d'être curieux à son égard... Il faudrait qu'un jour, il arrête d'hésiter. Un jour, peut-être... Pour l'instant, la méfiance l'emportait, et le monstre attendait un quelconque mouvement de la part de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chasseur chassé chasse le chasseur qui le chasse (Pv libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
chasseur chassé chasse le chasseur qui le chasse (Pv libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ? évènement 015 ; Chasse à l'homme dans la forêt interdite
» Un chasseur sachant chasser sans son chien ? Casey
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» Chasse au troll

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaedes :: Les Décombres :: Les Habitats Abandonnées-
Sauter vers: